Borne milliaire de Biozat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Borne leugaire dite Borne milliaire de Biozat
Image dans Infobox.
Vue de l'église Saint-Symphorien de Biozat ; la borne est visible en bas à droite de l'image.
Présentation
Destination initiale
Borne leugaire
Propriétaire
Personne privée
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’Allier
voir sur la carte de l’Allier
Red pog.svg

La borne leugaire gallo-romaine de Biozat se dresse à côté de l'Église Saint-Symphorien de Biozat.

Description[modifier | modifier le code]

Lecture de l'inscription telle que publiée en 1888

La borne est une pierre d'environ 1,5 m de haut, de forme hémi-cylindrique. Elle était très probablement parfaitement cylindrique à l'origine, mais a été sectionnée en deux parties sur toute sa longueur puis évidée, pour être transformée en sarcophage. C'est un sort qu'ont rencontré nombreuses de ses homologues après l'époque gallo-romaine.

Elle comporte une inscription, indiquant qu'elle a été plantée en l'honneur d'Hadrien et indique une distance de 17 lieues à partir de Clermont-Ferrand (ce qui en fait plus précisément une borne leugaire et non une borne milliaire)[1] :

« IMP CAES DIVI TRA

IANI PART F DIVI NER

VAE NEP TRAIANUS

HADRIANUS AUG

PONT MAX

TR POT V

COS III P

PATR AUG

C ARVENOR

L XVII »

En complétant les abréviations, on obtient le texte latin :

« Imp(erator) Caes(ar) divi Traiani Part(hici) f(ilius) divi Nervae nep(os) Traianus Hadrianus Aug(ustus) pont(ifex) max(imus) tr(ibunicia) pot(estate) V co(n)s{s}(ul) III p(ater) patr(iae) Aug(ustonemeto) C(ivitate) Arvernor(um) l(eugas) XVII »,

c'est-à-dire : « L'empereur César, fils du divin Trajan le vainqueur des Parthes, petit-fils du divin Nerva, Trajan Hadrien Auguste, grand Pontife, investi pour la cinquième fois de la puissance tribunicienne, consul pour la troisième fois, père de la Patrie. Civitas Arvernorum, 17e lieue ».

La première partie de l'inscription relate le titre complet d'Hadrien ; la fin indique la distance à Clermont (alors Civitas Arvernorum).

La borne est creusée, indiquant un probable réemploi comme sarcophage[2].

Localisation[modifier | modifier le code]

La borne est située sur la commune de Biozat, sur la pelouse qui entoure l'église.

Historique[modifier | modifier le code]

La borne est érigée vers 120-121, sous le règne de l'empereur Hadrien[3], Biozat faisant alors partie de la province romaine d'Aquitania, dont Clermont est la capitale.

La borne est redécouverte en 1841 à proximité de l'église Saint-Symphorien. Elle est inscrite au titre des monuments historiques en 1946[4].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]