Cegelec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cegelec

alt=Description de l'image Ceg+baseline.jpg.
Création 1989 : fusion de deux groupes
Dates clés 2010 : Entrée dans le groupe Vinci
Siège social Drapeau de France Saint-Denis, Île-de-France (France)
Direction Frédéric Van Heems, Président[1]
Société mère Groupe Vinci
Effectif 25 000
Site web www.cegelec.fr
Chiffre d’affaires 3 milliards d'euros

Cegelec est un groupe industriel français présent dans l’ingénierie technique et les services technologiques aux entreprises privées et aux collectivités.
L'entreprise est présente dans une trentaine de pays et emploie environ 25 000 personnes dans le monde.

Le siège social est situé à côté du Stade de France au 10, avenue du Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) tandis que le siège international est établi avenue Louise, 489 à Bruxelles (région de Bruxelles-Capitale).

Le groupe Cegelec appartient depuis avril 2010 au groupe Vinci.

Historique[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

Cegelec présente une organisation décentralisée et près de 1 200 agences locales.
Le groupe Cegelec est actif dans les domaines suivants :

  • Énergie et électricité
  • Automatisation, instrumentation et contrôle
  • Technologies d’information et de communication
  • Génie climatique, mécanique
  • Maintenance et services

Cegelec s’appuie sur le service au client, qui comprend principalement la conception, l’installation et la maintenance.
Le Groupe fournit des solutions globales « clés en main » grâce à des compétences élargies dans des domaines diversifiés.

Implantations[modifier | modifier le code]

Filiales[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Rachat de Bouyer, Mimault-Champion, Filtest Guyane, Électricité et Technique en France, d'une partie de Scottish Power et de Norweb en Grande-Bretagne, de Sunvic en Allemagne et au Benelux.
  • 2003 :
    • acquisition de Deltatherm [2] spécialisée dans le génie climatique
    • Cegelec rachète le Département Installation de Siemens Hollande.
    • acquisition d'ABB Building Systems en Belgique et aux Pays-Bas spécialisée dans le génie climatique[3].
  • 2006 : achat de Ensysta [4] spécialisée dans conception et l’installation d’équipements de production pour l’industrie agro-alimentaire, la pharmacie et le secteur de la chimie fine.
  • 2006 : TSA Telecom SA, leader en Suisse dans le secteur des télécommunications intègre le groupe Cegelec[5]
  • 2007 : Acquisition de Ortec Méca Marine, Elmo,Flexelec et Tauzin[6]
  • 2008 : Acquisition du groupe Monnier entreprise d'électricité[7]
  • 2009 : Achat des entreprises Ebehako en Allemagne, Eurotole en Belgique et WMI Liquid Food Systems aux Pays-Bas[8]

Chiffres clés[modifier | modifier le code]

2007[modifier | modifier le code]

  • Chiffre d'affaires : 3 milliards d'euros
  • EBIT : 148,2 millions d'euros
  • Effectif : 25 000 personnes
  • Capital social : 27 125 000 €

Répartition des activités[modifier | modifier le code]

Par secteurs[modifier | modifier le code]

  • Infrastructures : 30 %
  • Maintenance : 27 %
  • Industrie : 24 %
  • Tertiaire : 19 %

Par région du monde[modifier | modifier le code]

  • France : 54 %
  • Europe (hors France) : 29 %
  • Reste du monde : 17 %

Quelques travaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]