Karel Gott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Karel Gott en 2002.

Karel Gott (né le 14 juillet 1939 à Plzeň en Tchécoslovaquie, aujourd'hui République tchèque) est un chanteur tchèque. Il chante principalement en tchèque et en allemand mais aussi en anglais, français, italien, russe, hébreu, espagnol, romani, polonais, hongrois, croate et slovaque. Aujourd'hui encore, Karel Gott est aussi populaire qu'à ses débuts dans les années 1960. Ses disques figurent toujours en tête des hitparades et il fait continuellement la une des magazines tchèques.

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille de Gott déménage de Plzeň à Prague quand Karel a 6 ans. Il fréquente le collège puis le lycée de Prague. Après avoir passé le baccalauréat, il veut devenir peintre, mais il ne réussit pas l'examen à l'académie des Beaux-Arts. À cause de cet échec, il fait un apprentissage comme électricien.

En même temps, il commence à faire de la musique dans des cafés de Prague. En 1959, son talent est découvert lors d'un concours de la relève par Karel Krautgartner, un bandleader, qui incorpore Gott dans sa tournée. Il lui écrit aussi une recommandation pour le conservatoire de Prague où il étudie alors le chant pendant trois ans. Il enregistre ses premières chansons, interprétées en anglais, en 1960.

En 1963, il lance son premier 45 tours, comportant la version tchèque du titre Moon River de Henry Mancini. En 1967, il participe au Midem à Cannes. Cette même année, il se produit au New Frontier de Las Vegas durant six mois. En 1968, il représente l'Autriche au Concours Eurovision de la chanson avec le titre Tausend Fenster, écrit par Udo Jürgens. Il y décroche la 13e place. Pendant les années suivantes, il obtient plusieurs grands succès avec des chansons en allemand comme Lady Carneval (1968) ; Weißt du wohin? (1969, sur la musique écrite par Maurice Jarre pour Le Docteur Jivago) qui lui vaut un disque d'or ; Einmal um die ganze Welt (1970) ; Schicksalsmelodie (1971, sur la musique écrite par Francis Lai pour le film Love Story).

Une de ses plus célèbres chansons est Biene Maya, interprétée en 1975 pour la série d'animation Maya l'abeille[1], produite et diffusée par la ZDF. Depuis ces grands succès en Allemagne, il est surnommé « Die goldene Stimme aus Prag[1] » (« la voix d'or de Prague ») ou encore « Sinatra des Ostens » (« le Sinatra de l'Est »). À la fin des années 1970, il présente son émission à la télévision allemande.

Il apparaît dans de nombreuses émissions dans le monde entier, par exemple dans le Gilbert Bécaud-Show, le Nashville Country Music Festival, l'émission de Rudi Carrell, ainsi que l'émission musicale de la RDA, Ein Kessel Buntes. Karel Gott a publié à peu près 120 albums auxquels il faut ajouter de nombreuses compilations. Il n'existe pas de décompte précis de ses ventes d'albums, selon des estimations, elles dépasseraient les 30 millions d'exemplaires[2] ; d'autres parlent de 100 millions[réf. nécessaire]. En tout cas, il a vendu plus de 15 millions de disques, uniquement en République tchèque et en Slovaquie. Il est le premier artiste qui a reçu le « Disque Diamante » de Supraphon, la plus grande des maisons d'édition en République tchèque.

Il a travaillé pour des maisons d'édition en Europe, aux États-Unis et au Japon. Bien qu'il chante dans de nombreuses langues, ses plus grandes réussites commerciales furent enregistrées en allemand et en tchèque.

Aujourd'hui, Gott donne encore des concerts dans le monde entier et on le retrouve dans des émissions musicales à la télévision allemande et tchèque.

Dans son pays d'origine, on lui reproche parfois, comme pour d'autres artistes de sa génération, ses compromis avec le Parti communiste tchécoslovaque. Le régime communiste décora Gott à deux reprises en 1977 et en 1985. En 1977, il fut néanmoins le porte-parole des artistes s'exprimant contre la Charte 77, une pétition d'artistes protestant contre l'attitude répressive du gouvernement[3].

Karel Gott a quatre filles : la plus jeune, Nelly Sofie, est né le 28 mai 2008. Il vit avec son épouse Ivana née Macháčková, qui est 38 ans plus jeune que lui, dans une nouvelle maison à Prague. Dans la villa de Jevany, située à l'Est de Prague, où Gott résidait entre 1969 et 2005, on trouve aujourd'hui le musée "Gottland" qui est ouvert pour le public. Dans ce musée, on a la possibilité d'avoir des détails sur la vie privée du chanteur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Précédé par Karel Gott Suivi par
Peter Horton
Représentant de l'Autriche au Concours Eurovision de la chanson
1968
Marianne Mendt