Évolution territoriale des États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article est une chronologie de l'évolution territoriale des États-Unis, listant les modifications intérieures et extérieures de la géographie politique de ce pays.

Vue d'ensemble[modifier | modifier le code]

Après leur indépendance, déclarée en 1776 et reconnue en 1783 par le traité de Paris, les États-Unis s'étendirent vers l'ouest, élargissant leurs frontières sept fois, dont deux fois de façon majeure par incorporation de colonies britanniques et espagnoles. L'union des treize États originaux crût pour finir par comprendre cinquante États, dont la plupart débutèrent comme territoires. De façon générale, après une expansion territoriale, de territoires organisés étaient créés à partir des zones nouvellement acquises, et les frontières de ces territoires étaient éventuellement modifiées avant qu'ils accèdent au statut d'État. Seuls deux États, le Nevada et le Missouri, crûrent significativement après cette accession et quatre, le Massachusetts, la Caroline du Nord, le Texas et la Virginie, perdirent du territoire, à chaque fois pour former de nouveaux États.

Notes[modifier | modifier le code]

  • Cet article n'inclut pas les territoires non incorporés et les pays en libre association, passés ou présents.
  • Le terme « territoire non-organisé » n'est pas un nom officiel, mais signifie simplement que le Congrès n'a pas voté de loi organique pour ce territoire. Dans la plupart des cas, le but d'un territoire non-organisé était d'être une terre de peuplement amérindienne. Par la suite, le dernier territoire non-organisé fut le « territoire indien » (là encore, pas un nom officiel). Les derniers territoires acquis par les États-Unis, l'Alaska, Hawaï et la cession mexicaine, débutèrent non-organisés, pas comme terre mise de côté pour les Améridiens, mais simplement parce qu'ils n'avaient pas encore été organisés.
  • Sur les cartes, les lignes pointillées aux frontières signifient que la zone fait partie d'un pays qui n'est pas intégralement dessiné, les cartes se limitant aux frontières actuelles des États-Unis. Une exception est l'Oregon Country, territoire partagé qui s'étendant au-delà.
  • Certains conflits territoriaux et certaines frontières du début des États-Unis sont peu clairs. C'est le cas, par exemple, de la frontière entre la Floride Occidentale et la Floride Orientale. Par simplification, cet article utilise la frontière originale, l'Apalachicola River, bien que des cartes ultérieures semblent la décaler vers l'ouest vers la Perdido. La loi organique pour le Floride spécifiait qu'elle incluait des parties des deux Florides ; si la frontière avait été fixée à la Perdido, le territoire de Floride n'aurait inclut aucune partie de la Floride Occidentale[1].
  • Certaines modifications très petites sont incluses dans cette liste, mais pas sur les cartes:

Chronologie[modifier | modifier le code]

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

3 septembre 1783 - 7 août 1789
3 septembre 1783 

Le Traité de Paris est signé le 3 septembre 1783, dans lequel la Grande-Bretagne reconnait l'indépendance des États-Unis d'Amérique, alors constitués de treize États. Jusqu'en 1789, les États-Unis sont gouvernés par les articles de la Confédération. Ce régime est très souple, car chaque État est considéré comme souverain dans de nombreux domaines, notamment en matière de politique étrangère et commerciale, la seule institution fédérale du pays étant le Congrès[2]. Les treize États américains sont différents et certains contestent leurs frontières.

Leurs frontières étaient établies par l'article 2 du traité de Paris, mais donnèrent lieu à quelques problèmes. Par exemple, il était spécifié que la frontière s'étendait vers l'ouest à partir du lac des Bois jusqu'au Mississippi ; on ignorait à l'époque que la source du Mississippi était située au sud d'une telle ligne, et la frontière fut par la suite comprise comme allant vers le sud depuis le lac vers le fleuve[3].

Plusieurs États avaient reçu des reconnaissances de souveraineté d'un océan à l'autre auprès de la couronne britannique et ne les abandonnèrent pas facilement. En général, ils cédèrent ces territoires au gouvernement fédéral avant l'adoption de la Constitution pour payer les dettes qu'ils avaient accumulées pendant la guerre d'indépendance. Cependant, la Géorgie ne le fit que plus tard et le Connecticut céda la plupart de ses terres mais conserva la Western Reserve. La Virginie renonça à ses revendications sur le territoire au nord et à l'ouest de l'Ohio, lequel devint un territoire non-organisé. La Caroline du Nord renonça également à ses comtés occidentaux, mais cette cession ne fut officiellement acceptée par le Congrès qu'en 1790. L'État de New York renonça à ses prétentions sur le triangle d'Érié, qui devint propriété du gouvernement fédéral.

La Floride Occidentale revendiquait une frontière plus au nord que ce que les États-Unis avaient estimé. Lorsque l'Espagne avait cédé la région au Royaume-Uni, cette frontière était située sur le 31e parallèle. Le Royaume-Uni déplaça ensuite la frontière par 32°38' Nord. Lorsque la Floride espagnole fut rétrocédée à l'Espagne en 1783, le Royaume-Uni mentionna la frontière originale sur le 31e parallèle, mais l'Espagne revendiqua la frontière modifiée[4]. Par ailleurs, les frontières entre la région nord du district du Maine du Massachusetts et la colonie du Nouveau-Brunswick, et entre la zone au nord-ouest du lac Supérieur et la Terre de Rupert demeurèrent litigieuses.

The Wedge, zone contestée depuis le XVIIe siècle, demeura un point litigieux entre le Delaware et la Pennsylvanie jusqu'en 1921.

La République du Vermont fut un problème complexe, avec des zones revendiquées par New York et le New Hampshire, mais exista comme une nation indépendante de fait, quoique non reconnue.

Ces difficultés rencontrées sont résolues par l'abandon des articles de la confédération et par l'adoption d'une nouvelle Constitution, rédigée en 1787, qui devient effective le 4 mars 1789.

7 août 1789 - 2 avril 1790
7 août 1789 

Le Congrès organise le Territoire du Nord-Ouest par l'Ordonnance du Nord-Ouest[5]. Ce territoire regroupe les États actuels de l'Illinois, de l'Indiana, du Michigan et du Wisconsin, ainsi que le nord-est du Minnesota et la majeure partie de l'Ohio. Il avait préalablement été organisé sous les Articles de la Confédération le 13 juillet 1787 et fut légèrement modifié par la nouvelle constitution.

2 avril - 26 mai 1790
2 avril 1790 

Le Congrès accepte la cession des comtés occidentaux de la Caroline du Nord, initiée le 22 décembre 1789. La région devient un territoire non-organisé[6].

26 mai 1790 - 4 mars 1791
26 mai 1790 

L'Ordonnance du Sud-Ouest organise le Territoire du Sud-Ouest, qui correspond à l'actuel État du Tennessee[7].

4 mars - 9 septembre 1791
4 mars 1791 

La République du Vermont, pays indépendant de fait mais non reconnu par les États-Unis, est admise dans l'Union comme 14e État, le Vermont.

9 septembre 1791 - 3 mars 1792
9 septembre 1791 

Le District de Columbia, district fédéral, est formé par cession de terres du Maryland et de la Virginie ; la portion cédée par la Virginie lui sera rétrocédée en 1847[8].

3 mars - 1er juin 1792
3 mars 1792 

Le gouvernement fédéral vend le Triangle d'Érié à la Pennsylvanie[9].

1er juin 1792 - 1795
1er juin 1792 

Les comtés occidentaux de la Virginie situés au-delà des Appalaches en sont séparés et sont admis comme 15e État, le Kentucky.

27 octobre 1795 - 1er juin 1796
27 octobre 1795 

Le traité de Madrid règle la frontière nord de la Floride Occidentale sur le 31e parallèle[10].

1er juin 1796 - 7 mai 1798
1er juin 1796 

Le Territoire du Sud-Ouest devient le 16e État, le Tennessee.

7 avril 1798 - 4 juillet 1800
7 avril 1798 

À la suite du Scandale de Yazoo Land, une loi est signée par le président John Adams, l'autorisant à appointer une commission pour négocier avec la Géorgie la cession des territoires occidentaux de cet État. La loi crée également le territoire du Mississippi dans la zone cédée par la Floride Occidentale, correspondant au tiers sud des États actuels du Mississippi et de l'Alabama à l'exception de leur panhandle, lesquelles font alors toujours partie de le Floride Occidentale[11].

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Années 1800[modifier | modifier le code]

4 - 10 juillet 1800
4 juillet 1800 

Le Territoire de l'Indiana est formé à partir de la région ouest du Territoire du Nord-Ouest[12]. Il correspond aux actuels États de l'Illinois et de l'Indiana, au nord-est du Minnesota et du Wisconsin, ainsi qu'à la moitié ouest de la péninsule inférieure du Michigan et toute la péninsule supérieure à l'exception de la pointe est. Le Territoire du Nord-Ouest ne comporte plus que la majeure partie de l'actuel Ohio et le reste du Michigan.

10 juillet 1800 - 26 avril 1802
10 juillet 1800 

Le Connecticut cède sa Western Reserve au gouvernement fédéral, qui l'ajoute au Territoire du Nord-Ouest ; elle correspond à la partie nord-est de l'actuel Ohio[13].

26 avril 1802 - 1er mars 1803
26 avril 1802 

La Géorgie cède finalement ses revendications occidentales, les Yazoo lands, au gouvernement fédéral ; elles deviennent un territoire non-organisé[14]. Par ailleurs, le 1er octobre 1800, le traité de San Ildefonso transfère la Louisiane de l'Espagne à la France[15].

1er mars - 30 avril 1803
1er mars 1803 

La portion sud-est du Territoire du Nord-Ouest est admise comme 17e État, l'Ohio. La partie restante est transférée au Territoire de l'Indiana[12].

30 avril 1803 - 27 mars 1804
30 avril 1803 

Vente de la Louisiane, étendant les États-Unis à l'ouest du Mississippi. À l'est, une controverse éclata avec la Floride Occidentale pour savoir jusqu'où la Louisiane s'étend[16]. Le territoire vendu s'étend légèrement au nord des frontières actuelles, car il est seulement défini par le bassin du Mississippi[17]. Il comprend la totalité des actuels Arkansas, Kansas, Iowa, Missouri, Nebraska et Oklahoma, et des portions du Colorado, Louisiane, Minnesota, Montana, Nouveau-Mexique, Dakota du Nord, Dakota du Sud, Texas et Wyoming. Il inclut également le sud des actuelles provinces canadiennes de l'Alberta, du Manitoba et de la Saskatchewan.

27 mars - 1er octobre 1804
27 mars 1804 

Le territoire cédé par la Géorgie est ajouté au Territoire du Mississippi, lequel est constitué de la totalité des actuels États du Mississippi et de l'Alabama, sans leur panhandle, laquelle fait alors partie de la Floride Occidentale[18].

1er octobre 1804 - 11 janvier 1805
1er octobre 1804 

Le territoire acquis lors de la vente de la Louisiane est divisé entre le District de la Louisiane, temporairement placé sous l'autorité du Territoire de l'Indiana, et le Territoire d'Orléans, organisé, qui correspond à l'actuelle Louisiane et une petite partie du Texas[19]. La frontière ouest du Territoire d'Orléans provoque un conflit avec la Nouvelle-Espagne à propos d'une région située entre la Sabine à l'ouest et l'Arroyo Hondo à l'est, qui sera plus tard connue sous le nom d'État libre de la Sabine. Le traité d'Adams-Onís confirmera la souveraineté américaine sur la zone en 1819.

11 janvier - 4 juillet 1805
11 janvier 1805 

Le Territoire du Michigan est séparé du Territoire de l'Indiana et inclut la totalité de la péninsule inférieure de l'actuel Michigan, mais seulement la pointe est de la péninsule supérieure[12].

4 juillet 1805 - 1er mars 1809
4 juillet 1805 

Le District de la Louisiane est organisé et devient le Territoire de Louisiane[20].

1er mars 1809 - avril 1810
1er mars 1809 

Le Territoire de l'Illinois est séparé du Territoire de l'Indiana. Il inclut les actuels États de l'Illinois et du Wisconsin, ainsi que le nord-est du Minnesota[12].

Années 1810[modifier | modifier le code]

Avril 1810 - 27 octobre 1810
Avril 1810 

L'archipel d'Hawaii est unifié et devient le Royaume d'Hawaï[21].

27 octobre 1810 - 30 avril 1812
27 octobre 1810 

Par proclamation du président James Madison, Les États-Unis annexent les districts de Baton Rouge et de Mobile, en Floride Occidentale, déclarant qu'ils font partie de la vente de la Louisiane. Ces districts avaient déclaré leur indépendance 90 jours plus tôt pour former la République de Floride-Occidentale[22].

30 avril - 12 mai 1812
30 avril 1812 

Le Territoire d'Orléans est admis comme 18e État, la Louisiane.

12 mai - 4 juin 1812
12 mai 1812 

Le gouvernement fédéral annexe une partie de la Floride Occidentale, le district de Mobile, au Territoire du Mississippi, formant ce qui correspond aux actuels États de l'Alabama et du Mississippi[23].

4 juin 1812 - 11 décembre 1816
4 juin 1812 

Le Territoire de Louisiane, portant le même nom qu'un État, devient le Territoire du Missouri[24].

11 décembre 1816 - 3 mars 1817
11 décembre 1816 

La portion sud du Territoire de l'Indiana devient le 19e État, l'Indiana. Le reste du territoire devient non-organisé[12].

3 mars - 10 décembre 1817
3 mars 1817 

Le Territoire de l'Alabama est séparé du Territoire du Mississippi ; ils correspondent alors tous deux à leur équivalent actuel[25].

10 décembre 1817 - 20 octobre 1818
10 décembre 1817 

Le Territoire du Mississippi devient le 20e État, le Mississippi.

20 octobre - 3 décembre 1818
20 octobre 1818 

La convention de 1818 établit le 49e parallèle comme frontière avec les territoires britanniques à l'ouest du lac des Bois, et l'Oregon Country comme territoire partagé entre les États-Unis et le Royaume-Uni[26]. L'Oregon Country est constitué de la majeure partie des actuels États de l'Idaho et de l'Oregon, de la totalité de l'État de Washington, et d'une partie du Montana, ainsi que du sud de la province canadienne de Colombie-Britannique. Le traité transfère le bassin de la Red River aux États-Unis ; il est formé du nord-ouest du Minnesota, du nord-est du Dakota du Nord et de la point nord-est du Dakota du Sud.

3 décembre 1818 - 2 mars 1819
3 décembre 1818 

La partie sud du Territoire de l'Illinois devient le 21e État, l'Illinois. Le reste est réassigné au Territoire du Michigan[12].

2 mars - 14 décembre 1819
2 mars 1819 

La partie sud du Territoire du Missouri est organisée et devient le Territoire de l'Arkansaw, constitué de l'actuel Arkansas ainsi que d'une partie de l'Oklahoma[27]. Il ne fut officiellement orthographié « Arkansas » que plus tard.

14 décembre 1819 - 16 mars 1820
14 décembre 1819 

Le Territoire de l'Alabama devient le 22e État, l'Alabama.

Années 1820[modifier | modifier le code]

16 mars 1820 - 10 juillet 1821
16 mars 1820 

Le District du Maine du Massachusetts en est séparé et devient le 23e État, le Maine, en tant que partie du compromis du Missouri.

10 juillet - 10 août 1821
10 juillet 1821 

Le traité d'Adams-Onís entre en vigueur. Il fixe la totalité de la frontière entre les États-Unis et la Nouvelle-Espagne. Selon les termes du traité, la totalité de la Floride espagnole est vendue aux États-Unis[28]. Le traité transfère le reste des actuels Idaho et Oregon à l'Oregon Country, des parties des actuels Colorado, Oklahoma et Wyoming, ainsi que la totalité du Nouveau-Mexique et du Texas, à la Nouvelle-Espagne, et toute la Floride aux États-Unis. Les nouvelles frontières rognèrent sur le comté de Miller, dans le Territoire de l'Arkansas, qui avait été créé le 1er avril 1820 et s'étendant sous la Red River à l'intérieur de terres cédées à l'Espagne. Cependant, l'isolement de la région ne provoqua aucun conflit sérieux avec l'Espagne[29].

10 août 1821 - 30 mars 1822
10 août 1821 

Le coin sud-est du Territoire du Missouri devient le 24e État, le Missouri. Le reste devient non-organisé. À cette date, le Missouri ne possédait pas son triangle nord-ouest ; il fut ajouté par la suite, lors de l'achat Platte[30].

27 septembre 1821 

La vice-royauté de Nouvelle-Espagne conquiert son indépendance ; la région frontalière avec les États-Unis finit par former le Premier Empire mexicain.

30 mars 1822 - 15 novembre 1824
30 mars 1822 

La Floride Orientale et la partie de la Floride Occidentale pas encore incluse dans d'autres États sont combinées et organisées pour former le Territoire de Floride, qui correspond à l'actuelle Floride[1]. À cette époque, l'orthographe officielle du Territoire de l'Arkansaw devient Territoire de l'Arkansas[27]

15 novembre 1824 - 6 mai 1828
15 novembre 1824 

Le Territoire de l'Arkansas est réduit, sa partie ouest devenant non-organisée[31].

6 mai 1828 - 30 juin 1834
6 mai 1828 

Le Territoire de l'Arkansas est réduit à nouveau, atteignant les limites de l'actuel Arkansas, et le reste devient non-organisé[31].

Années 1830[modifier | modifier le code]

30 juin 1834 - 2 mars 1836
30 juin 1834 

Une vaste portion de territoire non-organisé est ajoutée au Territoire du Michigan, correspondant aux actuels Iowa, ouest du Minnesota, et est du Dakota du Nord et du Dakota du Sud[12].

2 mars - 15 juin 1836
2 mars 1836 

La République du Texas proclame son indépendance du Mexique (qui ne reconnaîtra jamais cet état de fait), mais une grande partie de son territoire est contesté. Elle contrôle la moitié est de l'actuel État du Texas, mais revendique aussi sa moitié ouest, ainsi que des parties du Colorado, du Kansas, du Nouveau-Mexique, de l'Oklahoma et du Wyoming, encore sous administration mexicaine. Le comté de Miller, dans le Territoire de l'Arkansas, alors situé dans les limites de la nouvelle république, constitue également un point de friction américano-texan : ses habitants commençant à choisir une identité texane, cette situation conduit les deux gouvernements à avoir chacun des représentants provenant de ce comté[29].

15 juin - 4 juillet 1836
15 juin 1836 

Le Territoire de l'Arkansas devient le 25e État, l'Arkansas. Il continue alors à revendiquer le comté de Miller, avec de moins en moins d'à propos[29].

4 juillet 1836 - 26 janvier 1837
4 juillet 1836 

Le Territoire du Wisconsin est détaché du Territoire du Michigan ; il est formé de l'actuel Wisconsin et du nord-est du Minnesota. Afin de le motiver à abandonner ses revendications sur la bande de Toledo à l'Ohio, la totalité de l'actuelle péninsule supérieure est transférée au Territoire du Michigan, formant les frontières actuelles du futur État du Michigan[12] et mettant un terme à la « guerre de Toledo ».

26 janvier - 28 mars 1837
26 janvier 1837 

Le Territoire du Michigan devient le 26e État, le Michigan[12].

28 mars 1837 - 4 juillet 1838
28 mars 1837 

L'achat Platte ajoute un petit territoire au Missouri, lui donnant ses frontières actuelles[32].

4 juillet 1838 - 10 novembre 1842
4 juillet 1838 

Le Territoire de l'Iowa est détaché du Territoire du Wisconsin ; il est formé de l'actuel Iowa, de l'ouest du Minnesota et de l'est du Dakota du Nord et du Dakota du Sud, laissant le Territoire du Wisconsin avec le nord-est du Minnesota et le Wisconsin[12].

Années 1840[modifier | modifier le code]

10 novembre 1842 - 3 mars 1845
10 novembre 1842 

Le traité Webster-Ashburton fixe la frontière entre les États-Unis et le Royaume-Uni à l'est des Montagnes Rocheuses, mettant fin au conflit sur les frontières du Maine et du nord-est du Minnesota[33].

3 mars - 29 décembre 1845
3 mars 1845 

Le Territoire de Floride devient le 27e État, la Floride.

29 décembre 1845 - 18 juin 1846
29 décembre 1845 

La République du Texas devient le 28e État, le Texas. Elle avait été annexée par les États-Unis le 1er mars 1845[34], mais le Texas n'accepta pas de rejoindre l'Union immédiatement. Il amena avec lui les terres mexicaines qu'il revendiquait : tout le Texas et des parties du Colorado, du Nouveau-Mexique, de l'Oklahoma et du Wyoming. Le Texas ayant rejoint l'union, l'Arkansas abandonna ses revendications sur le comté de Miller.

18 juin - 28 décembre 1846
18 juin 1846 

Le traité de l'Oregon fixe la frontière continentale à l'ouest du lac des Bois au 49e parallèle (elle n'inclut donc pas l'île de Vancouver). Le partage de l'Oregon Country prend fin et la partie américaine devient un territoire non-organisé[35].

28 décembre 1846 - 2 février 1848
28 décembre 1846 

Le sud-est du Territoire de l'Iowa devient le 29e État, l'Iowa. Le reste devient un territoire non-organisé[12].

13 mars 1847 

Le District de Columbia rétrocède les terres au sud du Potomac à la Virginie. Le Congrès vota la rétrocession le 9 juillet 1846 et la Virginie prit possession du territoire à cette date[36].

2 février - 29 mai 1848
2 février 1848 

Le traité de Guadeloupe Hidalgo met fin à la guerre américano-mexicaine. Il transfère une vaste étendue de terre du Mexique aux États-Unis ; elle sera nommée par la suite « cession mexicaine[37] ». Elle était formée des actuels État de Californie, Nevada et Utah, la majeure partie de l'Arizona et des portions du Colorado, Nouveau-Mexique et Wyoming.

29 mai - 14 août 1848
29 mai 1848 

Le sud-est du Territoire du Wisconsin devient le 30e État, le Wisconsin. Le reste devient un territoire non-organisé[12].

14 août 1848 - 3 mars 1849
14 août 1848 

Le Territoire de l'Oregon est organisé ; il inclut les actuels Idaho, nord-ouest du Montana, Oregon, Washington et ouest du Wyoming[38].

3 mars 1849 - 9 septembre 1850
3 mars 1849 

Le Territoire du Minnesota est organisé ; il est formé de l'actuel Minnesota et de l'est du Dakota du Nord et du Dakota du Sud[39].

Années 1850[modifier | modifier le code]

9 septembre 1850 - 2 mars 1853
9 septembre 1850 

La cession mexicaine est divisée pour satisfaire au compromis de 1850. L'ouest devient le 31e État, la Californie. Le reste est organisé pour former le Territoire de l'Utah et le Territoire du Nouveau-Mexique situés de part et d'autre du 37e parallèle nord. Les deux territoires incluaient des terres cédées au gouvernement fédéral par le Texas en échange de la prise en charge de ses dettes ; une portion du Texas et de la cession mexicaine devinrent un territoire non-organisé[40]. Une anomalie apparue à cette époque, lorsqu'une bande de terre au nord du Texas ne fut assignée à aucun État ou territoire ; elle fut plus tard appelée la Bande neutre ou « le No Man's Land », et correspond à l'actuelle Oklahoma Panhandle[41]. Le Territoire du Nouveau-Mexique est constitué de la majeure partie des actuels Arizona et Nouveau-Mexique, ainsi que le sud du Colorado et la pointe sud du Nevada. Le Territoire de l'Utah est formé de l'actuel Utah, la majeure partie du Nevada et des portions du Colorado et du Wyoming.

2 mars - 30 décembre 1853
2 mars 1853 

Le Territoire de Washington est séparé du Territoire de l'Oregon ; il est formé de l'actuel État du Washington, du nord de l'Idaho et de la pointe ouest du Montana. Le Territoire de l'Oregon conserve tout l'Oregon, le sud de l'Idaho et une partie du Wyoming[42].

30 décembre 1853 - 30 mai 1854
30 décembre 1853 

L'achat Gadsden ajoute un peu de terres au Territoire du Nouveau-Mexique, correspondant au sud des actuels États de l'Arizona et du Nouveau-Mexique[43].

30 mai 1854 - 11 mai 1858
30 mai 1854 

Le Territoire du Kansas et le Territoire du Nebraska sont organisés ; le reste demeure non-organisé et deviendra informellement connu comme le Territoire indien[44]. Le Territoire du Kansas est formé de l'actuel Kansas et de l'est du Colorado. Le Territoire du Nebraska est constitué de l'actuel Nebraska et de parties du Colorado, du Montana, du Dakota du Nord, du Dakota du Sud et du Wyoming. Le Territoire Indien correspond à l'est de l'Oklahoma.

11 mai 1858 - 14 février 1859
11 mai 1858 

L'est du Territoire du Minnesota devient le 32e État, le Minnesota. Le reste devient un territoire non-organisé[12].

14 février 1859 - 8 février 1860
14 février 1859 

L'ouest du Territoire de l'Oregon devient le 33e État, l'Oregon. Le reste est assigné au Territoire de Washington[45].

Années 1860[modifier | modifier le code]

8 février 1860 - 29 janvier 1861
8 février 1860 

Le Texas commence à revendiquer le comté de Greer, contrôlé à cette époque par le gouvernement fédéral sous forme d'un territoire non-organisé et situé dans l'actuel Oklahoma[46].

29 janvier - 4 février 1861
29 janvier 1861 

L'est du Territoire du Kansas devient le 34e État, le Kansas. Sa partie ouest fut incorporée au Territoire du Colorado le 28 février 1861 ; cependant, entre le moment où le Kansas accède au statut d'État et celui où le Territoire du Colorado est formé, cette région ne semble avoir eu aucun statut officiel[47].

4 - 28 février 1861
4 février 1861 

Formation des États confédérés d'Amérique. Les États du sud firent préalablement sécession des États-Unis et rejoignirent la Confédération à différentes dates ; pour simplifier la carte, seule la forme finale de la Confédération est ici dessinée. Il y eut des mouvements de rébellion et des gouvernements sécessionnistes dans le Kentucky et le Missouri, et la Confédération obtint le contrôle du Territoire indien.

28 février - 2 mars 1861
28 février 1861 

Le Territoire du Colorado est organisé, à partir de zones du Territoire de l'Utah, du Territoire du Nouveau-Mexique et du Territoire du Nebraska, ainsi que du reste du Territoire du Kansas ; il correspond à l'actuel Colorado[47].

2 mars - 1er août 1861
2 mars 1861 

Le Territoire du Dakota est séparé du Territoire du Nebraska ; il inclut les terres non-organisées restantes du Territoire du Minnesota. Le Territoire du Dakota consiste des actuels Dakota du Nord et Dakota du Sud, ainsi que de la majeure partie du Montana et du nord du Wyoming. Le Territoire du Nebraska est constitué alors du Nebraska et du sud-est du Wyoming[48]. Le Territoire du Nevada est séparé du Territoire de l'Utah; il correspond au nord-ouest de l'actuel Nevada ; la frontière est était fixée au 39e méridien à l'ouest de Washington (district de Columbia)[49].

1er août 1861 - 14 juillet 1862
1er août 1861 

La Confédération établit le Territoire de l'Arizona dans la moitié sud du Territoire du Nouveau-Mexique de l'Union. Il sera organisé le 14 février 1862 et correspond aux moitiés sud des actuels Arizona et Nouveau-Mexique[50].

14 juillet 1862 - 24 février 1863
14 juillet 1862 

Du fait de sa nature de région minière et de pâturage, des terrains commencèrent à être ajoutés au Territoire du Nevada pour satisfaire à ces activités. Sa frontière orientale est déplacée vers l'est depuis le 39e méridien à l'ouest de Washington vers le 38e, en gagnant du terrain sur le Territoire de l'Utah[51].

24 février - 4 mars 1863
24 février 1863 

L'Union crée son propre Territoire de l'Arizona, le détachant du Territoire du Nouveau-Mexique ; les deux territoires correspondent alors à leur État équivalent actuel, plus une petite partie de l'actuel Nevada dans le cas du Territoire de l'Arizona[52].

4 mars - 20 juin 1863
4 mars 1863 

Le Territoire de l'Idaho est créé à partir de morceaux du Territoire de Washington, du Territoire du Dakota et du Territoire du Nebraska ; il s'étend sur les actuels Idaho, Montana et la majeure partie du Wyoming. Les territoires du Nebraska et de Washington recouvrent alors le territoire de leur État actuel équivalent[53].

20 juin 1863 - 26 mai 1864
20 juin 1863 

Plusieurs comtés du nord-ouest de la Virginie et qui ne voulaient pas faire partie des États confédérés d'Amérique s'en séparent et sont admis comme 35e État, la Virginie-Occidentale.

26 mai - 31 octobre 1864
26 mai 1864 

Le Territoire du Montana est séparé du Territoire de l'Idaho, avec l'adjonction de zones du Territoire du Dakota; il correspond à l'actuel Montana. Le Territoire de l'Idaho est alors composé du territoire couvert par l'actuel Idaho et l'ouest du Wyoming ; le Territoire du Dakota inclut les deux Dakotas et la majeure partie du Wyoming[54].

31 octobre 1864 - 9 avril 1865
31 octobre 1864 

Le Territoire du Nevada devient le 36e État, le Nevada ; il est alors légèrement plus petit qu'actuellement, n'ayant pas acquis sa superficie finale à l'est et au sud.

9 avril 1865 - 5 mai 1866
9 avril 1865 

Reddition des États confédérés d'Amérique. Le processus de reconstruction et de réadmission des États sécessionnistes dans l'Union prendra plusieurs années ; pour simplifier les cartes, ils sont ici indiqués comme réadmis.

5 mai 1866 - 18 janvier 1867
5 mai 1866 

La frontière orientale du Nevada passe du 38e méridien à l'ouest de Washington au 37e, par transfert de terres du Territoire de l'Utah[51].

18 janvier - 1er mars 1867
18 janvier 1867 

Le coin nord-ouest du Territoire de l'Arizona est transféré à l'État du Nevada, lui donnant ses limites actuelles[55].

1er mars - 11 octobre 1867
1er mars 1867 

Le Territoire du Nebraska devient le 37e État, le Nebraska.

11 octobre 1867 - 25 juillet 1868
11 octobre 1867 

Les États-Unis achètent l'Alaska à la Russie ; le territoire est désigné comme Département de l'Alaska et correspond à l'actuelle Alaska (mis à part une dispute frontalière avec le Canada)[56].

25 juillet 1868 - 1er août 1876
25 juillet 1868 

Le Territoire du Wyoming est formé à partir de parties du Territoire du Dakota, du Territoire de l'Idaho et du Territoire de l'Utah ; il correspond à l'actuel État du Wyoming[57].

Années 1870[modifier | modifier le code]

1er août 1876 - 17 mai 1884
1er août 1876 

Le Territoire du Colorado devient le 38e État, le Colorado.

Années 1880[modifier | modifier le code]

28 mars 1882 

La région du Territoire du Dakota au sud du 43e parallèle et au nord de la Keya Paha et de la Niobrara est transféré au Nebraska[58].

17 mai 1884 - 2 novembre 1889
17 mai 1884 

Le Département de l'Alaska, précédemment sous contrôle direct du gouvernement fédéral et de l'armée, est redéfini District d'Alaska, formant un gouvernement local[59].

2 - 8 novembre 1889
2 novembre 1889 

Le Territoire du Dakota est divisé en deux ; la partie nord devient le 39e État, le Dakota du Nord, et la partie sud le 40e, le Dakota du Sud.

8 - 11 novembre 1889
8 novembre 1889 

Le Territoire du Montana devient le 41e État, le Montana.

11 novembre 1889 - 2 mai 1890
11 novembre 1889 

Le Territoire de Washington devient le 42e État, le Washington.

Années 1890[modifier | modifier le code]

2 mai - 3 juillet 1890
2 mai 1890 

Le Territoire de l'Oklahoma est organisé sur l'ouest du Territoire indien ; il inclut la Bande neutre et correspond à la moitié occidentale de l'actuel Oklahoma[60].

3 juillet - 10 juillet 1890
3 juillet 1890 

Le Territoire de l'Idaho devient le 43e État, l'Idaho.

10 juillet 1890 - 4 janvier 1896
10 juillet 1890 

Le Territoire du Wyoming devient le 44e État, le Wyoming.

4 juillet 1894 

Le Royaume d'Hawaï devient la République d'Hawaï[61].

4 janvier - 4 mai 1896
4 janvier 1896 

Le Territoire de l'Utah devient le 45e État, l'Utah.

4 mai 1896 - 12 août 1898
4 mai 1896 

La Cour suprême assigne officiellement le comté de Greer au Territoire de l'Oklahoma[62].

12 août 1898 - 16 novembre 1907
12 août 1898 

La République d'Hawaï est annexée par les États-Unis[61].

XXe siècle[modifier | modifier le code]

14 juin 1900 

L'archipel hawaiien annexé est organisé en Territoire d'Hawaï et correspond à l'actuel État d'Hawaï, à l'exception de l'atoll Palmyra[61].

20 octobre 1903 

La dispute de la frontière de l'Alaska est résolue par arbitrage, favorisant en général la position américaine.

16 novembre 1907 - 6 janvier 1912
16 novembre 1907 

Le Territoire de l'Oklahoma et le Territoire indien sont combinés et deviennent le 46e État, l'Oklahoma.

6 janvier - 14 février 1912
6 janvier 1912 

Le Territoire du Nouveau-Mexique devient le 47e État, le Nouveau-Mexique.

14 février - 24 août 1912
14 février 1912 

Le Territoire de l'Arizona devient le 48e État, l'Arizona.

24 août 1912 - 3 janvier 1959
24 août 1912 

Le District d'Alaska devient le Territoire d'Alaska[63].

Zone disputée entre le Delaware et la Pennsylvanie
28 mars 1921 

La dispute sur quelques kilomètres carrés de terrain entre le Delaware et la Pennsylvanie, The Wedge, est finalement résolue en faveur du Delaware[64].

3 janvier - 21 août 1959
3 janvier 1959 

Le Territoire d'Alaska devient le 49e État, l'Alaska.

21 août 1959 - actuellement
21 août 1959 

Le Territoire d'Hawaï devient le 50e État, Hawaï, et les États-Unis prennent leur organisation actuelle. L'atoll Palmyra est spécifiquement exclu du nouvel État et devient donc un territoire non-organisé. Comme il avait été incorporé comme partie du Territoire d'Hawaii, l'atoll est à ce jour le seul territoire incorporé restant aux États-Unis.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Text of the Organic Act for Territoire de la Floride » (consulté le 4 août 2006)
  2. Richard Morris, The Forging of the Union, 1781-1789 (1988), is the standard scholarly history
  3. « Text of "The Paris Peace Treaty of September 3, 1783" », The Avalon Project at Yale Law School (consulté le 6 août 2006)
  4. « Dominion of British Floride Occidentale History Index » (consulté le 4 août 2006)
  5. « Statutes at Large, 1st Congress, 1st Session », Library of Congress (consulté le 4 août 2006)
  6. (en) Hermann von Holst, The Constitutional and Political History of the United States, Callaghan and Company,‎ 1877 (lire en ligne), p. 809
  7. « Text of the "Act for Government of the Southwest Territory" » (consulté le 4 août 2006)
  8. « Frequently Asked Questions About Washington, D.C. », The Historical Society of Washington, DC (consulté le 4 août 2006)
  9. « Erie County (PA) Genealogy - Triangle Monument History » (consulté le 24 mars 2007)
  10. « Text of the "Treaty of Friendship, Limits, and Navigation Between Spain and The United States" », The Avalon Project at the Yale Law School (consulté le 4 août 2006)
  11. « This Day in Géorgie History, April 7 » (consulté le 4 août 2006)
  12. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m « Evolution of Territories and États from the Old "Territoire du Nord-Ouest" » (consulté le 4 août 2006)
  13. Encyclopedia of Cleveland History, « WESTERN RESERVE » (consulté le 4 août 2006)
  14. « Yazoo Land Fraud », Our Géorgie History (consulté le 4 août 2006)
  15. « Text of the "Treaty of San Ildefonso : October 1, 1800" », The Avalon Project at Yale Law School (consulté le 4 août 2006)
  16. Robert Higgs, « "Not Merely Perfidious but Ungrateful": The U.S. Takeover of Floride Occidentale », The Independent Institute,‎ 14 mars 2005 (consulté le 4 août 2006)
  17. « Text of the treaty for the Louisiana Purchase », United States National Archives (consulté le 4 août 2006)
  18. « Exhibition Review of "1811—Year of Wonders in the Territoire du Mississippi." » (consulté le 4 août 2006)
  19. « Test of "An Act erecting Louisiana into two territories, and providing for the temporary government thereof." », The Avalon Project at the Yale Law School (consulté le 4 août 2006)
  20. « Statutes at Large, 8th Congress, 2nd Session », Library of Congress (consulté le 4 août 2006)
  21. Hawaiian Independence, « Historical Chronology - Key Events in the History of Hawai&okina;i Since Contact with Western Culture » (consulté le 14 août 2007)
  22. Floripedia, « Spanish Occupation, Second » (consulté le 4 août 2006)
  23. « Journal of the House of Representatives of the United States, 1811-1813 », Library of Congress (consulté le 4 août 2006)
  24. Encyclopedia of Arkansas, « Arkansas État Boundaries » (consulté le 4 août 2006)
  25. « Text of "An Act To Establish A Separate Territorial Government For The Eastern Part Of The Territoire du Mississippi" » (consulté le 4 août 2006)
  26. « Text of "Convention of 1818 between the United States and Great Britain" », The Avalon Project at Yale Law School (consulté le 4 août 2006)
  27. a et b Statoids, « États of the United States » (consulté le 4 août 2006)
  28. « Text of "Treaty of Amity, Settlement, and Limits Between the United States of America and His Catholic Majesty. 1819" », The Avalon Project at Yale Law School (consulté le 4 août 2006)
  29. a, b et c « MILLER COUNTY, ARKANSAS », The Handbook of Texas Online (consulté le 17 novembre 2007)
  30. « TREATY WITH THE IOWA, ETC. (September 17, 1836) », The Ioway Nation (consulté le 14 août 2007)
  31. a et b « Territoire de l'Arkansas 1819-1836 » (consulté le 5 août 2006)
  32. « Ioway Cultural Institute : History - Treaties » (consulté le 4 août 2006)
  33. « Text of "The Webster-Ashburton Treaty" », The Avalon Project at Yale Law School (consulté le 4 août 2006)
  34. « Annexation of Texas. Joint Resolution of the Congress of the United States, March 1, 1845 », The Avalon Project at Yale Law School (consulté le 20 novembre 2007)
  35. « Text of "Treaty with Great Britain, in Regard to Limits Westward of the Rocky Mountains." », The Avalon Project at Yale Law School (consulté le 4 août 2006)
  36. Richards, Mark D., « The Debates over the Retrocession of the District of Columbia, 1801—2004 » [PDF] (consulté le 4 juillet 2008)
  37. « Text of "Treaty of Guadalupe Hidalgo" », The Avalon Project at Yale Law School (consulté le 4 août 2006)
  38. « Today in History: August 14 », Library of Congress (consulté le 4 août 2006)
  39. « An Act to Establish the Territorial Government of Minnesota » [PDF] (consulté le 4 août 2006), p. 4
  40. « Transcript of Compromise of 1850 » (consulté le 4 août 2006)
  41. « NO MAN'S LAND » (consulté le 4 août 2006)
  42. « The Creation of Territoire de Washington », Columbia Magazine (consulté le 4 août 2006)
  43. « Text of "Gadsden Purchase Treaty" », The Avalon Project at Yale Law School (consulté le 4 août 2006)
  44. « Text of "An Act to Organize the Territories of Nebraska and Kansas." », The Avalon Project at Yale Law School (consulté le 4 août 2006)
  45. « Text of "Act of Congress Admitting Oregon into Union" » (consulté le 4 août 2006)
  46. The Handbook of Texas Online, « GREER COUNTY »
  47. a et b « Colorado Government » (consulté le 4 août 2006)
  48. « North Dakota Chronology » (consulté le 4 août 2006)
  49. « Organizing the Territory », Nevada Observer (consulté le 4 août 2006)
  50. « THE FORGOTTEN LEGACY: A Short History of the Confederate Territory of Arizona » (consulté le 4 août 2006)
  51. a et b « The History of Nevada: The Adjustment of the Boundaries of Nevada » (consulté le 4 août 2006)
  52. « Bills and Resolutions, House of Representatives, 37e Congress, 2nd Session », Library of Congress (consulté le 4 août 2006)
  53. « Glacier National Park - Administrative History » (consulté le 4 août 2006)
  54. « Today in History: May 26 », Library of Congress (consulté le 4 août 2006)
  55. « Old Boundary, (Nevada's Southern Boundary 1861-1867), Nevada Historical Marker 57 », Nevada Division of Water Planning (consulté le 10 août 2006)
  56. « Text of "Treaty concerning the Cession of the Russian Possessions in North America by his Majesty the Emperor of all the Russias au United States of America" », The Avalon Project at Yale Law School (consulté le 4 août 2006)
  57. « Wyoming Facts » (consulté le 4 août 2006)
  58. « History of Nebraska » (consulté le 2 août 2007)
  59. « Text of "An Act Providing a Civil Government for Alaska" » (consulté le 4 août 2006)
  60. « Papers of the Territorial Governors » (consulté le 4 août 2006)
  61. a, b et c « Historical Chronology, Key Events in the History of Hawai`i Since Contact with Western Culture » (consulté le 4 août 2006)
  62. « Chronicles of Oklahoma, Volume 12, No. 2, June, 1934: GREER COUNTY » (consulté le 4 août 2006)
  63. « This Month in Alaska History » (consulté le 4 août 2006)
  64. « The Erie Triangle » [ppt] (consulté le 01 août 2007)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]