Nefta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nefta
Corbeille de Nefta
Corbeille de Nefta
Administration
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Gouvernorat Tozeur
Délégation(s) Nefta
Maire Anouar Khaled[1]
Code postal 2240
Démographie
Population 21 654 hab. (2014[2])
Géographie
Coordonnées 33° 52′ nord, 7° 53′ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tunisie

Voir la carte administrative de Tunisie
City locator 14.svg
Nefta

Géolocalisation sur la carte : Tunisie

Voir la carte topographique de Tunisie
City locator 14.svg
Nefta

Nefta (arabe : نفطة) est une ville oasis du Jérid située au sud-ouest de la Tunisie.

Rattachée administrativement au gouvernorat de Tozeur, elle constitue une municipalité comptant 21 654 habitants en 2014[2].

Le compositeur français Jacques Ibert a donné le nom de cette ville à un mouvement de sa célèbre suite Escales.

Géographie[modifier | modifier le code]

La municipalité est située au sud-ouest de la Tunisie, entre le Chott el-Jérid et les dunes du Sahara.

La ville est reliée par la route à Tozeur et à l'Algérie, la frontière se situant à une trentaine de kilomètres de la ville. L'aéroport international de Tozeur-Nefta se trouve à une vingtaine de kilomètres.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat y est désertique et aride. Les températures en été varient de 22°C à 38°C sans pluie entre les mois de mai et d'octobre ; les températures en hiver varient de 5°C à 19°C. Les écarts de températures sont donc importants. L'ensoleillement est quasi permanent durant six mois, de mai à octobre, et le ciel dégagé. Les précipitations sont d'environs 200 millimètres par an, avec un maximum de cumul durant l'hiver.

Le sirocco peut souffler et faire grimper la température à plus de 45°C lors d'épisodes intenses.

Palmeraie[modifier | modifier le code]

Vue de la corbeille en décembre 1963
Médina de Nefta

Depuis la « corbeille de Nefta », la zone où autrefois coulaient les sources, l'eau était canalisée en un oued qui se ramifiait ensuite pour abreuver la palmeraie qui s'étend sur 300 hectares et compte près d'un demi-million de palmiers-dattiers. Dans cette corbeille suintait l'eau provenant de 152 sources. Au début des années 1980, le tarissement des sources[3] a causé la disparition de nombreux palmiers.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville était jadis une cité numide puis romaine et enfin arabe. Elle devient alors un haut lieu du soufisme : la confrérie soufie de la Qadiriyya, à laquelle Isabelle Eberhardt était affiliée, est connue dans tout le Maghreb. L'influence de ce courant religieux reste présente jusqu'à nos jours. La ville abrite également une centaine de marabouts dont le célèbre Sidi Bou Ali qui la libéra des musulmans ibadites et la convertit à l'islam sunnite au XIIIe siècle. Il fonde une confrérie religieuse influente, un pèlerinage étant organisé annuellement autour de la zaouïa de ce saint.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'architecture des maisons de Nefta est propre à la région du Jérid : tout comme à Tozeur, les murs sont constitués de briques cuites de couleur ocre. Les toits ainsi que les portes des maisons sont fabriqués à partir de bois de palmier. Nefta ou ses environs ont accueilli un nombre important de cinéastes. Y ont été tournées des séquences de films tels que Le Patient anglais, dans les rues de la ville, et le célèbre Star Wars, dans le désert non loin de là.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 2 juin 2011 portant nomination de délégations spéciales dans certaines communes du territoire tunisien, Journal officiel de la République tunisienne, no 41, 7 juin 2011, p. 847-851
  2. a et b (ar) « Populations, logements et ménages par unités administratives et milieux » [PDF], sur census.ins.tn (consulté le 7 septembre 2016)
  3. Ezzedine Hosni, Stratégie pour un développement durable du tourisme au Sahara, Paris, Unesco, (lire en ligne [PDF]), p. 31

Lien externe[modifier | modifier le code]