Avocette élégante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Avocette élégante

Description de cette image, également commentée ci-après

Recurvirostra avosetta

Classification (COI)
Règne Animalia
Classe Aves
Ordre Charadriiformes
Famille Recurvirostridae
Genre Recurvirostra

Nom binominal

Recurvirostra avosetta
Linnaeus, 1758

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

L'Avocette élégante (Recurvirostra avosetta) est la seule espèce d'avocette vivant en Europe.

Description[modifier | modifier le code]

Les adultes ont un plumage blanc sauf un capuchon noir et des marques noires sur les ailes. Ils ont un bec long et incurvé vers le haut et de longues pattes bleues. Les juvéniles sont de couleur marron là où les adultes portent du noir, et la partie blanche est souvent parsemée de taches grises.

Habitat[modifier | modifier le code]

Les avocettes fréquentent les estuaires, les baies, les marais salants et autres zones humides. Elles se nourrissent de crustacés, de larves et de vers grâce à leur bec long, effilé et sensible, qui leur permet de sonder la vase pour les retrouver.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Les avocettes nichent sur le sol, souvent en petits groupes, parfois avec d'autres espèces. Entre 3 et 4 œufs sont pondus, une fois par an, dans une cuvette remplie de débris végétaux.

Elles nichent en Europe tempérée et en Asie proche ou centrale. L'espèce est migratrice et la plupart passent l'hiver en Afrique ou en Asie du sud. Quelques-unes hivernent en France, en Espagne ou dans le sud de l'Angleterre.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Taille : 42 à 45 cm
  • Envergure : 77 à 80 cm
  • Poids : 250 à 400 g
  • Longévité : 25 ans

Protection[modifier | modifier le code]

L'Avocette élégante bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Elle est inscrite à l'annexe I de la directive Oiseaux de l'Union européenne[1]. Il est donc interdit de la détruire, la mutiler, la capturer ou l'enlever, de la perturber intentionnellement ou de la naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les oeufs et les nids et de détruire, altérer ou dégrader leur milieu. Qu'elle soit vivante ou morte, il est aussi interdit de la transporter, colporter, de l'utiliser, de la détenir, de la vendre ou de l'acheter.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le statut juridique des oiseaux sauvages en France, Ligue pour la protection des oiseaux

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :