Principauté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les anges, voir Principautés.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir État princier.

Une principauté est, au sens strict, un territoire gouverné par un prince. Elle peut être un État souverain et indépendant, autonome avec des liens de vassalité envers un autre État.

Au sens large, une principauté est un terme impropre utilisé de nos jours pour connoter la large autonomie et la grande puissance par rapport au souverain de certains fiefs féodaux (tels les comtés, les duchés ou les baronnies).
Avec l'Ancien Régime, quand le titre de prince est créé, il ne s'agit que d'une distinction protocolaire sans effet sur le territoire dépendant de ce « prince ».

Les principautés d'hier[modifier | modifier le code]

Pour le Moyen Âge, on parle de principauté pour distinguer une entité politique de premier ordre à l'intérieur d'un État souverain et englobant d'autres entités secondaires. Il peut s'agir d'un comté, d'une marche ou marquisat ou d'un duché.

Il peut aussi s'agir d'une terre, seigneurie ou petit État auquel est attaché le titre de prince, ou dont le chef a rang de prince (qu'il soit duc, grand-duc etc.).

Comtés et duchés médiévaux français[modifier | modifier le code]

Autres principautés médiévales[modifier | modifier le code]

Principautés de l'époque moderne (XVIe-XVIIIe siècles)[modifier | modifier le code]

France (princes et principautés)[modifier | modifier le code]

Le titre de prince et de principauté fut donné à certains fiefs par l'usage et l'ancienneté de l'appellation, mais rares furent les créations du titre de prince et de principauté en France, par le pouvoir royal ou le pouvoir impérial. Lorsqu'il y eut création de princes ou de principautés par le Roi, sous l'Ancien Régime ou la Restauration, ce titre n'engendra aucune préséance sur les titres ducaux, qui restaient le rang le plus élevé des titres nobiliaires. Seules les créations princières du Ier Empire, donnèrent au titre de prince et de principauté un rang supérieur et la préséance sur les titres ducaux.

Ancien Régime[modifier | modifier le code]

Principautés[modifier | modifier le code]

Principautés créées sous le Ier Empire[modifier | modifier le code]

  • Murat : titre princier en 1804 pour le maréchal Murat, beau-frère de Napoléon Ier. Titre porté aujourd'hui par le 8e prince Joachim Murat, né en 1944.
  • Bacciochi : titre princier en 1804 pour Félix-Pascal Bacciochi (1762-1841), beau-frère de Napoléon Ier. Titre éteint en 1841 avec le 1er prince.
  • Beauharnais : titre princier en 1805 pour le général Eugène de Beauharnais (1781-1824), beau-fils de Napoléon Ier. Titre éteint en 1824 avec le 1er prince.
  • Bénévent : principauté en 1806 pour le ministre Talleyrand-Périgord (1754-1838). Titre éteint en 1814 avec le 1er prince qui devint prince de Talleyrand.
  • Ponte-Corvo : principauté en 1806 pour le maréchal Bernadotte, passée en 1812 dans la famille Murat. Titre éteint en 1815 avec le 2e prince Lucien Murat (1803-1878). Titre relevé propriu motu et porté depuis 1834 par les "princes héritiers Murat".
  • Venise : principauté en 1807 pour le général Eugène de Beauharnais (1781-1824), beau-fils de Napoléon Ier. Titre éteint en 1814 avec le 1er prince.
  • Bologne : principauté en 1807 pour Joséphine de Beauharnais (1807-1876), fille du Prince de Venise (ci-avant). Titre éteint en 1814 avec la 1re princesse.
  • Eckmühl : principauté en 1809 pour le maréchal Davout. Titre éteint en 1853 avec le 2e prince Napoléon-Louis Davout (1811-1853).
  • Wagram : principauté en 1809 pour le maréchal Berthier. Titre éteint en 1918 avec le 4e prince Alexandre Berthier (1883-1918), aussi 3e duc de Wagram.
  • Essling : principauté en 1810 pour le maréchal Masséna. Titre porté aujourd'hui par le 7e prince Victor-André Masséna, né en 1950, aussi duc de Rivoli.
  • La Moskowa : principauté en 1812 pour le maréchal Ney. Titre éteint en 1969 avec le 6e prince Michel Ney (1905-1969), aussi duc d'Elchingen.
  • Sievers : principauté en 1807 pour le maréchal Lannes, qui refusa néanmoins de porter ce titre. Titre porté aujourd'hui par le 7e prince Maurice Lannes, né en 1939, aussi duc de Montebello.

Principautés créées sous la Restauration[modifier | modifier le code]

  • Talleyrand : titre princier en 1815 pour le ministre Talleyrand-Périgord (1754-1838). Titre éteint en 1838 avec le 1er prince.
  • Hénin : principauté en 1828 pour la Maison de Hénin-Liétard. Titre éteint en 1934 avec le 3e prince Thierry d'Alsace de Hénin-Liétard (1853-1934).
  • Lucinge : principauté en 1828 pour la Maison de Faucigny. Titre porté aujourd'hui par le 8e prince Stanislas de Faucigny, né en 1963.

Belgique (princes et principautés)[modifier | modifier le code]

Le titre de prince est en Belgique le plus haut dans la hiérarchie nobiliaire de ce pays.

  • Chimay : principauté créée en 1486 dans les Pays-Bas espagnols (actuelle Belgique) pour la Famille de Croÿ, passé en 1612 dans la Maison de Ligne, en 1686 dans la Maison de Hénin-Liétard puis en 1804 dans la Famille Riquet. Titre reconnu par la Belgique et porté aujourd'hui par le 23e prince Philippe de Riquet, né en 1948, aussi prince de Caraman.
  • Ligne : principauté créée en 1601 dans les Pays-Bas espagnols (actuelle Belgique) pour la Maison de Ligne. Titre reconnu par la Belgique et porté aujourd'hui par le 14e prince Michel de Ligne, né en 1951, aussi Prince du Saint-Empire, d'Amblise et d'Épinoy et Grand d'Espagne.
  • Rubempré : principauté créée en 1686 dans les Pays-Bas espagnols (actuelle Belgique) pour la Maison de Rubempré, passée en 1713 dans la Maison de Mérode. Titre reconnu par la Belgique et porté aujourd'hui par le 11e prince Charles-Guillaume de Mérode, né en 1940, aussi prince de Grimberghe et de Mérode, prince d'Everbergh aux Pays-Bas.
  • Grimberghe : principauté créée en 1777 dans les Pays-Bas autrichiens (actuelle Belgique) pour la Maison d'Ongnies, passé en 1842 dans la Maison de Mérode. Titre reconnu par la Belgique et porté aujourd'hui par le 8e prince Charles-Guillaume de Mérode, aussi prince de Rubempré et de Mérode (voir ci-avant).
  • Béthune-Hesdigneul : principauté créée en 1781 dans les Pays-Bas autrichiens (actuelle Belgique) pour la Maison de Béthune. Titre reconnu par la Belgique et porté aujourd'hui par le 10e prince Henri de Béthune, né en 1945.
  • Caraman : principauté créée en 1856 pour la Famille Riquet. Titre porté aujourd'hui par le 6e prince Philippe de Riquet, né en 1948, aussi prince de Chimay.
  • Croÿ : principauté créée en 1884 pour la Maison de Croÿ. Titre porté aujourd'hui par le 5e prince Guillaume de Croÿ, né en 1950.
  • Mérode : principauté créée en 1929 pour la Maison de Mérode. Titre porté aujourd'hui par le 3e prince Charles-Guillaume de Mérode, né en 1940, aussi prince de Grimberghe et de Rubempré, prince d'Everbergh aux Pays-Bas.
  • Croÿ-Solre : principauté créée en 1933 pour la Maison de Croÿ. Titre porté aujourd'hui par le 3e prince Emmanuel de Croÿ, né en 1957.
  • Liège : C'est en l'an 985 que naît la principauté épiscopale de Liège.
  • Bernadotte : titre princier créé en 1937 pour le prince Charles-Gustave de Suède (1911-2003). Titre éteint en 2003 avec le 1er prince.
  • Croÿ-Rœulx : principauté créée en 1947 pour la Maison de Croÿ. Titre porté aujourd'hui par le 2e prince Rodolphe de Croÿ, né en 1924.
  • Habsbourg-Lorraine : titre princier créé en 1977 pour la Maison de Habsbourg-Lorraine. Titre porté aujourd'hui par le 1er prince, l'archiduc Lorenz d'Autriche-Este, né en 1950.
  • Épinoy : principauté créé en 1545 dans les Pays-Bas espagnols (actuelle Belgique) pour la Maison de Melun. Titre éteint en 1738 avec le 9e prince Jean-Alexandre de Melun (1710-1738).
  • Gavre : principauté créé en 1553 dans les Pays-Bas espagnols (actuelle Belgique) pour la Maison d'Egmond et rétabli en 1736 dans la Maison de Gavre. Titre éteint en 1832 avec le 9e prince Charles de Gavre (+1832).
  • Épinoy : principauté créé en 1592 dans les Pays-Bas espagnols (actuelle Belgique) pour la Maison de Ligne. Titre porté aujourd'hui par le 13e prince Antoine de Ligne, né en 1925, aussi prince de Ligne et d'Amblise.
  • Amblise : principauté créée en 1608 dans les Pays-Bas espagnols (actuelle Belgique) pour la Maison de Ligne. Titre porté aujourd'hui par le 13e prince Antoine de Ligne, né en 1925, aussi prince de Ligne et prince d'Épinoy.
  • Barbançon : principauté créée en 1614 dans les Pays-Bas espagnols (actuelle Belgique) pour la Maison de Ligne. Titre éteint en 1693 avec le 3e prince Octave-Ignace de Ligne (1643-1693).
  • Robech (Robecques) : principauté créée en 1630 dans les Pays-Bas espagnols (actuelle Belgique) pour la Maison de Montmorency, passée en 1860 dans la Maison de Cossé-Brissac puis en 1925 dans la Maison de Lévis-Mirepoix. Titre éteint en 1951 avec le 14e prince Emmanuel de Lévis-Mirepoix (1909-1951).
  • Masmines : principauté créé en 1652 dans les Pays-Bas espagnols (actuelle Belgique) pour Balthasar-Philippe de Gand-Vilain (1616-1680). Titre éteint en 1680 avec le 1er prince.
  • Hornes : principauté créée en 1677 dans les Pays-Bas espagnols (actuelle Belgique) pour la Maison de Hornes (de), passée en 1769 dans la Maison de Salm. Titre éteint en 1859 avec le 5e prince Frédéric de Salm-Kyrburg (1789-1859)
  • Solre : principauté créée en 1677 dans les Pays-Bas espagnols (actuelle Belgique) pour la Famille de Croÿ. Titre porté aujourd'hui par le 10e prince Charles-Emmanuel de Croÿ, né en 1914, aussi duc de Croÿ en France et prince de Dülmen en Allemagne.
  • Isenghien : principauté créée en 1678 dans les Pays-Bas espagnols (actuelle Belgique) pour la Maison de Gand-Vilain. Titre éteint en 1767 avec le 2e prince Louis de Gand-Vilain (1678-1767).
  • Rache : principauté créée en 1681 dans les Pays-Bas espagnols (actuelle Belgique) pour la Maison de Berghes-Saint-Winock. Titre éteint.
  • Looz-Corswarem ; principauté créé en 1749 dans les Pays-Bas autrichiens (actuelle Belgique) pour le duc Charles-Louis de Looz-Corswarem (+1785). Titre éteint en 1785 avec le 1er prince.

Les principautés d'aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Non reconnues[modifier | modifier le code]

Entités plus ou moins similaires[modifier | modifier le code]

Autres régions du monde[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p François Velde, heraldica.org