Succinyl-coenzyme A

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Succinyl-coenzyme A
Succinyl-CoA.svg
Structure de la succinyl-coenzyme A.
Identification
No CAS 604-98-8
PubChem 92133
ChEBI 15380
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C25H40N7O19P3S  [Isomères]
Masse molaire[1] 867,607 ± 0,035 g/mol
C 34,61 %, H 4,65 %, N 11,3 %, O 35,04 %, P 10,71 %, S 3,7 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La succinyl-coenzyme A, usuellement abrégée en succinyl-CoA, est l'un des intermédiaires du Cycle de Krebs.

De l'α-cétoglutarate à la succinyl-CoA[modifier | modifier le code]

La succinyl-CoA est issue de l'α-cétoglutarate par réduction de NAD+ et transfert sur la coenzyme A avec élimination d'une molécule de CO2.Le complexe alpha-cétoglutarate déshydrogénase catalyse cette réaction exergonique (ΔG° = -33 kJ/mol). L'énergie de cette réaction est stockée dans la liaison thioester de la succinyl-CoA. Ce complexe est très semblable au complexe pyruvate déshydrogénase, et partage une origine commune. Cette réaction est irréversible.

De la succinyl-CoA au succinate[modifier | modifier le code]

La succinyl-CoA permet la création de Succinate en régénérant de la guanosine triphosphate (GTP) à partir de GDP et de phosphate inorganique Pi, et cela grâce à la liaison thioester à haut potentiel de transfert, c'est-à-dire qui possède une énergie libre d'hydrolyse très négative. Cette réaction permet aussi l'évacuation de la succinyl-CoA. La GTP pourra ensuite donner son phosphate à une ADP pour former de l'ATP. Cette réaction est catalysé par la succinyl-coenzyme A synthétase. Cette réaction est légèrement endergonique (ΔG° = 2,9 kJ/mol).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.