Hedjaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

23° 30′ 13″ N 40° 51′ 35″ E / 23.5036, 40.8597

La région actuelle du Hedjaz (contour rouge) et le royaume du Hedjaz (1916-1925), en vert.

Le Hedjaz est la région ouest de l'actuelle Arabie saoudite, comprenant notamment les provinces de Tabuk, Médine, La Mecque et Al Bahah ; sa principale ville est Djeddah, mais les cités les plus connues sont les villes saintes de La Mecque et Médine.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Hedjaz signifie en arabe « barrière ». En effet, elle désigne la zone montagneuse formée par les montagnes du Hedjaz (partie septentrionale des monts Sarawat), parallèle au rivage de la mer Rouge qui s'étend d'Aqaba à la Mecque, et qui rend difficile toute pénétration vers l'intérieur de la péninsule Arabique. La zone côtière large de 25 à 40 km située entre le rivage et la montagne est désignée en arabe par le terme tihama, signifiant « couloir »[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire islamique[modifier | modifier le code]

Empire Ottoman[modifier | modifier le code]

Cette région fut contrôlée tour à tour durant la majeure partie de son histoire par les puissances régionales, l'Égypte ou l'Empire ottoman. Elle fut brièvement occupée par les Saouds au début du XIXe siècle mais fut rapidement reprise par les Ottomans qui y construisirent le Chemin de fer du Hedjaz au début du XXe siècle.

Royaume du Hedjaz[modifier | modifier le code]

Hussein ben Ali, chérif de La Mecque

Elle fut néanmoins brièvement indépendante au début du XXe siècle, lorsqu'elle se souleva contre l'Empire ottoman lors d'une rébellion encouragée par Lawrence d'Arabie durant la Première Guerre mondiale. Hussein ben Ali, chérif de la Mecque, proclama son indépendance en 1916.

Le 3 octobre 1924, Hussein ben Ali, suite aux revers militaires face aux Saoud, confia le royaume à l'autorité de son fils Ali ben Hussein. Toutefois, cela n'empêcha pas les hommes d'Abdelaziz Ibn Saud, contrôlant le plateau du Nejd, de conquérir la région en décembre 1925. Le chérif de La Mecque dut alors s'exiler en Irak. Cette annexion permit la création du royaume saoudien moderne en 1932.

Anecdote[modifier | modifier le code]

  • Cette région pourrait représenter le Khemed dans les aventures de Tintin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire des noms de lieux – Louis Deroy et Marianne Mulon (Le Robert, 1994) (ISBN 285036195X)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :