Via Aquitania

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Rome antique image illustrant la région Midi-Pyrénées image illustrant le Languedoc-Roussillon
image illustrant l'Aquitaine image illustrant la Gascogne
Cet article est une ébauche concernant la Rome antique, la région Midi-Pyrénées, le Languedoc-Roussillon, l'Aquitaine et la Gascogne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

La Via Aquitania (en rouge) parmi les principales voies romaines de Gaule.

La Via Aquitania (ou Via Aquitana) était une voie romaine sans doute construite à partir de 14 ap. J.-C. pour relier Narbonne, capitale de la Gaule narbonnaise à Toulouse et Bordeaux[1],[2]. Cette voie, construite d'après des tracés pris dès le IIe siècle av. J.-C. est un axe émergeant par l'essor du commerce des vins Italiens. Sa particularité est la solidité de ses fondations entre Toulouse et Narbonne, due à l'absence d'une voie fluviale de bonne qualité pour assurer la navigation et le transport de marchandise. Cela explique le nombre important de vestige sur cette partie de voie romaine car les fondations étaient importantes. Cependant entre Bordeaux et Toulouse, de nombreuses voies terrestres furent construites, moins consolidées, alors qu'ici une voie fluviale, la Garonne, permit un transport plus simple, pour les marchandises, essentiellement[3].

Itinéraire[modifier | modifier le code]

La moderne nationale N113 (ou D6113) suit le trajet de Bordeaux à Narbonne en suivant, en grande partie, l'ancien tracé de la Via Aquitania.

Cette voie romaine fut bâtie sur des graviers ou des aggers et bordurée par des pierres pour tenir solidement en raison de son utilisation à la fois pour le transport des hommes et celui des marchandises, ce qui un impératif face à l'absence de voie secondaire fluviale vraiment utilisable, entre Toulouse et Narbonne[3].

Sur la route, des milliaires indiquaient la distance aux voyageurs jusqu'aux grandes villes comme Narbonne et Rome.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette voie est construite sous le règne d'Auguste et représente la romanisation et porte l'économie de l'Empire romain.

Tout au long de la via Aquitania, au niveau de certaines difficultés topographiques, des relais ou mansiones offraient le repos aux voyageurs et aux militaires[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archéologia n° 470, octobre 2009, p.52-63
  2. Club ArchéoGéographie, « La voie d'Aquitaine », L.Decramer,‎ (consulté le 7 novembre 2009)
  3. a, b et c La voie de Rome, Bordeaux, Ausonius, , 127 p. (ISBN 978-2-35673-006-0, notice BnF no FRBNF41405257), p.29