Liste de voies romaines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Milliarium aureum, sur le forum romain : de là rayonnaient toutes les voies romaines.

Cet article propose une Liste des voies romaines, classées par anciens ensembles géopolitiques de l'époque impériale :

Voies romaines en Italie[modifier | modifier le code]

Voies romaines en Italie
Via Appia - au sud de la Porta San Sebastiano (Rome)
Via Appia
  • Via Aemilia Scaura (-109 Marcus Aemilius Scaurus) prolongement de la via Aurelia, de Pise, longe la côte ligure par Gênes vers Vado Ligure (Vada Sabatia), puis Via Julia Augusta, vers Piacenza (Placentia).
  • Via Ardeatina de Rome par Falcognana vers Ardea (près d'Aprilia).
  • Via Campana longe le Tibre, parallèle à la Via Portuense, vers Saline Veienti.
  • Via Caecilia (-142 Lucius Caecilius Metellus Calvus, ou bien -117 Lucius Caecilius Metellus Diadematus) embranchement de la Via Salaria par Amiternum (près de L´Aquila), franchit l'Apennin central au Passo delle Capanelle et conduit par Atri (Hatria) et Teramo vers Giulianova (Castrum Novum) vers la côte adriatique.
  • Via Clodia (-225) de Rome (embranchement de la Via Cassia) par Bracciano et Veiano, rejoint à nouveau la Via Aurelia.
  • Via Julia Augusta (I) (-13 Auguste) Prolongement de la Via Aurelia et de la Via Postumia, de Gênes par Vado Ligure (Vada Sabatia), longe la côte ligure par Albenga (Albigaunum) et Vintimille (Albintimilium), puis par les Alpes maritimes vers Arles (Arelate) ou Tarascon (Tarasco), en Gaule (liaison avec la Via Domitia).
  • Via Labicana de Rome, de la via Latina, par Labicum vers la via Praenestina.
  • Via Portuense (Claude) de Rome au port de Portus Augusti (Portus Claudii et Portus Traiani), au nord du Tibre (auj. Fiumicino).
  • Via Sabina, embranchement de la Via Salaria vers L´Aquila.
  • Via Salaria Picena, relie la Via Flaminia et la Via Salaria, de Fano (Fanum Fortunae) vers Castrum Truentinum par Porto d´Ascoli sur l'Adriatique (route côtière).
  • Via Satricana de Rome à Satricum (Borgo Montello près de Latina), voir Via Ardeatina.
  • Via Sublacense embranchement de la Via Valeria, de la vallée de l'Aniene par la Villa di Nerone, vers Subiaco.
  • Via Tiburtina (-286 Marcus Valerius Maximus) de Roma à Tivoli (Tibur) puis continue comme Via (Tiburtina) Valeria.

Voies romaines en Gaule[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Voies romaines en Gaule.
Article détaillé : Via Agrippa de l'Océan.
Article détaillé : Via Agrippa (Saintes-Lyon).

Voies romaines en Corse[modifier | modifier le code]

Voies romaines en Hispanie et en Lusitanie[modifier | modifier le code]

  • Via XVII de Braga (Bracara Augusta) à Astorga (Asturica Augusta), itinéraire le plus direct qui passe par Chaves (Aquae Flaviae).
  • Via XIX de Braga (Bracara Augusta) à Astorga (Asturica Augusta), itinéraire différent de la voie XVIII.
  • Via XX de Braga (Bracara Augusta) à Astorga (Asturica Augusta), itinéraire per loca maritima ; cet itinéraire par la côte remonte au nord jusqu'à Brigantium (La Corogne) ; à partir de Lugo, elle rejoint la voie XIX pour rejoindre Astorga.
Voies en Bretagne romaine, vers 150
Voies en Bretagne romaine, vers 410

Voies romaines en Grande-Bretagne (Britannia)[modifier | modifier le code]

Voies romaines transalpines[modifier | modifier le code]

Ces routes relient l'Italie à l'Allemagne, l'Autriche, la Slovénie actuelles.

  • Via Decia (250 Decius) de Zirl (Teriolis) près d'Innsbruck sur le nouvel embranchement de la Via Claudia Altinate par le Zirler Berg, par la vallée de Leutasch, par Lermoos, à travers la vallée du Lech à la vallée de Tannheim, par l'Oberjoch vers Bregenz (Brigantium).
  • Via Julia Augusta (II) d'Aquileia vers le nord par Zuglio (Iulium Carnicum) et le Plöckenpass jusqu'au Drautal, se sépare à Irschen (castrum Ursen) vers Aguntum (près de Lienz/Tirol de l'Est), Innichen (Littamum) et Veldidena (Wilten/Innsbruck), ou bien par Teurnia (près de Spittal sur la Drau) et Virunum (près de Klagenfurt) vers Iuvavum (Salzburg).

Voies romaines en Germanie[modifier | modifier le code]

Carte de la Via Egnatia
Voies romaines des régions du Danube

Il s'agit de routes reliant les colonies de Rhénanie au reste de l'Empire, et de diverses routes stratégiques liés au Limes[2]. Antsanvia, Via Iulia, Via Claudia Augusta, Ausoniusstraße, Elisabethenstraße et Saalburgstraße.

Voies romaines dans les Balkans[modifier | modifier le code]

Voies romaines en Asie Mineure et au Proche-Orient[modifier | modifier le code]

Voies romaines en Afrique du Nord[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Voies romaines en Afrique du Nord.

Territoire de l'Afrique proconsulaire avant Dioclétien[modifier | modifier le code]

D'après l'Itinéraire d'Antonin[3] 
D'après la Table de Peutinger 

(Sont notées uniquement les voies supplémentaires) [à compléter]

Routes dans le sous-continent indien et en Extrême-Orient[modifier | modifier le code]

Carte faite d'après le Périple
D'après Le Périple de la mer Érythrée 
D'après Ptolémée

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archéam : Vincent Chavane, Description d'une voie romaine reliant Castellane à Briançonnet et Entrevaux (Glandèves)
  2. Voies romaines à Mogontiacum
  3. Itinéraire d'Antonin, éd. d'O. Cuntz, Leipzig, 1929 [1990 (ISBN 3-519-04273-8)]. À comparer au moins avec P. Salama, Les Voies romaines de l'Afrique du Nord, Alger, 1951 (avec une carte de 1949). Voir aussi la Liste des noms latins des villes d'Afrique.
  4. Ch. Tissot, Des Routes romaines du Sud de la Byzacène, dans RevAfr, 1857.
  5. Voir Béni Saf.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Atlas :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographies en ligne