Enseignement militaire supérieur en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Au sein des forces armées françaises, l’enseignement militaire supérieur (EMS) est destiné à la formation des officiers appelés à exercer des responsabilités importantes de commandement ou à occuper des postes nécessitant des qualifications techniques, juridiques ou scientifiques élevées. Il est régi par les articles D.4152-1 à D.4152-10 du code de la défense.

L'enseignement militaire supérieur est divisé en degrés :

  • le premier degré est destiné à acquérir des qualifications élevées pouvant être sanctionnées par un diplôme ;
  • le deuxième degré prépare à certaines fonctions d'état-major ou de direction et de commandements importants ;
  • au-delà du deuxième degré, l'enseignement militaire supérieur peut apporter des connaissances particulières pour exercer de hautes responsabilités.

Le premier degré et l'enseignement spécifique de deuxième degré relève de chaque armée ou service ou, pour la justice militaire, du directeur des affaires juridiques. L'enseignement interarmées du deuxième degré et toute formation au-delà du deuxième degré sont placés sous l'autorité du chef d'état-major des armées (CEMA).

La direction de l'enseignement militaire supérieur est un organisme interarmées placé sous l'autorité du CEMA. Il comprend le Centre des hautes études militaires (CHEM), l’École de guerre et le centre de documentation de l’Ecole militaire (CDEM).

En relation étroite avec l'enseignement militaire supérieur, l’Institut de recherche stratégique de l'École militaire (IRSEM) est chargé d'assurer l'interface avec le monde de la recherche, notamment civile, mais aussi le rayonnement de la pensée stratégique française en France et à l'international.

L'enseignement militaire supérieur et l'IRSEM travaillent en partenariat étroit avec l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN), organisme dépendant du Premier ministre.