David Dumain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
David Dumain
David Dumain, 24 Heures du Mans 2014.jpg
David Dumain - Essais pré-24 Heures du Mans 2014
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Pilote de moto, journalisteVoir et modifier les données sur Wikidata

David Dumain, né le à Vesoul (Haute-Saône), est un journaliste et pilote moto français. Rédacteur en chef de Moto Journal de 2007 à 2017, il s'est ensuite orienté vers la production d'émissions de moto à la télévision. Spécialisé en vitesse, vice-champion de France d'endurance en 2006, il compte 11 participations au Bol d'or, 9 participations aux 24 Heures du Mans et il a remporté les 24 Heures de Barcelone en 2014.

David Dumain Renaud Lavillenie Stéphane Mézard Philippe Monneret aux 24 heures du Mans Moto 2013

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Vesoul, David Dumain suit les cours de l'Institut pratique de journalisme de Paris de 1995 à 1997, d'où il sort diplômé.

En 1997, il débute au quotidien sportif L'Équipe après avoir remporté le concours de la Page d’or réservé aux étudiants en journalisme. Il travaille ensuite à France Football, puis rejoint l’hebdomadaire Moto Revue. En 1999, il participe à la création du bimestriel L’Intégral, toujours au sein des éditions Larivière. Parallèlement, il commence sa carrière sportive en supermotard à l'âge de 25 ans puis passe rapidement à la vitesse et à l’endurance moto en disputant en 1999 le Bol d’or sur le Circuit Paul-Ricard. En 2002, il devient rédacteur en chef de L’Intégral et fait une pause dans sa carrière sportive. En 2003, il boucle les trois courses de 24 Heures du Master of Endurance : les 24 Heures Moto du Mans, les 24 Heures de Liège moto à Spa-Francorchamps et le Bol d’or, qu’il dispute pour la quatrième fois et qu’il termine à la 16e position.

En 2004, il participe de nouveau au Bol d’or avec pour coéquipier l'Américain Kevin Schwantz, champion du monde 1993 des Grands Prix 500 cm3, sorti de sa retraite pour l’occasion[1]. Plusieurs chutes contraindront la Suzuki no 34 à l’abandon.

En 2006, il est vice-champion de France d’endurance sur Suzuki avec le team nantais Defi Bike Racing[2]. En 2007, il signe avec le team Yamaha Rac 41 pour disputer le Championnat du monde d'endurance moto en catégorie Superproduction (4e aux 24 Heures du Mans). À la fin de l'année 2007, il rejoint Moto Journal pour être rédacteur en chef de l’hebdomadaire et fait une nouvelle pause dans sa carrière sportive. En 2009, il s’engage aux 24 Heures du Mans au guidon d’une Honda RC 30 accusant 20 ans de différence d’âge avec les motos modernes, au sein d’une équipe de journalistes de Moto Journal. Ils réussissent l’exploit de qualifier la machine et parviennent à rejoindre l’arrivée en 26e position, et remportent au passage la catégorie Open[3].

En 2010, trente ans après la victoire historique de Patrick Pons, il s’engage aux mythiques 200 Miles de Daytona. Seul pilote français engagé, il rallie l’arrivée en 25e position après un problème moteur[4],[5]. En septembre, il pilote un prototype français, la Roadson 550 Superleggera, qu'il mène à la victoire en challenge Protwin[6].

En 2011, il se classe 5e de la catégorie Superstock au Bol d'or sur la Kawasaki du Maccio Racing[7] et termine 6e de la Coupe du monde FIM d’endurance[8]. En 2012, il se classe 9e du championnat du monde d’endurance sur la Suzuki R2CL, après une 9e place en catégorie EWC au Bol d'or[9].

En 2013, il est le coéquipier de Renaud Lavillenie, qui participe pour la première fois aux 24 Heures du Mans au sein du team Suzuki AZ Motos[10]. L’équipage termine à la 25e position, 13e en coupe du monde Superstock. Renaud Lavillenie est ainsi le premier champion olympique français à marquer des points dans une compétition internationale de sport motocycliste.

En juillet 2014, il remporte les 24 Heures de Barcelone sur la Kawasaki Hall Motos 02[11]. En septembre 2014, il est victime d’un grave accident (fractures cervicale C1) lors des 24 Heures du Mans, qu’il disputait de nouveau aux côtés de Renaud Lavillenie[12],[13]. Après cinq mois de convalescence, il crée avec ce dernier le Team LMD 63 (initiales de Lavillenie, Mézard, Dumain) et retourne au Mans en tant que team-manager [14]. Il reprend le guidon en compagnie de Renaud Lavillenie pour le Bol d'Argent 2016.

En février 2017, il quitte Moto Journal [15] pour se consacrer à ses projets dans l'audiovisuel.

Télévision[modifier | modifier le code]

De 2013 à 2017, il commente le championnat de Supercross américain sur la chaîne AB Moteurs[16] et fait plusieurs apparitions en tant que consultant MotoGP sur Eurosport et sur Daytona pour Motors TV.

En février 2017, il fonde sa société de production et collabore avec Eurosport sur le championnat du monde d'Endurance [17] et avec la nouvelle chaîne Motorsport.tv où il assure les commentaires de six championnats (vitesse, motocross, courses sur route) et diffuse sa nouvelle émission de 24 minutes intitulée "Un Motard Une Histoire" [18] ("One Motorcycle One Hero" sur le réseau anglophone de Motorsport.tv).

Sécurité routière[modifier | modifier le code]

En janvier 2010, il lance avec Moto Journal un label « Oui à la Moto » pour soutenir la Sauvegarde des activités motorisées initiée par la FFM, le Codever et la FFMC[19]. En 2011, il participe à une table ronde à l'Assemblée nationale sur les problèmes spécifiques des deux-roues motorisés, dans le cadre de la mission d’information relative à l’analyse des causes des accidents de la circulation et à la prévention routière[20]. Il contribue à la création d’un collectif provisoire de la presse moto, mobilisé contre les mesures adoptées par le Comité interministériel de la sécurité routière du 6 juin 2011. Cette mobilisation donne lieu à la publication d’un sondage portant sur plus de 10 0000 réponses, publié le 18 juin 2011 pour défendre la cause des motards[21].

Livre[modifier | modifier le code]

En février 2015, il publie un livre à la suite de son accident, intitulé "A Toute Vitesse"[22], qui revient sur son expérience de pilote et de journaliste moto. Il qualifie cet ouvrage de "motobiographie".

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.esprit-racing.com/bol4/bolcp0.htm
  2. http://www.legrenierdejeanpol.com/00/2006-10-02-1.pdf
  3. http://www.24h-moto.com/fr/actualites/24-heures-moto-2014-les-belles-histoires-de-mj-1-3_4_1_1998_16945.html
  4. (en) 2010 AMA Pro Daytona Sportbike Championship season
  5. http://www.sport-bikes.fr/news---daytona-200---josh-herrin-vainqueur-_a1107_c11.html
  6. http://www.motosblog.fr/post/3435/protwin-victoire-david-dumain-et-titre-ludovic-loeul-a-carole
  7. http://www.motoservices.com/courses/Resultats-75eme-edition-Bol-d-Or-2011-2k11107.htm
  8. http://www.fim-live.com/fr/sport/classement/endurance-world-cup/
  9. http://www.fim-live.com/fr/sport/classement/endurance/
  10. http://www.24h-moto.com/fr/actualites/24-heures-moto-2014-renaud-lavillenie-vu-par-un-de-ses-equipiers_4_1_1998_16958.html
  11. http://www.circuitcat.com/en/carreras/noticia.php?ed=177&c=7&id=3659
  12. https://www.lequipe.fr/Moto/Actualites/Dumain-en-observation/500737
  13. http://news.moto-journal.fr/hot-news/david-dumain-se-remet-bien-de-son-lourd-accident-des-24-heures-moto
  14. « Renaud Lavillenie crée son team d'endurance moto », ledauphine.com,‎ (lire en ligne).
  15. CB News, « Moto Journal : David Dumain quitte la rédaction en chef », sur www.cbnews.fr (consulté le 15 août 2017).
  16. http://www.abmoteurs.fr/guide-programmes/COMP%C3%89TITION-AMA-SUPERCROSS-2014-90.aspx
  17. « Les 24 Heures Motos sur vos écrans », FIM EWC,‎ (lire en ligne).
  18. « Motorsport.tv diffuse une nouvelle émission moto : "Un motard, une histoire" - Mag' Motardes », Mag' Motardes,‎ (lire en ligne).
  19. http://www.ffmoto.org/page/moto-journal-lance-le-debat--oui-a-la-moto/2/65495B87-550EA50A-33F033F0-9A075B14
  20. http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-mipr/10-11/c1011015.asp
  21. http://www.moto-net.com/p_breve_print.php?RefBreve=3871
  22. http://www.daviddumain.info/