Philopatrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La philopatrie est la tendance de certains individus à rester ou à revenir à l'endroit où ils sont nés, pour se reproduire. Ce nom provient du grec philos, se traduisant par « aimer », et du latin patria, se traduisant par « pays du père »[1]. Ce phénomène qui a été observé chez de nombreux vertébrés[2] est important à prendre en compte pour la protection de certaines espèces en danger de disparition, comme certains requins.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.vetofish.com/definition/philopatrie
  2. Caroline Ash, Sharks Love Their Country, Mol. Ecol. 10.1111/mec.12583 (2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) A. Roulin, « Philopatrie chez la chouette effraie Tyto alba », Nos oiseaux, 1997, no 22(1), p. 55-56

Liens externes[modifier | modifier le code]