Corneille noire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corneille.

La Corneille noire (Corvus corone) est une espèce de passereaux de la famille des Corvidae. Elle pond des œufs vert-bleu turquoise à l'endroit où les feuilles commencent à pousser.

Répartition[modifier | modifier le code]

Carte de répartition

La Corneille noire (Corvus corone) est un oiseau qui se rencontre couramment dans une grande partie de l'Europe et en Asie, principalement à la campagne, mais également en zone urbaine (voir carte de répartition).

Une espèce proche, dite corneille à bec court, la Corneille d'Amérique (Corvus brachyrhynchos), peuple les États-Unis une grande partie du Canada ainsi que le nord du Mexique.

Description[modifier | modifier le code]

Elle mesure de 44 à 51 cm de long pour un poids de 540 à 680 g. Son envergure est de 94 à 109 cm.

Elle possède une robe noire brillante, des pattes noires, un bec gris foncé à noir, trapu et effilé, qui la différencient de sa proche parente, la Corneille mantelée et de son cousin plus grand et beaucoup plus rare, le Grand Corbeau. La corneille noire est plus grande que le corbeau freux. Les deux sexes sont identiques (pas de dimorphisme sexuel). Son cri est rauque et puissant, on dit qu'elle criaille, craille, babille, corbine ou graille.

Comportement[modifier | modifier le code]

La Corneille noire vit en couples territoriaux quand elle est adulte, en bande pour les juvéniles. Sa période de nidification s'étend de mars à juin : le nid, constitué de brindilles, est installé le plus souvent sur la fourche d'un arbre, mais on en voit aussi dans des structures métalliques et parfois même au sol. Il n'y a qu'une ponte par saison de reproduction, comptant jusqu'à une demi-douzaine d'œufs.

Très bien adaptée aux écarts de température, et lorsque vivant près de zones habitées par l'homme (y trouvant plus facilement de la nourriture), certaines d'entre elles décident de ne pas migrer vers le sud en hiver. Au Canada et en Russie par exemple, où la température peut descendre jusqu'à -40 degré celsius en saison hivernale, cet oiseau peut être observé tout au long de l'année.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Crâne de corneille noire

Elle se nourrit surtout de cadavres, de petits animaux (en bord de mer, elle est capable de se nourrir de coquillages) et, en zone d'habitation humaine, de déchets. Elle pille également les autres nids.

À la campagne elle craint le voisinage de l'homme qui souvent cherche à la détruire ignorant les services qu'elle lui rend ainsi qu'à l'environnement et aux rapaces nocturnes (qui utilisent leurs nids) et ne lui reprochant que les dégâts qu'elle peut occasionner aux cultures [1], mais en ville elle a su parfaitement s'y habituer, s'approchant de très près de ceux qui la nourrissent.

Longévité[modifier | modifier le code]

Sa longévité serait d'une vingtaine d'années.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ulrich A. Corti, Les oiseaux nicheurs d'Europe, premier volume, Zurich, éditions Silva.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]