Tarse (anatomie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir tarse.

Dans l'espèce humaine[modifier | modifier le code]

Le tarse est un ensemble de sept os « tarsiens » situés entre les extrémités du tibia et du fibula (péroné), et le métatarse. Le plus gros est le calcanéum qui constitue l'os du talon du pied. Les autres sont l'astragale, ou talus, le cuboïde, le scaphoïde tarsien, et les trois cunéiformes. Nouvelle nomenclature[Depuis quand ?] :

  • calcaneum = calcaneus
  • scaphoïde tarsien = os naviculaire
  • astragale = talus

Chez les oiseaux[modifier | modifier le code]

Chez les gallinacés[modifier | modifier le code]

Le tarse est la patte, c'est-à-dire la partie entre la cuisse et le pied, recouverte d'écailles et quelquefois de plumes. C'est sur cette partie du corps que se situe l'ergot des coqs

Chez les arthropodes[modifier | modifier le code]

Chez les insectes[modifier | modifier le code]

C'est l'appendice situé à l'extrémité du tibia, articulé et mobile. Il possède un certain nombre de parties, dénommées articles (et parfois tarsomères). En général, chez les insectes leur nombre est de deux à cinq, sauf chez quelques espèces aptérygotes et chez les larves d'holométaboles (ces dernières ont des tarses comprenant un seul article).

Article détaillé : sur la patte de l'insecte.

Chez les arachnides[modifier | modifier le code]

Le tarse désigne la septième partie de la patte ambulatoire et la sixième de la patte mâchoire. Contrairement aux insectes, elle est d'une pièce.

Elle porte à l'extrémité divers organes destinés à faciliter la locomotion comme les griffes et, lorsqu'elle est présente, la scopule.