Ernst August Friedrich Ruska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réplique, construite par Ernst Ruska en 1980, du premier microscope électronique dont la résolution est supérieure à celle d'un microscope optique, qu'il avait mis au point en 1933.

Ernst Ruska (né Ernst August Friedrich Ruska le 25 décembre 1906 à Heidelberg, Allemagne et décédé le 25 mai 1988 à Berlin) est un physicien allemand. Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de physique de 1986[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ernst Ruska a effectué ses études à l'université technique de Munich de 1925 à 1927 avant de rejoindre l'université technique de Berlin où ses travaux l'ont mené à établir qu'un microscope utilisant des électrons, avec une longueur d'onde 100 000 fois plus courte que celle des photons (lumière), permettrait d'obtenir des images plus détaillées qu'un microscope optique, pour lequel le grandissement est limité par la longueur d'onde de la lumière. En 1931, il a construit sa première lentille électronique et en a combiné plusieurs pour réaliser le premier microscope électronique en transmission en 1933.

Ruska a par la suite travaillé à la Siemens-Reiniger-Werke AG en tant qu'ingénieur de recherche de 1937 à 1955 puis en tant que directeur de l'Institut de microscopie électronique de l'Institut Fritz-Haber de la Société Max-Planck de 1955 à 1972. Parallèlement, il a occupé un poste de professeur à l'université technique de Berlin de 1957 jusqu'à sa retraite en 1972. Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de physique de 1986 (l'autre moitié a été remise à Gerd Binnig et à Heinrich Rohrer) « pour son travail fondamental en optique électronique, et pour la conception du premier microscope à électrons[1] ».

Il est fils de l'universitaire et orientaliste Julius Ruska.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for his fundamental work in electron optics, and for the design of the first electron microscope » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1986 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 24 juin 2010

Lien externe[modifier | modifier le code]