Sandie Shaw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shaw.

Sandie Shaw

Description de l'image  Sandie Shaw 3.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Sandra Ann Goodrich
Naissance 26 février 1947 (67 ans)
Dagenham, Grand Londres
Activité principale Chanteuse
Genre musical Pop
Instruments Voix
Années actives 1964 à aujourd'hui
Labels Pye Records
Reprise Records
Polydor
Virgin Records
EMI Records
Site officiel www.sandieshaw.com

Sandie Shaw est une chanteuse britannique née le 26 février 1947 à Dagenham (Royaume-Uni). Elle est l'une des chanteuses les plus connues des années 1960.

Biographie[modifier | modifier le code]

Découverte par Adam Faith, Sandie Shaw est présentée au manager Eve Taylor. Son deuxième single, (There's) Always Something There to Remind Me, reprise d’une chanson de Lou Johnson écrite par Burt Bacharach et Hal David, sera son premier tube en 1964. Beaucoup d’autres succès, composés par Chris Andrews suivront, tels que Girl don’t come, I’ll stop at nothing.

L’artiste enregistre aussi ses titres en italien, français et allemand. Elle connaît beaucoup de succès en Europe continentale, en Amérique du sud et se produit en Europe de l’Est et en Iran avant la révolution. Des problèmes de permis de travail l’empêchent de percer aux États-Unis. Une de ses marques de fabrique est de se produire nu-pieds, ce qui, dit-elle, lui permet d’être plus à l’aise et de mieux ressentir l’atmosphère d’une chanson. Les titres sont produits par Eve Taylor, Chris Andrews mais aussi par l’artiste elle-même qui n’est pas mentionnée. L’arrangeur s’appelle Ken Woodman.

En 1967, les ventes de disques de l’artiste sont en baisse et le "manager" décide de lui faire enregistrer des chansons dans un style cabaret contre son souhait. Elle représente alors le Royaume-Uni avec Puppet on a String, une composition de Bill Martin et Phil Coulter. Elle déclare détester la chanson qui, pourtant, remporte le concours Eurovision de la chanson et devient un succès mondial. Sandie Shaw se marie avec Jeff Banks en 1971 et ils ont une fille, Gracie, qui naît en 1971.

Son dernier titre classé dans les dix premières places du hit parade britannique s'intitule Monsieur Dupont et sort en 1969. La même année, la chanteuse produit elle-même son album Reviewing the situation. Il contient des reprises d’artistes comme Bob Dylan, The Rolling Stones et Led Zeppelin tandis que son entourage lui fait enregistrer des 45 T pop.

En 1972, le succès s'amenuisant, elle cesse d’enregistrer et se lance dans d’autres projets. Elle écrit une comédie musicale rock, compose, travaille comme actrice, écrit et peint des livres pour enfants. Elle se tourne vers le bouddhisme. L’artiste entame alors une période de vaches maigres après avoir divorcé de Jeff Banks et accepte même un travail comme serveuse.

Elle épouse Nik Powell en 1982. Il est le cofondateur du groupe Virgin et le président de l’European Film Academy. Sandie Shaw enregistre à nouveau et Chrissie Hynde l’invite à se produire sur scène avec son groupe The Pretenders. L’année suivante elle reçoit une lettre du chanteur Morrissey et du guitariste Johnny Marr du groupe The Smiths et ils la persuadent d’enregistrer une reprise de leur chanson Hand in Glove qui se vend à 20 000 exemplaires (pendant les trois premiers jours) et se glisse dans les trente premières places du hit parade en Grande-Bretagne.

Elle sort finalement un album Hello Angel en 1988, en collaboration avec Stephen Street, Kevin Armstrong, Jim et William Reid de Jesus and Mary Chain et Chris Andrews. Trois ans plus tard son autobiographie The World at my feet est publiée. Elle étudie à Oxford et devient psychothérapeute en 1994.

En 2002, elle gagne une bataille juridique pour récupérer son catalogue d’artiste et sort The Very Best of Sandie Shaw en 2005. Elle revient également sur ses déclarations négatives au sujet de l’Eurovision et admet être fière de sa victoire de 1967.

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Chanson reprise en français par Eddy Mitchell : Toujours un coin qui me rappelle

Filmographie[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Elle a gagné le Concours Eurovision de la chanson 1967 pour la Grande-Bretagne avec Puppet on a String

Nominations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :