Cathédrale Sainte-Marie de Cimiez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cathédrale Sainte-Marie de Cimiez
Vue des vestiges de la cathédrale
Vue des vestiges de la cathédrale
Présentation
Culte Catholique romain
Type Ancienne cathédrale
Rattachement Diocèse de Nice
Début de la construction Xe siècle
Fin des travaux XVe siècle
Style dominant préroman
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-Maritimes
Ville Nice
Coordonnées 43° 41′ 45″ nord, 7° 16′ 51″ est

Géolocalisation sur la carte : Nice

(Voir situation sur carte : Nice)
Cathédrale Sainte-Marie de Cimiez

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Cathédrale Sainte-Marie de Cimiez

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Cathédrale Sainte-Marie de Cimiez

La cathédrale Sainte-Marie de Cimiez, ou cathédrale Sainte-Marie du château, est une ancienne cathédrale située sur la colline du château de Nice. La cathédrale est de style pré-roman, maintenant en ruine. Elle était construite dans l'ancien diocèse de Cimiez, diocèse du Ve siècle, maintenant rattaché à Nice et donc au diocèse de Nice.

Histoire[modifier | modifier le code]

Plan de la cathédrale reconstitué d'après les fouilles archéologiques

La cathédrale est la première de Nice. En réalité, à cet emplacement deux cathédrales ont été successivement construites puis rasées. Une première cathédrale est bâtie à la fin du Xe siècle[1]. Son maître-autel est consacré en 1049. Elle comporte trois nefs sans transept et un chœur à trois absides[1].

Très délabrée, au XIIIe siècle, une nouvelle construction est réalisée sur les mêmes plans mais rallongée à l'est. Au XVe siècle, celle-ci est remaniée et on y ajoute des chapelles, ce qui est confirmée par une bulle pontificale de Martin V de 1429[1]. La duchesse de Savoie, Béatrice de Portugal y est inhumée. Fortement ébranlée lors du siège de Nice de 1691, elle est rasée en 1706[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Françoise Hildesheimer (dir.), Les diocèses de Nice et Monaco, Beauchesne, coll. « Histoire des diocèses de France », Paris, 1997, 387 p. (ISBN 978-2-7010-1095-3), pp. 75-76 [lire en ligne]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :