1783 aux États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Éphémérides
Chronologie des États-Unis :
1780 1781 1782 1783  1784 1785 1786
Décennies aux États-Unis :
1750 1760 1770  1780  1790 1800 1810
Chronologie dans le monde :
1780 1781 1782  1783  1784 1785 1786
Décennies :
1750 1760 1770  1780  1790 1800 1810
Siècles :
XVIIe siècle  XVIIIe siècle  XIXe siècle
Chronologies géographiques :

Afrique • Amérique (Canada (Alberta, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec), États-Unis) • Asie • Europe (France (Paris), Italie, Suisse) • Océanie

Chronologies thématiques :

Architecture Droit Littérature Musique classique Science Théâtre

Image de l'actualité 1783

Chronologie des États-Unis


Article principal : Chronologie des États-Unis.
Article connexe : 1783.

Cette page concerne des événements d'actualité qui se sont produits durant l'année 1783 du calendrier grégorien aux États-Unis.

Gouvernement[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

  • 15 avril : ratification des préliminaires de paix par le Congrès continental[5].
  • 26 avril : 7 000 loyalistes quittent le port de New-York pour le Canada[1].
    • Expulsion de 100 000 loyalistes, fidèles au Royaume de Grande-Bretagne pendant la guerre d’indépendance et confiscation de leurs biens. Ils s’établissent en majorité au Canada mais aussi aux Antilles et au Royaume-Uni. Le Parlement britannique vote 16 millions de livres sterling de crédit pour aider les réfugiés. Les États mettent en vente les biens confisqués. Comme les loyalistes sont souvent de grands propriétaires, voire des propriétaires de colonie (les Penn en Pennsylvanie ou les Baltimore au Maryland), le transfert de propriété vers les États porte sur des dizaines de milliers d’hectares. La redistribution fournit une double possibilité aux chefs révolutionnaires : s’enrichir, eux et leurs amis, et distribuer des lopins aux petits fermiers afin de s’assurer de leur soutien le plus large au nouveau régime.
  • Avril : abolition de l'esclavage au Massachusetts.
3 septembre : plaque commémorative du traité de Paris, fixé à l'immeuble de la rue Jacob ( (no 56)) où fut signé le traité.
3 septembre : la dernière page du Traité de Paris


  • Entre 1783 et 1787, le Congrès ne réussit pas à faire reconnaître son autorité sur les divers États. Il a financé la guerre et contracté des dettes considérables, et sans moyens de pression sur les États, n’a aucun moyen de les rembourser. Les États ont des politiques fiscales variables et peu de rentrées. La plupart émettent des billets. Cette inflation-papier et l’absence d’une monnaie unique créent une situation économique difficile. Les divers États ont des politiques douanières variables.
  • La population de la république fédérale est de trois millions d’habitants répartis sur 2 millions de kilomètres carrés.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

James Otis, Jr. par J. Blackburn

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Articles généraux
Articles sur l'année 1783 aux États-Unis

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dennis Wepman, Immigration, Infobase Publishing,‎ 2008 (ISBN 9781438108100, résumé)
  2. Bernard Caillot, La Guerre d'Indépendance américaine : Prototype des guerres de libération nationale ?, Éditions L'Harmattan,‎ 2009 (ISBN 9782296236509, résumé)
  3. Jack Sweetman, American Naval History : An Illustrated Chronology of the U.S. Navy and Marine Corps, 1775-Present, Naval Institute Press,‎ 2002 (ISBN 9781557508676, résumé)
  4. Frank E. Grizzard, Jr, George Washington : A Biographical Companion, ABC-CLIO,‎ 2002 (ISBN 9781576070826, résumé)
  5. ABA Journal, vol. 69, American Bar Association,‎ sept. 1983 (ISSN 0747-0088, résumé)
  6. Jeff Broadwater, James Madison : A Son of Virginia & a Founder of the Nation, Univ of North Carolina Press,‎ 2012 (ISBN 9780807835302, résumé)
  7. L'Univers : histoire et description de tous les peuples..., F. Didot fréres,‎ 1837 (résumé)
  8. Taxation without Representation is Tyranny que l'on peut traduire par « Taxes sans représentation, c'est de la tyrannie. » Ce qui signifie qu'imposer à un peuple des impôts sans que celui-ci ne soit représenté politiquement, d'une manière ou d'une autre, est le fait d'un tyran.