Gobelets de Vicarello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Itinéraire inscrit sur Vicarello I, le premier des quatre gobelets.

Les gobelets de Vicarello sont quatre gobelets d'argent du Ier siècle ap. J-C. Il s'agit d'objets votifs provenant de la station thermale d'Aquae Apollinares, près du lac de Bracciano (lacus Sabatinus) et conservés à Rome au musée des Thermes de Dioclétien (Palazzo Massimo). Trois d'entre eux ont été découverts en 1852, le quatrième en 1863. D'une hauteur variant de 9,5 à 15,3 centimètres, ils ont la forme de bornes milliaires et énumèrent sur quatre colonnes les étapes (mansiones) et les distances d'un itinéraire allant de Gadès (l'actuelle Cadix, en Espagne) à Rome en passant par le sud de la Gaule et le col de Montgenèvre[1].

Les distances en milles romains (1,481 km) peuvent faire apparaître de l'un à l'autre de très légères différences qui ne font qu'en renforcer la fiabilité. Par exemple, Nîmes-Beaucaire (Nemausus-Ugernum) : 15 milles sur Vicarello I et III, 16 sur Vicarello II et IV. Ou encore, Arles-Saint-Gabriel à 11 km de Tarascon (Arelata-Ernaginum) : 8 milles sur Vicarello I et III, 7 milles sur Vacarello II. Ces gobelets constituent donc une de nos sources de connaissance les plus précieuses de la voie Domitienne.

Exemples d'itinéraire[modifier | modifier le code]

Musée national romain archéologique à Rome
Les inscriptions du premier des quatre gobelets indiquent : Les inscriptions du quatrième des quatre gobelets indiquent :

Itinerarium a Gades Romam
 

  1. Ad Portum XXIIII
  2. Hastam XVI
  3. Ugiam XXVII
  4. Orippum XXIIII
  5. Hispalim VIIII
  6. Carmonem XXII
  7. Obuclam XX
  8. Astigim XV
  9. Ad Aras XII
  10. Cordubam XXIII ( Cordoba ? )
  11. Ad X X
  12. Eporam XVII
  13. Uciesem XVIII
  14. Ad Novlas XIII
  15. Castulonem XIX
  16. Ad Morum XXIIII
  17. II Solaria XIX
  18. Mariana XX
  19. Mentesam XX
  20. Libisosam XXIIII
  21. Parietinis XXII
  22. Saltigim XVI
  23. Ad Palem XXXII
  24. Ad Aras XXII
  25. Saetabim XXVIII
  26. Sucronem XVI
  27. Valentiam XX (Valence ?)
  28. Sagyntum XVI (Sagunt ?)
  29. Ad Novlas XXIIII (Nules ?)
  30. Ildum XXII
  31. Intibilim XXIIII
  32. Dertosam XXVII
  33. Sub Saltum XXXVII
  34. Tarraconem XXV (Tarragone ?)
  35. Palfurianam XVI
  36. Antistianam XIII
  37. Ad Fines XVII
  38. Arragonem XX
  39. Semproniana VIIII
  40. Seterras XXIIII
  41. Aquis Vocontis XV
  42. Gerundam XII (Gérone?)
  43. Cilnianam XII
  44. Iuncariam XV ( La Jonquera ?)
  45. In Pyraeneum XVI (Pyrénées ?)
  46. Ruscinonem XXV (Château-Roussillon)
  47. Combusta VI
  48. Narbonem XXXII (Narbonne ?)
  49. Baeterras XVI (Béziers ?)
  50. Cesseronem XIII
  51. Forum Domiti XVIII (Montbazin),
  52. Sextantionem XV (Castelnau-le-Lez),
  53. Ambrussum XV (Ambrussum),
  54. Nemausum XV (Nîmes),
  55. Ugernum XV (Beaucaire (Gard)),
  56. Arelata VIIII (Arles),
  57. Ergnaginum VI,
  58. Clanum VIII (Glanum),
  59. Cabellionem XII (Cabellio) Cavaillon,
  60. Aptam Iuliam XII (Apt),
  61. Catuiaciam XII (Céreste),
  62. Alaunium XVI (Chapelle Notre-Dame-des-Anges de Lurs),
  63. Segusteronem XXIIII (Sisteron),
  64. Alabontem XVI (correspond au lieu-dit Allemont, entre les deux villes citées),
  65. Vappincum XVIII (Gap),
  66. Caturigomagum XII (Chorges),
  67. Eburodunum XVIII (Embrun (Hautes-Alpes)),
  68. Ramam XVII (La Roche-de-Rame),
  69. Brigantium XVIII (Briançon),
  70. Druantium XI (Sources de la Durance),
  71. Segusionem XXIIII (Suse),
  72. Ocelum XXVII (Ussel (Italie)), (?? Oulx[pas clair] est entre Suze et Turin?)
  73. Taurinis XX (Turin),
  74. Quadrata XX
  75. Rigomagum XVI Rigomagus; Rigomagus (it); Trino
  76. Cuttias XV
  77. Laumellum XIII (Lomellina)
  78. Ticinum XXI
  79. Plambrum XX
  80. Placentiam XVI (Piacenza ?)
  81. Florentiam XV (Fiorenzuola d'Arda ?)
  82. Parmam XXV (Parme ?)
  83. Lepidum Regium XVIII
  84. Mutinam XVII (Modène)
  85. Bononiam XXV (Bologne)
  86. Claternum X
  87. Forum Corneli XIII
  88. Faventiam X
  89. Forum Livi X
  90. Cesenam XIII
  91. Ariminum XX (Rimini)
  92. Pisaurum XXIIII (Pesaro)
  93. Fanum Fortunae VIII (Fano)
  94. Forum Semproni XVI
  95. Ad Calem XVIII
  96. Hesim XIII
  97. Helvillum X (Fossato di Vico)
  98. Nuceriam XV (Nocera Umbra)
  99. Mevaniam XIX
  100. Ad Martis XVI
  101. Narniam XVIII (Narnia)
  102. Ocriclo XII
  103. Ad XX XXIIII
  104. Romam XX (Rome)


 
Sum[ma] M[ilia] P[assus] MDCCCXXXXS

AGADIBVS ROMA

ADPORTV XXIIII
HASTA XVI
VGIAE XXVII
ORIPPO XXIIII
HISPALI VIIII
ABHISPALICORDYBAE
CARMONE XXII
OBVCLAE XX
ASTIGI XV
CORDVBAE XXXV
ABCORDVBATARRACONE
ADDECVMVM X
EPORA XVIII
VCIENSE XVIII
ADNOVOLAS XIII
ADARAS XXIIII
ADMORVM XVIIII
ADDVOSOLARIA XVIIII
MARIANA XX
MENTESA XX
LIBISOSA XXIIII
PARIETINIS XXII
SALTIGI XVI
ADPALAE XXXII
TVRRES SAETAB XXV
SAETABI XXV
SVCRONE XVI
VALENTIA XX
SAGVNTO XVI
ADNOVA XXIIII
ILDV XXII
INTIBILI XXIIII
DERTOSA XXVII
SVBSALTV XXXVII
TARRACONE XXV
ATARRACONENARBONE
PALFVRIANA XVI
ANTESTIANA XIII
ADFINES XVII
ABRAGONE XX
ADPRAETORIVM XVII
BAETERRAS XVI
AQVASVOCONIAS XV
GERVNDA XII
CINNIANA X
IVNCARIA XII
SVMMOPYRENAE
RVSCINONE XXV
ADCOMMVSTA VI
NARBONE XXXIIII
ANARBONETAVRINOS
BAETERRAS XVI
CESSIRONE XII
FRONTIANA X
FORODOMITI VIII

Profil altimétrique[modifier | modifier le code]

Le point le plus haut se situe au col entre la France et l'Italie. Il dépasse les 1 000 mètres d'altitude, de Briançon à Olx en passant par Turin. L'autre point haut se situe entre Fano et Rome (zone montagneuse). Deux autres points haut sont d'une part le franchissement des Pyrénées, La Jonquera est à 110 mètres, et d'autre part le passage par Cordoue situé à une altitude de 120 mètres.

Tracé[modifier | modifier le code]

Itinéraire indiqué sur les Gobelets de Vicarello en Europe
Itinéraire indiqué sur les Gobelets de Vicarello en Europe

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sylvie Crogiez-Pétrequin, L'équipement des voies romaines, Dossiers d'archéologie no 343, jan-fév 2011, p. 14

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raymond Chevalier, Les Voies romaines, Picard, Paris, 1997. (ISBN 2-708405-268)
  • Pierre A. Clément, La Via Domitia. Des Pyrénées aux Alpes, Éditions Ouest-France, Rennes, 2005. (ISBN 2-737335-086)
  • Jacques Heurgon, « La date des gobelets de Vicarello », Revue des études anciennes, LIV, 1952, p. 39-50.
  • Pierre Sillières, « Le “camino de Anibal”, itinéraire des gobelets de Vicarello de Castulo à Saetabis », Mélanges de la Casa de Velazquez, 1977, 13, p. 31-83 Lire en ligne
  • Jérôme France, « Administration et fiscalité douanière sous le règne d'Auguste : la date de la création de la Quadragesima Galliarum », Mélanges de l'école française de Rome, 1993, 105-2, p. 895-927 (en particulier p. 919 sq.) Lire en ligne.
  • Pierre Herrmann, Itinéraires des voies romaines : de l'Antiquité au Moyen Âge, Éditions Errance, Paris, 2007, (ISBN 978-2-87772-348-0) (en particulier chapitre V : « Les gobelets de Vicarello », p. 121-142. Exemplaire consulté à la Bibliothèque municipale de Paris).

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]