Borne milliaire de Gréolières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Borne milliaire de Gréolières
Image dans Infobox.
Présentation
Destination initiale
Destination actuelle
Hauteur
3,15 m
Propriétaire
Commune
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
La borneVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Alpes-Maritimes
voir sur la carte des Alpes-Maritimes
Red pog.svg

La borne milliaire de Gréolières est une borne milliaire située en France, sur la commune de Gréolières dans le département des Alpes-Maritimes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Elle fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le .

Description[modifier | modifier le code]

La borne est une pierre de 1,25 m de haut[1] sur 0,40 m de diamètre[2].

Elle comporte une inscription, indiquant qu'elle est planté en l'honneur de Caracalla et indique une distance de 11 milles[3] :

« IMP CAES M AUREL

ANTONINUS AUGG P

F PARTHIC M BRIT

TANIC M TRIB PO

TEST XVII COS IIII

P P PRONCON VIAM

VETUSTAT COLLA

BS REST CURAM AGE

NT IULIO HON

RATO OAUG EX PR

IMIBIL

M P XI »

En complétant les abréviations, on obtient le texte latin : « Imp(erator) Caes(ar) M(arcus) Aurel(ius) Antoninus Augg(ustus) P(ius) F(elix) Parthic(us) m(aximus) Brittanic(us) m(aximus) trib(unicia) potest(ate) XVII co(n)s(ul) IIII p(ater) p(atriae) procon(sul) viam vetustat(e) collabs(am) rest(ituit) curam agente Iulio Honrato p(rocuratore) Aug(usti) ex primibil(o) m(ilia) p(assuum) XI ».

La borne est christianisée en calvaire, grâce à l'adjonction d'une croix en fer. L'ensemble atteint 3,15 m de haut[2].

Localisation[modifier | modifier le code]

La borne est située sur la commune de Gréolières, devant la chapelle Sainte-Anne, à gauche de la route sortant du bourg, en direction d'Andon[4].

Une deuxième borne se situe devant la chapelle Notre-Dame de Verdelay[5].

Historique[modifier | modifier le code]

D'après son inscription, la borne milliaire date du règne de l'empereur Caracalla, en 213, et aurait été érigée lors de la réfection d'une route. Son emplacement initial reste hypothétique, probablement sur l'ancien chemin du Haut-Gréolières (vers 43° 47′ 53″ N, 6° 56′ 49″ E) Certains auteurs du XIXe siècle (comme Jules-René Bourguignat) ont nommé cette voie Via Vintiana[6]. Elle aurait été déplacée à son emplacement actuel en 1810[2].

La borne est inscrite au titre des monuments historiques en 1935[7],[2].


Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Thédenat, « Mémoire sur les milliaires de l'embranchement de la voie aurélienne qui allait à Riez », dans Mémoires de la Société des Antiquaires de France, 48 [ser. 5, v. 8], Paris, 1887, p. 308-309, insc. n° 8 (en ligne) ; tiré-à-part, C. Klincksieck, 1888 (en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]