Agence de l'eau Adour-Garonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Agence de l'eau Adour-Garonne
Situation
Création 1964
Type Établissement public à caractère administratif
Domaine Gestion de l'eau au niveau du bassin
Siège 3, rue du Férétra, Toulouse, Haute-Garonne
Coordonnées 43° 34′ 49″ N, 1° 26′ 35″ E
Organisation
Effectifs 280
Organisations affiliées Ministère de la transition écologique et solidaire

Site web http://www.eau-adour-garonne.fr/

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Agence de l'eau Adour-Garonne

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Agence de l'eau Adour-Garonne

Géolocalisation sur la carte : Toulouse

(Voir situation sur carte : Toulouse)
Agence de l'eau Adour-Garonne

L'agence de l'eau Adour-Garonne est l'une des six agences françaises chargées de la lutte contre la pollution et de la protection des milieux aquatiques. Elle exerce ses missions sur le territoire du bassin versant Adour-Garonne[1].

Organisation[modifier | modifier le code]

Créée par la loi sur l’eau de 1964, l’agence de l’eau Adour-Garonne est un établissement public à caractère administratif de l’État, placé sous la tutelle de la direction de l'eau du ministère chargé de l'Environnement et possède la personnalité civile et l'autonomie financière. Elle a pour missions de lutter contre la pollution et de protéger l’eau et les milieux aquatiques.

Il existe en France six agences de l'eau. Dotées de la personnalité civile et de l'autonomie financière, elles sont placées sous double tutelle : celle du ministère du Développement durable et celle du ministère des Finances.

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

Le conseil d'administration de l'agence pilote son activité. Le directeur général assure le management général de l'établissement. Il détermine son organisation, gère ses ressources et contrôle ses résultats et sa gestion[2]. Il est composé de :

  • 11 représentants des collectivités territoriales ;
  • 11 représentants des usagers ;
  • 27 représentants de l'État et de ses établissements publics ;
  • 1 représentant du personnel ;
  • 1 président.

Services[modifier | modifier le code]

L'agence comprend, sous la direction d'un directeur général, d'un directeur général adjoint et d'un secrétariat général[3] :

  • des services administratifs : appui prospective et international - communication, information, documentation - gestion des infrastructures modernisation innovations technologiques - ressources humaines ;
  • des services dédiés à la gestion de l'eau : ressources en eau et milieux aquatiques - services publics de l'eau et des entreprises - connaissance et système d'information ;
  • des services territoriaux sous forme de trois délégations de l'agence[4],[5] :
    • la délégation Atlantique-Dordogne (départements 15-16-17-19-23-24-33-47-63-79-86-87) qui comprend deux unités territoriales dont les sièges sont respectivement à Bordeaux (Gironde) et Saint-Pantaléon-de-Larche (Corrèze) ;
    • la délégation Adour et côtiers (départements 40-64-65) dont le siège est à Pau (Pyrénées-Atlantiques) ;
    • la délégation Garonne Amont (départements 09-11-12-30-31-32 34-46-48-81-82) qui comprend deux unités territoriales dont les sièges sont respectivement à Rodez (Aveyron) et Toulouse (Haute-Garonne).

Liens avec le comité de bassin[modifier | modifier le code]

Le comité de bassin Adour-Garonne est une instance de concertation qui regroupe différents acteurs, publics ou privés, agissant dans le domaine de l’eau : collectivités, État, usagers, personnes qualifiées, milieux socioprofessionnels et le préfet coordonnateur de bassin. Il a pour missions[6] :

  • d’élaborer le SDAGE ;
  • de définir la politique de gestion de la ressource et de protection des milieux naturels ;
  • de donner un avis sur les grands aménagements ;
  • d’orienter les politiques d’intervention de l'agence de l’eau.

Le comité de bassin Adour-Garonne comprend 135 membres, élus ou désignés pour 6 ans, selon des modalités définies par des textes réglementaires. Le mandat des membres du 9e Comité court de juillet 2014 à juillet 2020. Il est réparti en trois collèges : 54 représentants des collectivités territoriales, 54 représentants des usagers et des personnes qualifiés et 27 représentants de l'État et de ses établissements publics[7],[8].

Missions[modifier | modifier le code]

Territoire[modifier | modifier le code]

L’agence de l'eau Adour-Garonne rassemble 280 agents répartis sur l’ensemble du bassin hydrographique. Son siège est implanté à Toulouse, tandis que quatre délégations régionales (Bordeaux, Brive-la-Gaillarde, Pau et Rodez) lui permettent d'être plus proche du terrain et des partenaires locaux.

Article détaillé : Bassin versant Adour-Garonne.

Prospective[modifier | modifier le code]

Chaque bassin dispose d’une autonomie programmatique pour préparer l’avenir et établir des études prospectives. Concernant le bassin Adour-Garonne, l’agence de l’eau Adour-Garonne a commandé en 2010 l’étude Garonne 2050 qui a été présentée en 2013. À l’horizon 2050, les débits naturels d’étiage seront réduits de moitié pour le bassin de la Garonne, territoire par ailleurs à la fois très agricole et très attractif d’un point de vue démographique. À partir de ces constats, trois scénarios, en fonction des choix que feront les gestionnaires de la ressource, ont été présentés au comité de bassin en décembre 2015 : le laisser-faire, une compensation totale des effets du changement climatique, une compensation partielle[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]