Malate déshydrogénase

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La malate déshydrogénase (MDH) est une oxydoréductase du cycle de Krebs qui catalyse la réaction :

L-Äpfelsäure.svg   + NAD+  \begin{smallmatrix}\rightleftharpoons\end{smallmatrix}  NADH + H+ +   Oxaloacetic acid.png
L-malate   Oxaloacétate

Cette enzyme intervient également dans la navette malate-aspartate.

Les procaryotes en possèdent une seule forme mais tous les eucaryotes en ont au moins deux isoformes, une dans le cytosol et l'autre dans la matrice mitochondriale.

Les mycètes et les plantes en ont également une forme spécifique aux glyoxysomes, qui intervient dans le cycle du glyoxylate.

Les plantes en possèdent une quatrième forme spécifique aux chloroplastes et fonctionnant au NADP+, la malate déshydrogénase à NADP+ (EC 1.1.1.82), qui intervient dans le cycle de Calvin, la fixation du carbone en C4 et le métabolisme acide crassulacéen.

Enfin, les archées possèdent une malate déshydrogénase étroitement apparentée à la lactate déshydrogénase.