Dépenses publiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dépense publique / PIB en Europe

Les dépenses publiques sont l’ensemble des dépenses réalisées par les administrations publiques. Leur financement est assuré par les recettes publiques (impôts, taxes, et cotisations sociales) et par le déficit public.

En France[modifier | modifier le code]

En 2014, les dépenses publiques de l'ensemble des administrations françaises a atteint 57,5 % du PIB, contre 53,6 % pour les recettes publiques, dont 44,9 % pour les prélèvements obligatoires. Le déficit public a donc été de 3,9 % du PIB[1]. Le niveau de 2014 constitue un record historique depuis le début des statistiques.

En 1978, le niveau des dépenses publiques était de 44,4 % du PIB. La constante augmentation des dépenses publiques depuis 1960 est principalement due à une hausse des versements des prestations sociales et des charges d'intérêt sur la dette, l'investissement étant, lui, resté relativement constant[2].

En 2010, les dépenses publiques des différentes administrations se décomposaient ainsi: l'Etat représentaient 20.5% du PIB, contre 11.5% pour les collectivités locales et 24.6% pour la Sécurité Sociale.

Concernant les recettes publiques, en 1978 le niveau des recettes publiques était de 42,98 % du PIB. Il était de 50,83 % en 2011. Ce changement ne s'est pas fait de manière homogène. Ainsi, les recettes de l'état représentaient en 1978 21,41 % du PIB contre 16,37 % en 2011. L'augmentation générale des recettes est donc essentiellement due à l'augmentation des recettes des administrations de sécurité sociale (7 points entre 1978 et 2011) et des administrations publiques locales (5 points entre 1978 et 2011) qui ont vu leurs dépenses augmenter également.

Évolution des dépenses et des recettes publiques des administrations publiques françaises (1993-2006).

Dépenses des administrations locales[modifier | modifier le code]

Les régions, départements et communes de France représentent plus de 20 % des dépenses publiques. En 2009 les administrations locales ont dépensé 228 des 1067,7 milliards d'euros dépensés par l'ensemble des administrations publiques[3].

Évolution internationale[modifier | modifier le code]

Beaucoup de pays de l'OCDE ont réduit leurs dépenses publiques depuis quinze ans. Elles sont ainsi passées de 50,4 % du PIB en 1990 dans la zone euro à 46,1 % en 2008 (prévision de l'OCDE). L’Allemagne est passée de 49,3 % en 1996 à 44,3 % en 2008. La Suède de 72,4 % en 1993 à 53,8 % en 2008. La France de 54,8 % en 1993 à 52,6 % en 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1] Comptes nationaux des administrations publiques, INSEE, mise à jour du 23 décembre 2015
  2. cf. graphique 1 page 2, Les facteurs d’évolution de la dépense publique en France : une rétrospective, DGTPE, Lettre Trésor Eco n°26, décembre 2007
  3. http://www.dgcl.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/statistiques/collectivites_locale/les_ciollectivites_l/view

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Bouvier, Marie-Christine Esclassan, Jean-Pierre Lassale, Manuel de Finances publiques, Lextenso-LGDJ, 2012, 11ème édition
  • Revue Française de Finances Publiques (www.fondafip.org)