Corps des Marines des États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis United States Marine Corps)
Aller à : navigation, rechercher
Corps des Marines des États-Unis
Emblème de l'USMC
Emblème de l'USMC

Période 10 novembre 1775-Présent
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Branche Fusiliers marins de l'U.S. Navy
Type Débarquement
Effectif 202 000 personnes
Fait partie de Département de la Défense des États-Unis
Département de la Marine des États-Unis
Surnom The Few, The Proud
Couleurs Écarlate et Or
Devise Semper fidelis
Marche Chant des Marines.
Mascotte Chesty
Équipement Aéronefs, embarcations de débarquement
Batailles Voir la section concernée
Décorations Presidential Unit Citation Presidential Unit Citation ribbon.svg
Joint Meritorious Unit Award JoMerUnitRib.gif
Navy Unit Commendation (en) Navy Unit Commendation ribbon.svg
Valorous Unit Award (en) Valorous Unit Award ribbon.svg
Meritorious Unit Commendation (en) Meritorious Unit Commendation.jpg
Croix de guerre 1914-1918 Ruban de la Croix de guerre 1914-1918.png
Presidential Unit Citation (Philippines) (en)
Presidential Unit Citation (République de Corée) (en) KoreaPresrib.gif
Vietnam Gallantry Cross (en)
Vietnam Civil Actions Medal (en)
Commandant Général James F. Amos (en)
Général John M. Paxton, Jr. (en) (commandant en second)
Sergent major du Corps des Marines (en) Micheal P. Barrett (en)

Le Corps des Marines des États-Unis (en anglais : United States Marine Corps), également abrégé en US Marine Corps ou par le sigle USMC, est une des cinq branches des forces armées des États-Unis. Il s'agit surtout des fusiliers marins (infanterie initialement de l'U.S. Navy) de ce pays, mais le corps a aussi ses aviateurs, ses hélicoptères, ses artilleurs, ses tankistes donc sa cavalerie et ses marins.

Présentation[modifier | modifier le code]

Débarquement de Marines d'un LCAC lors d'un exercice en 2008.

Bien que dépendant sur le plan administratif du Département de la Marine, il ne dépend pas de l'United States Navy. Il a été mis en place le 11 juillet 1798 par un acte du Congrès des États-Unis d'Amérique, bien que deux bataillons de Marines, en tant que troupes d'infanterie embarquée, aient été constitués dès le 10 novembre 1775 sous le nom de Continental Marines au cours de la Révolution américaine.

Le Marine Corps est la seule branche des forces armées américaines qui soit protégée par la loi. Après bien des discussions et tentatives de l'US Army de l'intégrer dans ses rangs entre la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée, sa taille et sa composition ont été énoncées dans l'arrêt 416 d'une loi-programme du 82e Congrès en 1952. Cette loi précise qu'aucun président des États-Unis ou Secrétaire de la Défense ne peut dissoudre le Corps des Marines ou le réduire à une force symbolique. L'USMC doit se composer au minimum d'unités terrestres équivalentes à l'effectif de trois divisions et de trois Marine Air Wings (escadres aériennes).

Surnommés les « cols de cuir » (leathernecks), les Marines ont été engagés depuis leur création dans plus de trois cents théâtres d'opérations.

Ils disposent de leur propre force aérienne, infanterie, régiments blindés, regiments d'artillerie, unités spéciales d'intervention (MARSOC) et logistique. Ils s'appuient parfois sur l'US Navy pour leurs opérations via les bâtiments de débarquement de la Gator Navy (force amphibie américaine).

Leur rôle dans le dispositif militaire américain est d'agir très rapidement dans le cadre d'une force expéditionnaire autonome sans attendre les moyens lourds de l'US Army.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire du Corps des Marines des États-Unis commence lors de la Guerre d'indépendance, lorsque le Congrès crée le corps des Continental Marines, le 10 novembre 1775. Ceux-ci sont rapidement démobilisés, dès 1785. Mais, l'épisode dit de la Quasi-guerre en 1798, oblige le Congrès à revenir sur sa décision, en votant un texte recréant un corps de fusiliers marins le 11 juillet 1798. Ce corps est alors placé sous l'autorité directe du Secrétaire à la Marine.

Principales opérations et batailles[modifier | modifier le code]

Le Mémorial de guerre de l'USMC, reconstitué d'après la célèbre photo Raising the Flag on Iwo Jima prise en 1945
A l'assaut de Tarawa, novembre 1943
Débarquement à Iwo Jima à bord d'un Landing Vehicle Tracked (LVT)
Nid de mitrailleuse en position durant la guerre de Corée
Marines pénétrant dans un des palais de Saddam Hussein à Bagdad le 9 avril 2003
Patrouille en Afghanistan, 2004

Missions particulières et de prestige[modifier | modifier le code]

Ils forment la garde d'honneur du président des États-Unis et des Marines sont présents à la Maison-Blanche. Le Marine Helicopter Squadron One assure tous les déplacements en hélicoptère du Président (le Marine One), du vice-président et des membres du Cabinet présidentiel. Le Marine Band qui est l'orchestre d'honneur du corps des Marines, basé au Marine Barrack à Washington, sert d'orchestre pour les manifestations du président des États-Unis, d'où son surnom de "The President's Own".

Les Marines assurent aussi la garde des ambassades américaines à l'étranger, ainsi 1 170 Marines sont détachés au Diplomatic Security Service en 2011 pour cette mission.

Symbolisme[modifier | modifier le code]

Uniforme bleu de parade des marines.

Les Marines sont un des symboles les plus représentatifs de la puissance militaire des États-Unis. Ils apparaissent souvent dans les médias ainsi que dans les films.

Les Marines ont leurs propres uniformes de combat ou de cérémonie, bien distincts des autres corps, ce qui leur confère une place à part au sein des autres forces armées de la nation.

Leur devise est Semper Fidelis (Toujours fidèle), le nom de leur marche officielle, souvent abrégé en « Semper Fi ».

Leur hymne est le Chant des Marines.

Leur mascotte est un bouledogue nommé Chesty, adoption qui remonte à la Première Guerre mondiale où, à la bataille du bois Belleau, les Allemands baptisèrent les Marines Teufel hunds (chiens du Diable). Autre symbole, le chapeau des instructeurs du Corps (drill instructor) : le smokey bear, du nom du personnage de dessins animés (l'ours Smokey).

Une expression couramment utilisée parmi les Marines est Gung-Ho (en) (en chinois : « travailler ensemble », « working together » en anglais) emprunté au chinois et utilisé usuellement depuis les campagnes du Pacifique.

Comme toute grande unité militaire, le corps a ses rites et ses codes de conduite dont voici deux textes parmi les plus représentatifs :

Code de conduite des Marines[modifier | modifier le code]

  • ARTICLE I :
Je suis un Américain, combattant dans les forces qui protègent mon pays et notre mode de vie. Je suis prêt à donner ma vie pour leur défense.
I am an American, fighting in the forces which guard my country and our way of life. I am prepared to give my life in their defense.
  • ARTICLE II :
Je ne me rendrai jamais de mon propre chef. Si j'assume le commandement, jamais je ne livrerai mes subordonnés tant qu'ils auront la force de résister.
I will never surrender of my own free will. If in command, I will never surrender the members of my command while they still have the means to resist.
  • ARTICLE III :
Si je suis fait prisonnier, je continuerai à résister par tous les moyens à ma portée. Je ferai tout pour m'évader et aider les autres à le faire. Je n'accepterai de l'ennemi ni libération sur parole ni privilèges particuliers.
If I am captured I will continue to resist by all means available. I will make every effort to escape and to aid others to escape. I will accept neither parole nor special favors from the enemy.
  • ARTICLE IV :
Si je suis fait prisonnier de guerre, je garderai foi avec mes camarades de détention. Je ne livrerai aucune information et ne prendrai part à aucun acte qui puisse nuire à mes camarades. Si je suis le plus haut gradé, je prendrai le commandement. Sinon, j'exécuterai les ordres légitimes de mes supérieurs et les soutiendrai par tous les moyens.
If I become a prisoner of war, I will keep faith with my fellow prisoners. I will give no information nor take part in any action which might be harmful to my comrades. If I am senior, I will take command. If not, I will obey lawful orders of those appointed over me and will back them in every way.'
  • ARTICLE V :
Si on m'interroge en tant que prisonnier de guerre, je suis tenu de donner mon nom, mon grade, mon numéro matricule et ma date de naissance. J'éluderai les autres questions du mieux que je pourrai ; je ne ferai aucune déclaration orale ni écrite qui soit déloyale à mon pays et à ses alliés ou nuisible à leur cause.
When questioned, should I become a prisoner of war, I am required to give name, rank, service number, and date of birth. I will evade answering further questions to the utmost of my ability. I will make no oral or written statements disloyal to my country or its allies or harmful to their cause.
  • ARTICLE VI :
Je n'oublierai jamais que je suis un Américain, que je combats pour la liberté, que je suis responsable de mes actes, et résolu à défendre les principes qui ont fait mon pays libre. J'aurai confiance en mon Dieu et dans les ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE.
I will never forget that I am an American, fighting for freedom, responsible for my actions, and dedicated to the principles which made my country free. I will trust in my God and in the UNITED STATES OF AMERICA.

USMC Rifle Creed[modifier | modifier le code]

Voici mon fusil — Le(s) code/principes du Marine

This Is My Rifle — The Creed of a US Marine

  • Voici mon fusil. Il y en a bien d'autres comme lui, mais celui-ci c'est le mien.
This is my rifle. There are many like it, but this one is mine.
  • Mon fusil est mon meilleur ami. Il est ma vie. Je dois en être le maître comme je le suis de ma propre vie.
My rifle is my best friend. It is my life. I must master it as I must master my life.
  • Mon fusil, sans moi, ne sert à rien. Et sans lui, moi non plus je ne sers à rien. Je dois tirer droit, plus droit que l'ennemi qui cherche à me tuer. Il faut que je le tue avant que lui ne me tue. Et c'est ce que je ferai.
Without me, my rifle is useless. Without my rifle, I am useless. I must fire my rifle true, I must shoot straighter than my enemy who is trying to kill me. I must shoot him before he shoots me. I WILL…
  • Mon fusil et moi-même nous savons que ce qui compte dans cette guerre, ce ne sont pas les coups que nous tirons, ni le bruit de nos rafales ni la fumée que nous dégageons. Nous savons que ce qui compte ce sont les coups au but… LUI ET MOI, ON FERA MOUCHE…
My rifle and myself know that what counts in this war is not the rounds we fire, the noise of our burst, nor the smoke we make. We know that it is the hits that count. WE WILL HIT…
  • Mon fusil est humain, tout comme moi, puisqu'il est ma vie même. C'est pour ça que je veux apprendre à le connaître comme un frère. Je connaîtrai ses faiblesses, sa puissance, ses pièces, ses accessoires, son système de visée et son canon. Je le garderai toujours propre et prêt à servir comme moi-même je suis propre et prêt à servir. Nous ne ferons plus qu'un. C'EST COMME ÇA QU'ON FERA…
My rifle is human, even as I, because it is my life. Thus, I will learn it as a brother. I will learn its weaknesses, its strength, its parts, its accessories, its sights and its barrel. I will ever guard it against the ravages of weather and damage as I will ever guard my legs, my arms, my eyes and my heart against damage. I will keep my rifle clean and ready. We will become part of each other. WE WILL…
  • Devant Dieu, j'affirme ce serment. Mon fusil et moi nous sommes là pour défendre mon pays. Nous sommes maîtres de l'ennemi. NOUS SOMMES LES GARANTS DE MON EXISTENCE.
Before God, I swear this creed. My rifle and myself are the defenders of my country. We are the masters of our enemy. WE ARE THE SAVIORS OF MY LIFE.
  • Ainsi soit-il jusqu'à ce que l'Amérique remporte la victoire, et qu'il n'y ait plus d'ennemi mais seulement la paix !
So be it, until America's victory and there is no enemy, but peace!

Général de division William Rupertus, Corps des Marines des États-Unis

Major General William H. Rupertus, USMC.

Recrutement et formation[modifier | modifier le code]

Insigne du dépôt des recrues de Parris Island We Make Marines.

Les recrues doivent avoir entre 17 (accord des parents) et 29 ans. La période d’engagement standard va de 4 à 5 ans. Les recrues vivant à l’est du Mississippi sont envoyés à Parris Island (Caroline du Sud) pour y faire leurs classes. Ceux qui vivent à l’ouest du fleuve sont envoyés à San Diego (Californie). L’entraînement de base est suivi par un court stage de perfectionnement sur les tactiques de combat en petites unités et en armement à Camp Lejeune (en) (Caroline du Nord) ou Camp Pendleton (Californie). La réserve, instaurée durant la Première Guerre mondiale, fait partie intégrante du Corps des Marines. Elle est de l’ordre de 40 à 50 000 hommes. Elle inclut la 4e Division (infanterie) et la 4e Division Aérienne. Les réservistes ont deux jours d’entraînement par mois et deux semaines chaque été. En mobilisant la réserve, le Corps peut augmenter ses effectifs de près d’un quart en quelques semaines.

Le Corps de réserve féminin a été institué en 1942. Son personnel se voit affecté aussi bien sur les États-Unis continentaux qu’à Hawaii pour préparer les hommes aux combat.

Les femmes font partie intégrante des Marines depuis 1948, date à laquelle le Congrès fit passer la « loi d’intégration du personnel féminin au sein des forces armées » (Women’s Armed Service Integration Act). Les recrues féminines sont entraînées à Parris Island, celles qui désirent devenir officiers suivent des cours à Quantico (Virginie).

Il n’y a pas d’académie militaire séparée au sein des Marines comme dans les autres branches des forces armées. La plupart de ceux qui veulent faire une carrière d'officier au sein des Marines vont à l’académie navale d'Annapolis (Maryland) bien qu’il soit possible de se présenter à l’académie de West Point (New York) ou à l'United States Air Force Academy à Colorado Springs (Colorado). Tous les officiers en revanche passent par Quantico.

Tous les Marines sont avant tout des fusiliers marins ; de l'officier général au cuisinier en passant par le pilote de chasse, ils doivent savoir utiliser leur fusil, l'arme de base du corps. De même la condition physique est primordiale. Des tests annuels sont passés par tous les membres du corps du haut en bas de la hiérarchie, ceux qui y échouent doivent quitter le Corps.

Organisation et effectifs[modifier | modifier le code]

L'USMC est dirigé par un général « quatre étoiles » qui, conformément à la tradition remontant à 1806, réside dans la Marine Barracks à Washington. Depuis 2010, son 35e commandant est le Général James F. Amos (en).

Le Corps des Marines est réparti entre le Marine Forces Pacific, dont le quartier général est à Pearl Harbor aux îles Hawaii, et le Marine Forces Atlantic, dont le quartier général est à Norfolk en Virginie. De plus, chacun des Unified Combatant Command possède sa propre composante des Marines appelée Marine Force x, x représentant le nom du Unified Command.

Il se compose de trois Marine Expeditionary Force d'un effectif théorique de 46 000 hommes avec trois divisions — 35 600 hommes —, dont une de réserve, trois brigades Marines Expeditionary Brigade, trois escadres aériennes Marine Aircraft Wing, dont une de réserve, trois groupes de soutien logistique Force Service Support Group, dont une de réserve, et sept Marine Expeditionary Unit. Une Marine Expeditionary Brigade compte de 7 000 à 15 500 hommes avec cent-dix avions et cent-vingt hélicoptères. Une Marine Expeditionary Unit, un régiment renforcé compte 2 200 hommes.

Les effectifs du personnel actifs des Marines sont à peu près stables depuis le début de la guerre de Corée en 1950, après avoir atteint leur maximum en 1945, alors que les autres branches des forces armées voyaient leurs effectifs décroître sensiblement :

  • 1945 : ~ 485 000, six divisions ;
  • 1948 : 35 000, deux divisions ;
  • 1950 : ~ 75 000, deux divisions ;
  • 1951 : 192 620, trois divisions ;
  • 2002 : 173 733, trois divisions ;
  • 2011 : ~ 202 000, trois divisions (prévisions en 2007)[1].

Il y a en outre 104 000 réservistes. 20 % des effectifs peuvent être transportés sur la quarantaine de bâtiments amphibies que compte l'US Navy, dont douze porte-hélicoptères d'assaut de 40 000 tonnes.

6,2 % des Marines sont des femmes ; elles représentent 4,3 % des officiers du corps avec 768 personnes en 2004. Dès 1918, elles commencent à intégrer l'USMC. C'est pourtant la branche la moins féminisée des forces armées des États-Unis. En 2005, 6 440 Marines, soit 3,8 % des effectifs, n'étaient pas citoyens des États-Unis. Nombre de militaires obtiennent cette nationalité au cours de leur service ou après.

Organigramme des forces expéditionnaires de l'USMC[modifier | modifier le code]

Logo de la 1st Marine Expeditionary Force
UH-1N Huey

En 2005, les 4 divisions sont :

Les I et III MEF dépendent de la Marine Force Pacific, la II MEF de la Marine Force Atlantic :

I Marine Expeditionary Force (en), Headquarters Group de Camp Pendleton (en), Californie:


Structure de la 1st MEF

II Marine Expeditionary Force (en), Special Opérations Training Group de Camp Lejeune (en), Caroline du Nord:

III Marine Expeditionary Force (en) de Camp S.D. Butler (en), Okinawa, Japon

Marine Expedionary Unit[modifier | modifier le code]

Un LAV-25 près de la province d'Al Anbar (Irak) (14 avril 2004)
USS Fort McHenry]] (en) de classe Whidbey Island

Il y a 7 Marine Expeditionary Unit (MEU) indépendantes qui sont les plus petites entités expéditionnaires des Tasks Forces de l'USMC.

Ce sont les fers de lance du Corps des Marines et les premiers à intervenir pour des missions ponctuelles tels l'évacuation de civils ou des raids sur un objectif particulier et peuvent servir d'avant garde en prévision d'un déploiement de grande envergure.

Ils doivent pouvoir tenir 15 jours d'opérations en autonomie complète avant l'arrivée de renforts.

Voici leurs moyens humains et matériels :

~ 2 200 personnes réparties entre un état major (CE), un bataillon renforcé de 1 200 Marines (Battalion Landing Team ou BLT), un escadron aéronaval d'hélicoptères et d'avions (ACE), un groupe de service et de soutien (MEU Service Group)

Période 2011-2015[modifier | modifier le code]

L'examen quadriennal de la défense 2010 (Quadrennial Defense Review (en)), publié le 1er février 2010, présente en outre l'organisation prévue pour ces forces pour la période 2011-2015[2]. Voici les prévisions pour l'USMC :

  • 3 corps expéditionnaires de Marines
    • 4 divisions de Marines (3 d'active et 1 de réserve)
      • 11 régiments d’infanterie
      • 4 régiments d’artillerie
    • 4 unités d’aviation de Marines
      • 6 groupes aéroportés
      • 7 groupes héliportés
      • 4 groupes de contrôle
      • 4 groupes de soutien
    • 4 groupes de logistique de Marines
    • 9 régiments de logistique de combat
    • 7 éléments de commandement des unités expéditionnaires de Marines

Équipements dans les années 2000[modifier | modifier le code]

Le Marine Corps possède au début des années 2000 environ 500 aéronefs de 1re ligne (AV-8B Harrier II et II+, F-18, EA-6B Prowler et KC-130 Hercules), 400 chars de combat M1-A1 Abrams, 600 canons et 1 300 véhicules amphibies AAV-7 sans compter les véhicules de transport de troupes à roues LAV-25, dont de nombreuses versions sont en service.

Leur équipement est le plus souvent « rustique » et éprouvé, fusil M-16A4, fusil M4 ou M4A1, arme de poing M9, fusil mitrailleur M249 SAW pour le matériel d'infanterie. Hélicoptère AH-1W Super Cobra, hélicoptère UH-60 Black Hawk, hélicoptère UH-1N dérivé du célèbre Huey du Viêt Nam. Il y a eu grand changement avec l'arrivée du convertible MV-22 Osprey à rotors basculants entré en service opérationnel en juin 2007[3] qui ont fini en 2014 de remplacer les CH-46 Sea Knight.

Un rapport du think tank Center for Strategic and Budgetary Assessments publié en novembre 2008 recommande de réduire l'acquisition de MV-22 Osprey et de développer un nouvel hélicoptère moyen, moins couteux et plus efficient à moyenne portée, ainsi que l'abandon du véhicule amphibie Expeditionary Fighting Vehicle (en) (EFV)[4]. Le programme EFV a été effectivement annulé le 6 janvier 2011[5]


Leurs avions de combat sont les F-18A/B/C/D et les AV-8B Harrier II et II+ à décollage vertical. Ceux-ci ont un taux d'accidents assez élevé avec 148 appareils perdus sur 397 livrés en 2005. En 32 ans de services, 52 pilotes ont été tués.

Pour les débarquements, ils peuvent compter sur 80 LCAC à coussin d'air de l'US Navy.

Armements terrestres en service[modifier | modifier le code]

Un véhicule blindé léger LAV-25 en opération (2 octobre 2002)
Deux soldats lançant un FIM-92 Stinger

Cette liste inclut les armements terrestres en service en 2008[6] ou à venir.

Chars de combat[modifier | modifier le code]

Transport de troupes/reconnaissance[modifier | modifier le code]

Assaut amphibie[modifier | modifier le code]

Artillerie[modifier | modifier le code]

Combat antichar[modifier | modifier le code]

Lance-roquettes[modifier | modifier le code]

Défense antiaérienne[modifier | modifier le code]

Radars de contre-batterie[modifier | modifier le code]

Consommation de munitions[modifier | modifier le code]

Pour l'année fiscale 2005, le Corps a tiré 70 millions de cartouches de 5,56 mm Otan pour M16 et 14 000 balles de 12,7 mm Otan à l'entraînement [8].

Aéronefs en service[modifier | modifier le code]

Un F/A-18 Hornet des Marines durant l'opération Iraqi Freedom (21 mars 2003)
Un hélicoptère d'attaque AH-1W Super Cobra des Marines décollant d'un LHD de l'US Navy
USS Nassau]] (en) de la Classe Tarawa.
Prototypes du MV-22 Osprey décollant du USS Wasp en 2005.

Cette liste inclut les aéronefs en service en 2008[6] ou à venir sauf précisions.

Supériorité aérienne/attaque[modifier | modifier le code]

Attaque/Forward Air Control[modifier | modifier le code]

Appui aérien rapproché[modifier | modifier le code]

Guerre électronique[modifier | modifier le code]

Ravitaillement en vol/transport[modifier | modifier le code]

Transport lourd[modifier | modifier le code]

Transport médian[modifier | modifier le code]

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Transport VIP[modifier | modifier le code]

Entraînement[modifier | modifier le code]

Recherche et sauvetage[modifier | modifier le code]

Bâtiments de l'US Navy utilisés par l'US Marine Corps[modifier | modifier le code]

Enradiage d'un LCAC en mer de Chine méridionale à bord de l'USS Tortuga de classe Whidbey Island (1er avril 2007)

Cette liste inclut les navires en service en 2008 ou à venir.

Marines célèbres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Communiqué de presse « Marine Corps End Strenght Increase » de l'USMC (6 février 2007) [[|]] (en)
  2. (fr)[PDF] « Examen quadriennal de la défense », sur http://www.defense.gov/, Département de la Défense,‎ 1er février 2010 (consulté le 6 avril 2010)
  3. (en) Département de la marine, « Osprey Deemed Ready for Deployment »,‎ 14 juin 2007 (consulté le 28 août 2014).
  4. (en) Dakota L. Wood, « The US Marine Corps: Fleet Marine Forces for the Twenty‐First Century », sur csbaonline.org, Center for Strategic and Budgetary Assessments,‎ 18 novembre 2008 (consulté le 9 janvier 2009)
  5. (en) « Statement by Commandant of the Marine Corps Gen. James Amos on Efficiencies », sur Département de la Défense,‎ 6 janvier 2011 (consulté le 28 août 2014).
  6. a et b Selon Philippe Langloit, « L'aviation du corps des Marines », dans Défense & Sécurité Internationale (ISSN 1772-788X), no 38 (juin 2008)
  7. a et b En cours de livraison
  8. (en)[PDF] Marine Corps Ammunition Procurement Budget In Review - 2005
  9. 48 F/A-18A Hornet en réserve
  10. « Les Harrier britanniques achetés par les Marines », sur Défense et Sécurité internationale,‎ 14 novembre 2011 (consulté le 15 novembre 2011)
  11. L’AH-1Z opérationnel, Assaut, 22 mars 2010
  12. Versions KC-130F et R en cours de remplacement, 28 KC-130T en réserve
  13. 21 en réserve
  14. En 2008, selon Air et Cosmos (ISSN 1240-3113), no 2126 (23 mai 2008)
  15. Dont 20 en réserve. Le parc sera remplacé par 100 UH-1Y
  16. En construction
  17. En construction, la classe America, LHA(R) ou LHA-6, basée sur l'USS Makin Island (LHD-8), doit remplacer à partir de 2013 la classe Tarawa. Il embarquerait le convertible V-22 Osprey, des hélicoptères et le chasseur ADAC/V F-35B
  18. En réserve

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]