Saint-Paul-lès-Monestier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Paul-lès-Monestier
Saint-Paul-lès-Monestier
Vue générale de Saint-Paul-lès-Monestier vue par le hameau de Rivoiranche.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Intercommunalité Communauté de communes du Trièves
Maire
Mandat
Béatrice Vial
2020-2026
Code postal 38650
Code commune 38438
Démographie
Gentilé Sainpaullou
Population
municipale
265 hab. (2018 en augmentation de 7,72 % par rapport à 2013)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 55′ 49″ nord, 5° 37′ 42″ est
Altitude 816 m
Min. 515 m
Max. 1 800 m
Superficie 13,9 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Grenoble
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Matheysine-Trièves
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Saint-Paul-lès-Monestier
Géolocalisation sur la carte : Isère
Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Saint-Paul-lès-Monestier
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Paul-lès-Monestier
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Paul-lès-Monestier

Saint-Paul-lès-Monestier est une commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Historiquement rattachée à la province royale du Dauphiné, La commune est rattachée à la communauté de communes du Trièves depuis le et qui regroupe vingt-huit communes.

Le gentilé des habitants n'est pas connu.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation et description[modifier | modifier le code]

Positionné au sud du département de l'Isère et de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le village est plus précisément situé à proximité du lac de Monteynard-Avignonet.

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le territoire de Saint-Paul-lès-Monestier et de ses environs, est essentiellement une zone de basse et de moyenne montagne entourée de massifs élevés, quelque peu abritée des flux d'ouest par le Vercors est une des parties de l'Isère la plus méridionale. Comme les Écrins, cette région, à pluviosité plus réduite connait un climat de transition entre les Alpes du Nord humides et les Alpes du Sud relativement sèches.

L'hiver, le côté méridional est nuancé par l'altitude relative du plateau (800 mètres en moyenne à Monestier-de-Clermont). Il neige donc abondamment, mais le climat reste légèrement plus doux que dans le reste des Alpes du Nord à altitude équivalente, mais à l'instar de la vallée du Grésivaudan ou du secteur des Quatre-Montagnes, l'effet de foehn arrive parfois par le sud, réchauffant ainsi la masse d'air instantanément[1].

La commune de Monestier-de-Clermont a connu 1 866 heures d'ensoleillement en 2013[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transport[modifier | modifier le code]

Saint-Paul-lès-Monestier est accessible depuis Grenoble par la RD 8 vers deux grands axes routier qui passent à proximité du bourg : L'ancienne route nationale 75 devenue route départementale 1075, à la suite d'un déclassement et l'autoroute A51 dénommée officiellement « autoroute du Trièves »[3].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Saint-Paul-lès-Monestier est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[4],[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Grenoble, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 204 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (53,8 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (52,8 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (38,4 %), prairies (31,7 %), zones agricoles hétérogènes (15,1 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (7,8 %), terres arables (7 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Un hameau.
Architecture traditionnelle avec croupe et avancée.

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Risques sismiques[modifier | modifier le code]

L'ensemble du territoire de la commune de Saint-Paul-lès-Monestier est situé en zone de sismicité n°3 (sur une échelle de 1 à 5), comme la plupart des communes de son secteur géographique. Elle se situe cependant au sud de la limite d'une zone sismique classifiée de « moyenne »[11].

Terminologie des zones sismiques[12]
Type de zone Niveau Définitions (bâtiment à risque normal)
Zone 3 Sismicité modérée accélération = 1,1 m/s2

Autres risques[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le village de Saint-Paul-lès-Monestier doit l'origine de son nom à sa proximité avec la petite ville de Monestier-de-Clermont et de l'installation d'un monastère fondé au début du XIIe siècle, et dont il ne reste plus que quelques ruines éparses sur les hauteurs de cette commune voisine[13].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Listes des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Jean-Paul Chion    
2008 En cours Béatrice Vial SE Employée
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[15].

En 2018, la commune comptait 265 habitants[Note 3], en augmentation de 7,72 % par rapport à 2013 (Isère : +2,28 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
316328316293330355363361365
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
324321324294267261275223198
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
210193199165182181166132138
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
142131132160190220283248263
2018 - - - - - - - -
265--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune est rattachée à l'académie de Grenoble.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture local et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Rivoiranche au début du XXe siècle.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • L'église paroissiale.

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • Le château de Rivoiranche est attesté depuis le IXe siècle. Le château actuel, isolé du village, conserve de beaux meneaux mais ne remonte pas avant le XVIe siècle.
  • Le monument aux morts :
Le monument se limite à un modeste pilier avec une plaque commémorative posé sur le mur même de l'église et commémore le souvenirs des soldats morts durant la Première Guerre mondiale[18].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Désiré Lucien Vallier (1871-1959), général de division des troupes coloniales, y est né.
  • L’artiste et galeriste Marius de Zayas, mort en 1961, a vécu avec sa famille au château de Rivoiranche, qu’il a considérablement restauré.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Escutcheon to draw-fr.svg

Saint-Paul-lès-Monestier possède des armoiries dont l'origine et le blasonnement exact ne sont pas disponibles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site de guilhemartin, page sur le Foehn dans la région grenobloise
  2. Site de linternaute sur le climat de Monestier en 2013
  3. Site du Dauphiné libéré, reportage sur "l'autoroute du Trièves"
  4. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  6. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  7. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. Site de la préfecture de l'Isère, carte des zones de sismicité
  12. Arrêté du 22 octobre 2010 relatif à la classification et aux règles de construction parasismique applicables aux bâtiments de la classe dite « à risque normal » - Légifrance
  13. Site de la mairie de Monestier-de-Clermont, page "Histoire"
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  18. Site monumentsmorts.univ-lille.fr, page "Monument aux morts de Saint-Paul-lès-Monestier", consulté le 4 février 2021.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :