Acétyl-coenzyme A

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acétyl-coenzyme A
Acetyl-CoA2.svg
Acetyl-CoA-3D-vdW.png
Structure de l'acétyl-coenzyme A
Identification
No CAS 72-89-9
PubChem 444493
ChEBI 15351
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C23H38N7O17P3S  [Isomères]
Masse molaire[1] 809,571 ± 0,033 g/mol
C 34,12 %, H 4,73 %, N 12,11 %, O 33,6 %, P 11,48 %, S 3,96 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'acétyl-coenzyme A, usuellement abrégée en acétyl-CoA, est la forme « activée » de l'acide acétique, c'est-à-dire le thioester qu'il forme avec la coenzyme A.

C'est une molécule à haut potentiel d'hydrolyse, qui est au centre d'un carrefour métabolique. L'acétyl-CoA peut être liée à la dégradation du pyruvate ou résulter de la β-oxydation des lipides (hélice de Lynen).

L'acétyl-CoA réagit avec l'oxaloacétate dans le cycle de Krebs mais peut aussi remonter la β-oxydation pour donner des acides gras (par un mécanisme différent) dans le cas d'excès de métabolites (alimentation) ou même donner naissance à des corps cétoniques (acétoacétate, acétone, α-hydroxybutyrate) dans le cas de jeûne prolongé.

Synthèse de l'acétyl-CoA[modifier | modifier le code]

Elle se déroule en cinq étapes et fait intervenir, dans le cas de la décarboxylation oxydative du pyruvate, un complexe multi-enzymatique appelé complexe pyruvate déshydrogénase. Ce dernier, semblable au complexe alpha-cétoglutarate déshydrogénase qui conduit à la succinyl-coenzyme A, est composé de trois enzymes :

avec cinq cofacteurs : la thiamine pyrophosphate (TPP), la lipoamide / dihydrolipoamide, la coenzyme A (CoA-SH), la flavine adénine dinucléotide (FAD) et la nicotinamide adénine dinucléotide (NAD+).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.

Voir aussi[modifier | modifier le code]