Pierre Barret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barret (homonymie).
Pierre Barret
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint
Autres informations
Distinctions
Prix Broquette-Gonin
Prix Thérouanne (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Pierre Barret, né le , mort le (à 52 ans) à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)[1], est un journaliste, écrivain, historien et auteur de chansons français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était ancien élève d'HEC, école dans laquelle une salle et une fondation portent son nom. Il a été directeur général du journal L'Express, puis PDG de la station de radio Europe 1.

Amateur de moto (il possédait une version de course JPN de la célèbre Norton Commando), il fut cofondateur avec le journaliste italien Guido Bettiol du magazine Moto-Journal qui apportait un ton nouveau et iconoclaste dans l'univers de la presse motocycliste.

Il est également l'auteur de plusieurs chansons historiques, chantées par Michel Sardou : L'An mil, Les Routes de Rome, Un jour la liberté.

À sa mort, il était le compagnon de Mireille Darc.

Passionné par l'histoire, il a en particulier coécrit avec Jean-Noël Gurgand plusieurs ouvrages sur les croisades[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  1. Le Templier de Jérusalem, Robert Laffont, 1977 (ISBN 978-2-221-00250-6)
  2. La Part des pauvres, Robert Laffont, 1978 (ISBN 978-2-253-02656-3)
  3. Et nous irons au bout du monde, Robert Laffont, 1981 (ISBN 978-2-221-00326-8)
  • Le Roi des derniers jours, l'exemplaire et très cruelle histoire des rebaptisés de Münster (1534-1535), Complexe, 1985 (ISBN 978-2-87027-165-0)
  • Priez pour nous à Compostelle, Hachette, éd. 1999 (ISBN 978-2-01-235507-1)
  • Ils voyageaient la France, avec Jean-Noël Gurgand

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]