Néhési

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Néhési (le Nubien) ou Âa-seh-Rê (la chapelle de Rê est grande) est le deuxième ou sixième roi de la XIVe dynastie.

Son père est peut-être un gouverneur de la région ou un militaire qui aurait pris le trône pour son fils. Il se pourrait qu'il soit originaire de Nubie, comme l'indique son nom Néhési. De nombreux nubiens faisaient partie de l'armée égyptienne.

Selon sa propre biographie, son père était le roi inconnu fondateur de la dynastie : Sekhaenrê selon certains égyptologues ou bien selon une autre version Maâtibrê, si l'on compte comme roi avant lui Sekhaenrê (Canon royal de Turin 7.28 ), Nebououserrê (canon de Turin 7.29), Khaouserrê (canon de Turin 7.30), Aheteprê (le canon de Turin ne le mentionne pas), Maâtibrê (le canon de Turin ne le mentionne pas) et donc fils de Tati et le frère d'Ipqou.

Règne[modifier | modifier le code]

Néhési
Période seconde période intermédiaire
Dynastie XIVe dynastie
Fonction 2e ou 6e roi de la dynastie
Prédécesseur Maâtibrê ? Sekhaenrê ?
Prise du pouvoir
Dates de règne un an
Durée du règne
Successeur Khatirê ?
Passation du pouvoir
Sépulture Non trouvé
Date de découverte Inconnue
Découvreur Inconnu
Fouillée par ?

Il aurait régné moins d'un an. Son court règne serait logique, si son père était bien Maâtibrê, qui régna 40 ans, ce qui voudrait dire, qu'il monte sur le trône d'Égypte très âgé.

Il n'est pas mentionné par le papyrus de Turin, comme étant le deuxième roi de la dynastie. Il prend comme capitale Avaris, port fluvial dans le delta du Nil, qui contrôle la route vers la Phénicie et Byblos.

De son règne, on ne retrouve qu'un obélisque devant le temple de Seth à Raahu (nord-est du delta), une stèle, des scarabées à son nom, un pilier à Tanis qui indiquerait le nom de sa mère.

Dans le nord Sinaï, à Tell Habou'a, où furent trouvées deux stèles à son nom, l'équipe franco-égyptienne de Lille III et de Mohammed Abd el Maksoud a trouvé en 1989 des antiquités égyptiennes, qui confirme sa domination sur cette région du Sinaï, voir de tout le Sinaï, et d'une partie du delta ou de sa totalité.