Évolution territoriale de la Suisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article est une chronologie de l'évolution territoriale de la Suisse, listant les modifications intérieures et extérieures de la géographie politique de ce pays, depuis ses origines en 1291 jusqu'à l'époque contemporaine.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Confédération des III cantons (1291-1332)[modifier | modifier le code]

Carte des trois cantons en 1315.
Août 1291

Les notables d'Uri, Schwytz et Nidwald se réunissent pour renouveler un accord d'alliance antérieur, par la suite rejoints par ceux d'Obwald. Ce pacte fédéral marque la fondation de la Confédération des III cantons entre les trois cantons originaux : Uri, Schwytz et Unterwald (regroupant les demi-cantons d'Obwald et Nidwald).

1317

Le Blutgericht de la vallée d'Urseren passe aux mains de la noblesse d'Uri.

1323

Alliance de la ville de Berne avec les trois cantons.

1324

Berne annexe Laupen.

Confédération des VIII cantons (1332-1481)[modifier | modifier le code]

XIVe siècle[modifier | modifier le code]

Carte de la Confédération des VIII cantons en 1385, peu avant la bataille de Sempach.
1332

La ville de Lucerne devient le quatrième canton de la Confédération.

1332

Weggis signe un traité d'association avec Uri, Schwytz, Unterwald et Lucerne.

1332

Alliance de la République de Gersau avec Schwytz ; Lucerne, Uri et Unterwald sont également pouvoirs protecteurs.

1334

Berne annexe Hasli et Meiringen.

1338

La Montagne de Diesse devient un bailliage de Berne et de l'évêché de Bâle.

1344-1382

Bienne signe des traités d'association avec Fribourg, Berne et Soleure. Auparavant, Bienne était un sujet de l'évêché de Bâle.

1351

La ville de Zurich devient le cinquième canton de la Confédération.

1352

Zoug devient le sixième canton de la Confédération.

1352

Glaris devient le septième canton de la Confédération.

1353

La ville de Berne devient le huitième canton de la Confédération. Formation de la Confédération des VIII cantons. Soleure devient un associé de la Confédération.

1353

Morat et Payerne signent un traité d'association avec Berne

1357

L'abbaye d'Einsiedeln devient un protectorat de Schwytz.

1380

Lucerne annexe Weggis.

1384

Berne annexe Thoune et Berthoud.

1386

Berne annexe Unterseen et la haute vallée de la Simme.

1388

La Neuveville devient un protectorat de Berne ; elle demeure sujet de l'évêché de Bâle.

1400

Berne annexe Frutigen.

XVe siècle[modifier | modifier le code]

Carte de la Confédération en 1474, avant la guerre de Bourgogne.
1402

Küssnacht devient sujet de Schwytz.

1403

Uri annexe le vogtei de Rivera et la vallée de la Léventine.

1405

March devient sujet de Schwytz.

1406

Le comté de Neuchâtel signe un traité d'association avec Berne et Soleure.

1407

Le vogtei de Bellinzone signe un traité d'association avec Uri et Obwald.

1410 

Uri annexe la vallée d'Urseren ; celle-ci conserve cependant certains privilèges.

1411

Appenzell devient un associé et est placé sous la protection de la Confédération ; il signe un traité de combourgeoisie avec l'ensemble des Confédérés, excepté Berne.

1414

L'abbaye de Bellelay devient un protectorat de Berne, Bienne et Soleure ; elle reste sous la juridiction nominale de l'évêché de Bâle.

1415

À la demande de l'empereur Sigismond, la Confédération envahit les terres de Frédéric IV d'Autriche. Berne annexe l'Argovie. Baden et les Freie Ämter deviennent un bailliage commun des cantons (à l'exception de Berne).

1416

Les Sept-Dizains, une fédération indépendante du Valais, deviennent un associé par alliance avec Uri, Unterwald et Lucerne ; ils s'allient avec Berne en 1446.

1419

Annexion de Bellinzone et de quelques autres territoires par Uri.

1419

Bellinzone devient un condominium confédéral.

1422

Perte des territoires annexés par Uri en 1403 et 1419.

1423

Le comté de Grasburg devient un bailliage de Berne et Fribourg.

1425

L'abbaye d'Engelberg devient un protectorat de Lucerne, Uri, Schwytz et Unterwald.

1436

Le comté de Toggenburg devient un protectorat de Schwytz et Glaris ; également sujet de l'abbaye de Saint-Gall.

1437

Le comté d'Uznach devient un bailliage de Glaris et Schwytz.

1437

Le comté de Sargans signe un traité d'association avec Glaris et Schwytz.

1438

Gaster devient un bailliage de Glaris et Schwytz.

1439

Berne annexe la basse vallée de la Simme.

1440

Uri conquiert la vallée de la Léventine.

1440

Höfe devient sujet de Schwytz

1451

L'abbaye de Saint-Gall signe un traité d'association avec Schwytz, Lucerne, Zurich et Glaris. L'abbaye est simultanément un protectorat.

1452

Appenzell, allié de la Confédération.

1454

Fribourg, associé de la Confédération

1454

La ville impériale de Saint-Gall signe un traité d'association avec Schwytz, Lucerne, Zurich, Glaris, Zug et Berne.

1458

Le comté de Sargans devient un condominium des cantons (excepté Berne).

1458

La baronie de Sax-Forstegg signe un traité d'association avec Zurich.

1459

Stein am Rhein signe un traité d'association avec Zurich et Schaffhouse.

1460

La Thurgovie devient un condominium des cantons (excepté Berne).

1460

L'abbaye de Pfäfers devient protectorat des cantons (à l'exception de Berne)

1464

Rapperswil, protectorat d'Uri, Schwytz, Unterwald et Glaris.

1466

Berne et Soleure établissent un traité d'alliance militaire avec la République de Mulhouse.

1475

Morat, Grandson, Orbe et Échallens, bailliages de Berne et Fribourg.

1475

Saint-Maurice et Nendaz deviennent sujets de la République du Valais.

Confédération des XIII cantons (1481-1798)[modifier | modifier le code]

XVe siècle[modifier | modifier le code]

1481

Fribourg et Soleure deviennent les neuvième et dixième cantons de la Confédération.

1483

L'abbaye de Pfäfers est annexée au comté de Sargans. Celui-ci devient un condominium confédéral.

1484

Stein am Rhein est annexé par Zurich.

1485

Le comté de Werdenberg devient associé de Lucerne.

1486

L'abbaye de Moutier-Grandval devient un protectorat de Berne ; l'abbaye est également sujet de l'évêché de Bâle et, jusqu'en 1797, du Saint-Empire romain germanique.

1490

Le vogtei de Rheintal devient un bailliage des cantons (excepté Berne) et de l'abbaye de Saint-Gall.

1495

Les vogtei de Blenio et de Rivera deviennent des bailliages d'Uri, Schwytz et Nidwald.

1497

Le vogtei de Gams devient un bailliage de Glaris et Schwytz.

1497

Après la guerre de Souabe, la Ligue grise, membre des Trois ligues (sur le territoire de qui deviendra plus tard les Grisons) et qui s'était alliée avec Glaris, Uri et Obwald en 1400, 1407 et 1419, fonde une alliance avec sept des huit cantons (à l'exception de Berne).

1498

La Ligue de la Maison-Dieu, deuxième membre des Trois ligues, s'allie à son tour avec sept des huit cantons.

1499

Après la guerre de Souabe, le traité de Bâle marque l'indépendance de la Confédération vis-à-vis du Saint-Empire romain germanique.

1500

Uri, Schwytz et Nidwalden conquiert les villes de Bellinzone de Rivera.

XVIe siècle[modifier | modifier le code]

Carte de la confédération en 1515, avant la bataille de Marignan.
1501

Bâle et Schaffhouse deviennent les onzième et douzième cantons de la Confédération.

1512

Bormio, Chiavenna, Valteline et les Trois paroisses deviennent sujets des Trois ligues.

1512

Vallemaggia, Lugano, Locarno, Mendrisio, Travaglia, Cuvio et Eschental sont annexés et deviennent des bailliages communs de la Confédération.

1513

Appenzell devient le treixième canton de la Confédération. Formation de la Confédération des XIII cantons.

1515

La République de Mulhouse, qui avait déjà conclu un traité avec Berne et Soleure en 1466, devient un associé des treize membres de la Confédération.

1515

Perte des bailliages de Travaglia, Cuvio et Eschental.

1517

Glaris annexe le comté de Werdenberg, précédemment associé à Lucerne.

1519

La ville impériale de Rottweil débute un mouvement d'association qui se conclut en 1632 par des traités avec les treize membres de la Confédération. Un premier traité de coopération militaire avait déjà été conclu en 1463.

1526

Les Trois paroisses cessent d'être un sujet des Trois ligues et retrouvent le duché de Milan.

1528

Berne annexe Interlaken, Grindelwald, Lauterbrunnen et Brienz.

1536

Monthey devient un sujet de la République des Sept-Dizains.

1536

La ville impériale de Genève signe un traité avec Berne.

1536

Berne annexe Payerne et le pays de Vaud.

1548

Le comté de Gruyère, allié avec Fribourg et Berne depuis le XVe siècle, devient un pays allié de la Confédération.

1555

Suite à la banqueroute des comtes de Gruyère, le comté de Gruyère est divisé en deux. Berne annexe le haut-Gruyère (Gessenay, Rougemont, Rossinière et Château-d'Œx), le bas-Gruyère devient un bailliage de Fribourg.

1579

L'évêché de Bâle signe un traité d'association avec Lucerne, Uri, Schwytz, Unterwalden, Zug, Soleure et Fribourg.

1590

La Ligue des Dix-Juridictions, troisième membre des Trois ligues, conclut une alliance avec Zurich et Glaris

1597

Pour des questions religieuses, séparation du canton d'Appenzell en deux demi-cantons : Appenzell Rhodes-Extérieures et Appenzell Rhodes-Intérieures.

XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

1602

Les membres des Trois ligues forment une alliance avec Berne.

1615

La baronie de Sax-Forstegg est annexée par Zurich.

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

La Confédération des XIII cantons et ses alliés au XVIIIe siècle.
  •      Cantons souverains
  •      Territoires des cantons
  •      Alliés
  •      Territoires des alliés
  •      Bailliages communs
1712

Partition des Freie Ämter ; le haut Freiamt est gouverné par les huit Orte, le bas Freiamt par Zurich, Berne et Glaris. Baden et Rapperswil deviennent des bailliages de Zurich, Berne et Glaris.

1718

Le comté de Toggenburg devient un protectorat de Zurich et de Berne.

1729

Berne annexe Köniz.

Période révolutionnaire française[modifier | modifier le code]

1792

Sécession de la République rauracienne, composée en partie de territoires appartenant à l'abbaye de Bâle. Elle sera annexée par la France l'année suivante pour devenir le département du Mont-Terrible.

1797

La République cisalpine annexe Bormio, Chiavenna et Valteline au détriment des Trois ligues

1797

La France annexe le reste des terres de l'abbaye de Bâle.

1798

La France annexe Genève et crée le département du Léman.

1798

La République de Mulhouse vote sa « Réunion» à la France.

République helvétique (1798-1803)[modifier | modifier le code]

Carte de la République helvétique, entre 1798 et 1799.
28 mars 1798

Proclamation de la République helvétique, suite à l'invasion française de la Suisse. Le territoire suisse (anciens cantons, États associés et protectorats) est intégralement réorganisé en cantons, lesquels deviennent de simples divisions administratives dans un pays centralisé. En plus des treize cantons de l'ancienne confédération, les cantons suivants sont créés :

Par ailleurs, la région de Neuchâtel est détachée de la Suisse tout en restant une principauté prussienne.

11 avril 1798

Création du canton de Baden par séparation du canton de Zoug des anciens Freie Ämter, Kellermat et Baden

1798

Regroupement des cantons d'Uri, Schwytz, Unterwald et Zoug au sein du canton de Waldstätten, des cantons de Glaris et de Sargans dans le canton de Linth, d'Appenzell et de Saint-Gall à l'intérieur du canton du Säntis.

21 mars 1799

Annexion des Trois ligues et création du canton de Rhétie.

20 février 1802

Création du canton de Fricktal, à partir d'une région du Brisgau occupée depuis 1799 par les troupes françaises.

Octobre 1802

Sécession du canton du Valais qui devient la République rhodanienne.

Médiation (1803-1814)[modifier | modifier le code]

La Suisse pendant la Médiation.

L'Acte de médiation du 19 février 1803 réorganise la Suisse suivant un modèle fédéral. La Confédération suisse résultante voit la restauration des cantons précédant 1798. Les anciens territoires d'Argovie, Grisons, Saint-Gall, Tessin, Thurgovie et Vaud deviennent des cantons de plein droit.

1809

L'empire d'Autriche cède l'enclave de Tarasp à la France, qui la transmet au canton des Grisons.

Restauration et Regénération (1814-1848)[modifier | modifier le code]

Carte de la Confédération en 1848.
1814/1815

Suite à la chute de Napoléon Ier et la suspension de l'Acte de médiation, la structure territoriale des 19 cantons de la Confédération suisse est préservée (mais pas leur structure politique). Après le Congrès de Vienne, les modifications suivantes sont apportées au territoire suisse :

  • Berne annexe le Jura bernois et Bienne ;
  • entrée de Genève, de Neuchâtel et du Valais dans la confédération, création des cantons de Genève, de Neuchâtel et du Valais.
1831

Sécession du canton de Schwytz-Extérieur de celui de Schwytz.

1833

Réintégration du canton de Schwytz-Extérieur dans celui de Schwytz.

1833

Séparation du canton de Bâle en deux demi-cantons : Bâle-Campagne et Bâle-Ville.

Confédération suisse (1848-actuellement)[modifier | modifier le code]

Découpage actuel de la Suisse.
12 septembre 1848

Adoption d'une constitution fédérale, à la suite de la guerre du Sonderbund.

1er janvier 1979

Création du canton du Jura, à partir du canton de Berne. La Suisse compte alors 26 cantons.

1994

Le district de Laufon est transféré du canton de Berne à celui de Bâle-Campagne.

1er juillet 1996

Transfert de Vellerat du canton de Berne à celui du Jura.