Autel (religion)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Autel.
Autel de la cathédrale de Lund (Suède).

Dans le domaine religieux, un autel est une table sacrée servant au sacrifice rituel ou au dépôt d’offrandes. Étymologiquement, on retrouve dans le mot « autel » deux notions : la hauteur (du latin altar qui donne l’italien altare, à la fois élévation et profondeur, comme dans l’expression « haute mer ») et la nourriture (du latin alere, « alimenter, sustenter »).

Descriptions[modifier | modifier le code]

Suivant les religions ou les pratiques, un autel se situe soit uniquement dans un lieu de culte soit chez une personne.

Antiquité grecque et romaine[modifier | modifier le code]

En Europe, il constitue longtemps (principalement durant l’Antiquité grecque et romaine) un élément central des logements, où la famille effectue ses dévotions. Il prend ensuite progressivement sa place dans les lieux dédiés au culte avec la centralisation de celui-ci.

Il pouvait être destiné aux sacrifices.

Autel de religieux japonais orienté shintoïste.

Christianisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Autel (christianisme).

Spiritualités orientales[modifier | modifier le code]

Dans la religion shintoïste où le culte des ancêtres et des divinités reste présent, il n’est pas rare de trouver un lieu dédié à la mémoire ou au culte des ancêtres. Les autels domestiques sont également coutumiers chez les bouddhistes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]