Évolution territoriale de la Pologne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Animation illustrant l'évolution territoriale de la région correspondant à l'actuelle Pologne, de 1635 à 2009

Cet article recense l'évolution territoriale de la Pologne, de façon chronologique. Il liste les modifications internes et externes des différentes entités ayant précédé la Pologne actuelle.

Généralités[modifier | modifier le code]

Le territoire polonais évolue sous plusieurs formes au cours de l'histoire européenne ; au XVIe siècle, par exemple, sous la forme d'une union avec la Lituanie, la Pologne forme un immense État du centre de l'Europe ; à d'autres époques, il n'existe aucun État polonais indépendant.

Établie sur des populations slaves habitant les rives de la Vistule, la création de la Pologne est souvent identifiée à l'adoption du christianisme par ses souverains au Xe siècle ; leur territoire est alors similaire à celui de la Pologne contemporaine. En 1569, la Pologne s'unit à la Lituanie et fonde l'Union de Pologne-Lituanie (ou République des Deux Nations), l'un des États les plus grands et les plus peuplés d'Europe. À partir de la fin du XVIIe siècle, cette union commence à s'effondrer et les États voisins la démembrent progressivement jusqu'à sa disparition totale en 1795.

La Pologne indépendante est recréée après la Première Guerre mondiale en 1919, mais est occupée et partagée par l'Allemagne nazie et l'Union soviétique en 1939. En 1945, elle est à nouveau recréée, mais sur un territoire encore différent.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Royaume de Pologne (1025-1569)[modifier | modifier le code]

Évolution du duché de Pologne entre 992 et 1025, sous le règne de Boleslas.
Xe siècle 
la Pologne émerge comme nation au cours du Xe siècle, conduite par plusieurs souverains de la dynastie Piast qui convertissent les Polonais au christianisme.
Évolution du duché de Pologne entre 1039 et 1058, sous le règne de Casimir Ier.
1025 
Fondation du royaume de Pologne et couronnement de Boleslas Ier. Boleslas meurt la même année. Les souverains suivants sont ducs de Pologne ; le royaume est recréé plusieurs fois de façon éphémère.
1138 
Démembrement du territoire polonais à la mort de Boleslas III. Le royaume est partagé en quatre duchés, confiés à ses fils.
La Pologne sous le règne de Casimir III (1333 - 1370).
20 janvier 1320 
Après une période de réunification des duchés, reformation du royaume de Pologne ; couronnement de Ladislas Ier.
14 août 1385 
Union de Krevo : accord politique et dynastique entre Hedwige Ire, reine de Pologne, et Jogaila Algirdaitis, grand-duc de Lituanie. Cet accord marque le début du processus d'union entre les deux pays.
1525 
Albert de Brandebourg, grand-maître de l'Ordre Teutonique, sécularise le territoire prussien de l'ordre et forme le duché de Prusse, fief du royaume de Pologne.

Union de Pologne-Lituanie (1569 - 1795)[modifier | modifier le code]

Carte du royaume de Pologne (beige clair) et du grand-duché de Lituanie (jaune) en 1569, lors de leur union.
1er juillet 1569 
Union de Lublin entre le royaume de Pologne et le grand-duché de Lituanie ; création de ce qui deviendra à terme la République des Deux Nations. L'union recouvre plus de 800 000 km2 et borde la mer Baltique au nord, le tsarat de Russie à l'est, le Saint-Empire romain germanique et les terres des Habsbourg à l'ouest, et l'Empire ottoman au sud.
1635 : la zone hachurée en bleu et blanc indique le territoire polonais sous contrôle suédois ; les hachures orange et blanc représentent le duché de Prusse.
1635 
Signature du traité de Stuhmsdorf entre la Suède et la République des deux nations, favorable à cette dernière. La Suède conserve le contrôle d'une partie du duché de Livonie (envahi en 1621).
1648 : carte de la République avant le Déluge.
1648 
Soulèvement de Khmelnitski, révolte des Cosaques d'Ukraine contre la République. Début du "Déluge", période de conflit d'une vingtaine d'années qui conduit l'Union à sa ruine.
1655 : la zone bleue correspond au territoire envahi par la Suède ; la zone verte celui envahi par la Russie.
1654-55 
Première guerre du Nord : invasion de la République par les troupes suédoises et russes.
1657.
1657 
Traité de Wehlau : en échange de son soutien contre la Suède, le roi de Pologne reconnaît l'entière souveraineté de Frédéric-Guillaume sur le duché de Prusse, lequel cesse d'être un fief polonais.
1660.
1660 
Traité d'Oliva : Jean II Casimir renonce à ses prétentions sur le trône suédois. La Pologne cède formellement la Livonie et Riga à la Suède, lesquelles étaient sous contrôle suédois depuis les années 1620.
1667.
1667 
Trêve d'Androussovo : la signature du traité met fin à l'occupation russe et au Déluge. Moscou prend le contrôle de l'Ukraine de la rive gauche, la République des Deux Nations conservant la rive droite. Depuis le début de la guerre, la République a perdu près de la moitié de sa population et son économie est détruite.
1672 : perte de la Podolie.
1672 
Paix de Buczacz : l'Union cède la Podolie à l'Empire ottoman.
1686 
Traité de paix éternelle entre la République des Deux Nations et le tsarat de Russie. La Russie s'assure la possession de l'Ukraine de la rive gauche, les territoires de Zaporojie, Seversk, les villes de Tchernihiv, Starodoub, Smolensk et leurs périphéries, tandis que la Pologne conserve l'Ukraine de la rive droite.
1699 
Le traité de Karlowitz met fin à la deuxième guerre austro-turque. La Pologne récupère le contrôle de la Podolie.
1772 : Première partition de la Pologne.
1772 
Première partition de la Pologne entre la Prusse, les Habsbourg et la Russie impériale. L'Union de Pologne-Lituanie perd 30 % de son territoire et un tiers de sa population.
1793 : Seconde partition de la Pologne.
1793 
Seconde partition de la Pologne, entre la Prusse et la Russie. La République des Deux Nations ne conserve qu'un tiers de son territoire de 1772.
1795 : Troisième partition de la Pologne.
1795 
Après l'échec de l'insurrection de Kościuszko, l'Autriche, la Prusse et la Russie achèvent de démembrer le reste de la Pologne. Celle-ci cesse d'exister en tant que pays indépendant.

Partition (1795 - 1919)[modifier | modifier le code]

1807 : création du duché de Varsovie.
1807 
Napoléon Ier crée le duché de Varsovie à partir de terres polonaises cédées par le royaume de Prusse après le traité de Tilsit. Le duché est tenu en union personnelle par Frédéric-Auguste Ier, roi de Saxe.
Duché de Varsovie, 1809-1815.
1809 
Traité de Schönbrunn : annexion de la Galicie occidentale, alors autrichienne, par le duché de Varsovie.
1815 : réorganisation.
1815 
Après l'invasion manquée de la Russie par Napoléon Ier, le duché de Varsovie est occupé par les troupes prussiennes et russes jusqu'en 1815, puis divisé entre les deux pays au congrès de Vienne. La région est réorganisée en plusieurs entités :
1831.
1831 
Après l'insurrection de novembre, le royaume du Congrès perd son autonomie et est réorganisée par l'Empire russe.
1846.
1846 
Après l'échec, de l'insurrection de Cracovie, la ville libre de Cracovie est annexée par l'Empire d'Autriche.
1848.
1848 
Le grand-duché de Posen perd les vestiges de son autonomie et est rétrogradé au rang de simple province du royaume de Prusse.
1918. La zone hachurée en rouge et vert représente les terres occupées par l'Allemagne après le traité de Brest-Litovsk.
1918 
à la suite du traité de Brest-Litovsk, la Russie se retire d'une large bande de territoire, occupée par l'Allemagne. Indépendamment de cette occupation, la République populaire d'Ukraine occidentale est proclamée le 1er novembre sur des territoires traditionnellement polonais.

Recréation (1919-1939)[modifier | modifier le code]

Carte de la région en 1919. La bande hachurée en blanc et vert représente les avancées extrêmes des troupes russes et polonaises lors de la guerre russo-polonaise. Les hachures bleues et blanches représentent le territoire contrôlé par la République populaire d'Ukraine occidentale.
28 juin 1919 
Après la Première Guerre mondiale, une insurrection éclate en Pologne et se poursuit jusqu'à la signature du traité de Versailles en juin 1919. Le traité recrée un État polonais, recevant de l'Empire allemand les territoires suivants :
17 juillet 1919 
Un cessez-le-feu met fin à la guerre polono-ukrainienne. La Pologne prend le contrôle du territoire de la République populaire d'Ukraine occidentale.
Ajustement territoriaux entre la Tchécoslovaquie (en vert) et la Pologne (en rouge).
20 juillet 1920 
La conférence de Spa procède à des ajustements territoriaux entre la Tchécoslovaquie et la Pologne. L'ancien duché de Teschen est partagé entre les deux pays. Les régions d'Orava et Zips sont attribuées à la Pologne.
1920 (frontière russo-polonaise assimilée à celle du traité de Riga, signé en 1921).
12 octobre 1920 
Création de la république de Lituanie centrale après une mutinerie. Centrée sur Vilnius, elle sert d'État tampon entre la Pologne, dont elle dépend, et la Lituanie, qui la revendique.
Tracé de la frontière acceptée par la Pologne et la Russie en 1920.
18 octobre 1920 
Armistice entre la Pologne et la Russie soviétique dans la guerre russo-polonaise. La frontière orientale de la Pologne est confirmée au traité de Riga le 18 mars 1921.
1921 : attribution de la Haute-Silésie à la Pologne.
Octobre 1921 
Après les insurrections de Silésie, un référendum d'autodétermination est tenu en Haute-Silésie le 20 mais 1921 ; une majorité des électeurs vote pour rester en Allemagne, ce qui conduit à une nouvelle insurrection. Après un rapport d'une commission de la Société des Nations, la région est attribuée à la Pologne.
1922 : annexion de la république de Lituanie centrale.
8 janvier 1922 
Annexion de la république de Lituanie centrale par la Pologne après des élections contestées.
1924 : Ajustement territoriaux entre la Tchécoslovaquie (en vert) et la Pologne (en rouge).
1924 
à la suite d'une décision de la Cour permanente de justice internationale, la Pologne et la Tchécoslovaquie procèdent à un échange de territoires dans la région d'Orava : la Pologne reçoit Lipnica Wielka, la Tchécoslovaquie Suchá Hora et Hladovka.
1938 : annexions polonaise en Tchécoslovaquie (en rouge).
1er octobre 1938 
à la suite des accords de Munich, la Pologne envahit la région tchécoslovaque de Zaolzie. Le 1er novembre, la Pologne envahit également quelques territoires du nord de Spisz et d'Orava.

Seconde Guerre mondiale (1939-1945)[modifier | modifier le code]

1939 : invasion et partition de la Pologne.
1939 
L'Allemagne et l'Union soviétique envahissent la Pologne et la partagent suivant les conventions du pacte germano-soviétique. L'ouest est divisé en plusieurs districts allemands, l'est est annexé par les républiques soviétiques de Biélorussie, de Lituanie et d'Ukraine.

Pologne contemporaine (à partir de 1945)[modifier | modifier le code]

1945 : recréation de la Pologne.
1945 
Recréation de la Pologne après la fin de la Seconde Guerre mondiale. L'Union soviétique conserve les zones occupées en 1939 à l'est de la ligne Curzon ; la Pologne reçoit les territoires allemands à l'est de la ligne Oder-Neisse.
16 août 1945 : ajustement frontalier entre la Pologne et l'Union soviétique.
16 août 1945 
Ajustement de la frontière entre l'URSS et la Pologne. La partie ouest de la RSS de Biélorussie est attribuée à la Pologne.
1948 : transfert du village de Medyka à la Pologne.
1948 
Le village soviétique de Medyka est transféré à la Pologne.
1951.
15 février 1951 
Échange de territoires entre la Pologne et l'Union soviétique.
13 juin 1958 
la Pologne et la Tchécoslovaquie signent un accord établissant la démarcation de la frontière entre les deux pays, suivant les limites existant en 1938 avant les accords de Munich.
7 décembre 1970 
signature du traité de Varsovie entre l'Allemagne de l'Ouest et la Pologne.
1975 : modifications territoriales le long du Dunajec.
Mars 1975 
La Pologne et la Tchécoslovaquie modifient leur frontière commune le long du Dunajec pour permettre à la Pologne de construire un barrage dans la région de Czorsztyn, au sud-est de Cracovie.
2002 : modifications territoriales entre la Pologne et la Slovaquie.
2002 
La Pologne et la Slovaquie procèdent à des ajustements mineurs de leur frontière.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]