Cuverville (Eure)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cuverville
Cuverville (Eure)
L'église Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Les Andelys
Intercommunalité Seine Normandie Agglomération
Maire
Mandat
Gilles Le Moal
2020-2026
Code postal 27700
Code commune 27194
Démographie
Gentilé Cuvervillois
Population
municipale
248 hab. (2018 en augmentation de 5,08 % par rapport à 2013)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 17′ 13″ nord, 1° 22′ 22″ est
Altitude Min. 64 m
Max. 158 m
Superficie 6,17 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Les Andelys
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton des Andelys
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Cuverville
Géolocalisation sur la carte : Eure
Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Cuverville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cuverville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cuverville

Cuverville est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Ses habitants sont appelés les Cuvervillois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Cuverville est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction des Andelys, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 7 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Culvertivilla au XIIe siècle[7].

Ce Toponyme normand signifierai « le domaine rural de *Culvert », nom d'homme anglo-saxon . Cette hypothèse repose principalement sur la forme Culvertivilla de 1028 à 1033[8],[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Cuverville faisait partie du domaine d'Andely. Rollon confirme cette possession à l'archevêque de Rouen. Une église dédiée à saint Pierre existait déjà, et le domaine accueillait douze fermiers.

Au XIIe siècle, il existe une famille de Cuverville. C'est à ce moment que Cuverville a accueilli sur son territoire, le fief de Roncherolles[10], propriété de la famille de Roncherolles, qui a été très importante dans la région.

Cuverville relevait de Breteuil. Au XIIIe siècle, le patronage de Saint-Pierre de Cuverville relevait de l'archevêque. Il est alors recensé 60 chefs de famille. Jusqu'en 1744, la seigneurie de Roncherolles-Cuverville appartenait à la famille de Roncherolles. Le , Anne-Marguerite-Thérèse de Roncherolles, fille unique et orpheline de père, épouse René Nicolas de Maupeou, qui deviendra dernier chancelier de l'Ancien Régime et dernier marquis du lieu.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
         
avant 1831 1837 Louis Gaullier    
1837 1843 Milliard    
1843 1848 Charles Augustin Dupuis    
1848 1856 Louis Chrisostôme Blondel (1814-1856)   cultivateur
1857 1870 Louis Marie Rousselin (1815-1892)   cultivateur
1871 1876 Félix Marie    
1876 1878 Léon Langlois    
1878 1888 Pierre Louis Rousselin (1849-1912)   cultivateur, fils de Louis Marie.
1888 1892 Clément Lesueur    
1892 1896 François Lesueur    
1896 1904 Auguste Lehec   Il meurt au cours de son mandat.
1905 1908 Désiré Lesueur    
1908 1912 Eugène Lemoine    
1912 après 1935 Charles Isidore Rousselin (1879-1954)   Agriculteur, propriétaire, fils de Pierre Louis.
         
avant 1981 ? Jean Lemoine    
         
2001 2014 Claude Chevalier UMP Ingénieur
2014 En cours Alain Lerate SE Ouvrier
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[12].

En 2018, la commune comptait 248 habitants[Note 3], en augmentation de 5,08 % par rapport à 2013 (Eure : +0,83 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
324321334343315299300282291
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
310313267233243205203203200
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
210184173175165157175142141
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
125160138126144160180233246
2018 - - - - - - - -
248--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charpillon, Dictionnaire historique de toutes les communes du département de l'Eure. Les Andelys: Delcroix, 1870. p 918-921. [2]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 26 mars 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 26 mars 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 26 mars 2021).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 26 mars 2021).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 26 mars 2021).
  7. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France - Page 395.
  8. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard, , 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, OCLC 6403150).
  9. François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, , 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3, OCLC 9675154).
  10. [1]
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  15. « Église Saint-Pierre », notice no PA00099383, base Mérimée, ministère français de la Culture,classement.
  16. Notice no IA00017530, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. Notice no IA00017532, base Mérimée, ministère français de la Culture.