Spittal an der Drau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Spittal an der Drau
Blason de Spittal an der Drau
Héraldique
Spittal an der Drau
Vue du Goldeck téléphérique
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Land Drapeau de la Carinthie Carinthie
District
(Bezirk)
Spittal an der Drau
Maire Gerhard Pirih (SPÖ)
Code postal 9800, 9701 et 9702
Immatriculation SP
Indicatif 43+ (0) 4762
Code Commune 2 06 35
Démographie
Population 15 462 hab. (2017)
Densité 318 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 47′ 30″ nord, 13° 29′ 45″ est
Altitude 560 m
Superficie 4 857 ha = 48,57 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Carinthie
Voir sur la carte administrative de la zone Carinthie
City locator 14.svg
Spittal an der Drau
Géolocalisation sur la carte : Autriche
Voir sur la carte administrative d'Autriche
City locator 14.svg
Spittal an der Drau
Géolocalisation sur la carte : Autriche
Voir sur la carte topographique d'Autriche
City locator 14.svg
Spittal an der Drau
Liens
Site web www.spittal-drau.at

Spittal an der Drau est une ville autrichienne, le centre administratif du district de Spittal an der Drau en Carinthie. C'est la 3e ville de l'État fédéré comptant environ 16 000 habitants. Comme son nom l'indique, la ville est arrosée par la Drave (Drau).

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située à une position centrale sur le versant sud des Alpes de Gurktal (montagnes de Nock), entre le bassin de Lurnfeld et la vallée inférieure de la Drave. Au nord-est, le territoire communal s'étend jusqu'au bord du lac Millstätter.

Malgré son nom, le noyau historique de Spittal se situe sur les rives de la Lieser, affluent qui se jette dans la rivière la Drave au pied du mont Goldeck (2 142 m), un sommet des Alpes de Gailtal au sud de la ville. Sa cime peut être atteint par un téléphérique.

Localités[modifier | modifier le code]

Localités de la ville :

  • Aich
  • Aichforst
  • Baldersdorf
  • Brodbrenten
  • Burgbichl
  • Edling
  • Großegg
  • Kleinegg
  • Kleinsaß
  • Krieselsdorf
  • Molzbichl
  • Neuolsach
  • Nußdorf
  • Oberamlach
  • Oberdorf
  • Oberzmöln
  • Olsach
  • Rothenthurn
  • Sankt Peter
  • Sankt Sigmund
  • Schwarzenbach
  • Spittal an der Drau
  • Tangern
  • Unteramlach
  • Unterzmöln
  • Winkl
  • Zgurn

Historique[modifier | modifier le code]

Le Spittl, a nos jours le siège d'un collège technique.

Dès l'Antiquité, une voie romaine qui est couramment appelée via Iulia Augusta partait d'Aquileia sur la côte Adriatique, passait les Alpes et parcourait la vallée de la Lieser en direction de Iuvavum (Salzbourg).

La première mention d'un hospice (Spittl) et une chapelle sur les bords de la Lieser date de 1191, dans un document fait par Adalbert de Bohême, l'archevêque de Salzbourg. Bien situé sur une route de commerce et de pèlerinage à travers les Alpes, un village a été fondé de la rive droite. En 1242, Spittal obtint le droit de tenir marché. Après la mort de la famille comtale d'Ortenbourg en 1418, la seigneurie est devenue propriété du comte Herman II de Celje. Quand son petit-fils Ulrich II de Celje a été tué en 1456, le fief de Spittal retourna par la suite au souverain du duché de Carinthie, l'empereur Frédéric III de la Maison de Habsbourg. Les comtes de Goritz souhaitent également l'héritage; toutefois, ils ont été vaincus par les forces de Frédéric.

Le château de Porcia.

La ville fut ravagée par les Ottomans en 1478, puis par les forces de Matthias Ier de Hongrie peu de temps après et a été dévastée par deux grands incendies en 1522 et 1729. En 1524, l'archiduc d'Autriche Ferdinand de Habsbourg offrait Spittal à son financier Gabriel de Salamanca. La famille de Salamanca a édifié une splendide résidence dans le style d'un palais italien. Ce château a été achevé vers l'an 1598; il a été obtenu par la famille de Porcia en 1620 et actuellement fait partie des constructions les plus importantes et les plus belles en style Renaissance en Autriche.

Situation dynamique[modifier | modifier le code]

Spittal est assez fréquentée par les touristes parce que c'est une grande bourgade calme non loin de la montagne et située à proximité d'un grand nombre de châteaux forts remarquables d'un point de vue historique.

Transport[modifier | modifier le code]

La ville possède une gare ferroviaire gérée par les ÖBB. On peut y prendre le train pour Salzbourg, Villach ou Lienz. Elle se trouve également près de l'autoroute des Tauern (A10), un des principales voies de communication à travers des Alpes orientales centrales, ainsi que de la route Bundesstraße B99 Katschberg Straße au col du Katschberg et de la B100 Drautal-Straße à Lienz dans le Tyrol oriental.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Villes jumelées[modifier | modifier le code]