Brasserie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brasserie (restaurant).
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Une brasserie est étymologiquement et historiquement le nom du lieu où est brassée la bière. Par métonymie, le terme brasserie désigne également un débit de boissons, particulièrement de bière, où l'on peut manger des plats rapidement préparés.

Bière et brasserie[modifier | modifier le code]

Le terme « brasserie » peut s'appliquer à un site industriel où la bière est fabriquée en grande quantité (brasseries Kronenbourg, etc.), tout autant qu'à un petit producteur local, commerçant fabriquant sa propre bière comme cela était le cas avant l'ère industrielle : on parle parfois dans ce cas de brasserie artisanale, de brasserie d'artisan, ou encore de microbrasserie particulièrement au Canada.

Dans son sens industriel, une brasserie est souvent composée d'un ensemble de bâtiments où sont stockées les matières premières (houblon, malt d'orge) ; de réacteurs où se déroulent les différentes opérations ; et enfin de bâtiments où est stocké et conditionné le produit fini, c'est-à-dire la bière (le résidu se nommant la drêche).

Le responsable de l'opération délicate du brassage est appelé brasseur ou maître brasseur.

On peut désigner aussi comme brasserie toute entité qui est commanditaire d'une bière, même brassée par une autre brasserie. Parmi ceux-ci on trouvera les commanditaires (qui ont donc juste une recette) comme la Brasserie Vanuxeem et sa Queue de Charrue, ou alors des assembleurs, qui mélangent des brassins pour en faire un produit unique, comme pour les gueuzes, à l'image de Brasserie Hanssens.

En France : Installation Classée pour la Protection de l'Environnement[modifier | modifier le code]

Selon la législation française, les brasseries industrielles sont des Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE). En effet, ce type d'installation est concerné par la rubrique n°2253 de la nomenclature des installations classées (« boissons (préparation, conditionnement de) bière, jus de fruits, autres boissons, à l'exclusion des eaux minérales, eaux de source, eaux de table et des activités visées par les rubriques 2230, 2250, 2251 et 2252. »)[1] :

  • Les installations ayant une capacité de production supérieure à 20 000 litres par jour sont soumises à autorisation préfectorale. Cette autorisation est délivrée sous la forme d'un arrêté préfectoral qui impose à l'exploitant le respect d'un certain nombre de prescriptions techniques[2].
  • Les installations ayant une capacité de production comprise entre 2 000 et 20 000 litres par jour doivent être déclarées. Les exploitants de ces installations doivent respecter les prescriptions techniques de l'arrêté ministériel du 18 décembre 2014 relatif aux prescriptions générales applicables aux installations relevant du régime de la déclaration au titre de la rubrique n°2253[3].

L'instruction des demandes d'autorisation d'exploiter ainsi que le contrôle du respect des prescriptions techniques par les exploitants sont réalisés par l'inspection des installations classées[4].

Brasserie-restaurant[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Brasserie (restaurant).

Par extension, ce terme peut désigner aussi le nom du lieu où la bière est consommée, même si celui-ci ne participe plus à sa fabrication ; dans ce dernier sens, le mot brasserie est maintenant également compris comme un restaurant ayant service professionnel, mais de façon moins formelle qu'un restaurant, avec notamment des heures fixes de service (11 h 3014 h 30 | 18 h 3022 h 30).

La désignation ou non d'un restaurant comme une brasserie obéira en fait dans la pratique à des critères relativement subjectifs, tels que sa décoration, son ambiance, la carte proposée (généralement assez traditionnelle) etc.

Microbrasserie et brasserie artisanale[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Bière artisanale et Microbrasserie.

La différence entre ces deux types de brasserie réside dans leur mode de distribution. Le terme de microbrasserie désigne en Belgique et en France un producteur ayant aussi une activité de débitant de boissons dans ses locaux (vente de bière au verre). Une brasserie artisanale étant une entreprise de fabrication de bière qui écoule sa production par un réseau de distributeurs extérieur à l’entreprise.

Le terme brasserie d’artisan évoque aussi une philosophie de production et peut aussi bien s’appliquer à une microbrasserie qu’à une brasserie artisanale. Il s’agit d’une brasserie dans laquelle une personne (souvent le brasseur ou le chef d’entreprise) crée ses propres recettes et ses procédés de fabrication. Ceci en opposition aux brasseries qui délèguent cette partie création à d’autres prestataires spécialisés.

Brasseries notoires[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Brasserie.

Brasseries et culture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Dutin, Annuaire 2008 des brasseries françaises, ErCéDé Éditions, juin 2008, ISBN 2-9520409-1-5.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]