ABC (music-hall)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ABC.
ABC
Description de cette image, également commentée ci-après
Fernand Raynaud à l'affiche de l'ABC en 1963
Type Music-hall
Lieu 11, boulevard Poissonnière
Paris IIe Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 52′ 15″ nord, 2° 20′ 44″ est
Inauguration 1935
Fermeture 1964
Capacité 1 200 places
Anciens noms Plaza
Direction Mitty Goldin (1935-1955)
Léon Ledoux
Jean Méjean

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
ABC (music-hall)

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
ABC (music-hall)

L'ABC est un célèbre music-hall situé 11, boulevard Poissonnière, dans le 2e arrondissement à Paris, inauguré en 1935 et fermé en 1964.

Histoire[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En 1935, l'ancien théâtre Plaza est transformé en music-hall par Mitty Goldin, qui choisit de l'appeler ABC « pour être en tête, par ordre alphabétique, des programmes parisiens ». Très rapidement, le nouvel établissement connaît le succès, et devient l'un des plus prestigieux music-hall de Paris. Les plus grands artistes s'y produisent : Marie Dubas (en 1934, 1935, 1948), Fréhel, Georgius, Édith Piaf (en 1937 elle y gagne sa réputation de grande chanteuse, puis en 1940, 1941, 1942, et en 1951)[N 1], Charles Trenet (en 1938, il y débute triomphalement sa carrière solo), Jean Sablon (en 1939 et 1946) et bien d'autres s'y produisent avant la Seconde Guerre mondiale.

Sous l'Occupation et au lendemain de la guerre, l'ABC reste un music-hall de référence. Les plus grands artistes y sont accueillis : Tino Rossi, Léo Marjane, Ray Ventura, Jean Tranchant, puis Les Compagnons de la chanson, Renée Lebas, Les Frères Jacques, Georges Ulmer, Patachou, les duettistes Patrice et Mario, etc.

À partir de 1950, Mitty Goldin (qui s'est associé en 1949 avec Léon Ledoux) s'intéresse plutôt à l'opérette et obtient des succès avec La P'tite Lili (avec Eddie Constantine et Édith Piaf), et surtout La Route fleurie de Francis Lopez (avec Georges Guétary et Bourvil). Léon Ledoux reste seul directeur en 1955. À la fin des années 1950, le music-hall traverse une crise.

En janvier 1962, le groupe de rock français Les Chats sauvages s'y produit pendant un mois en vedette américaine[N 2][réf. nécessaire].

Juliette Gréco s’y produit plusieurs semaines à guichet fermé, en février 1962. Cette série de concerts est l’occasion pour la chanteuse d’enregistrer le second album « en public » de sa discographie (après l’album « en public » à l’Olympia 1955).

Léo Ferré s'y produit en récital[N 3] de décembre 1962 à janvier 1963, peu avant que la salle ne ferme en 1964.

En mai 1965, l'ABC est transformé en salle de cinéma. Il cesse définitivement son activité en décembre 1981. Entièrement démoli, le site abrite aujourd'hui un magasin d'articles de puériculture.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Édith Piaf a chanté à plusieurs reprises à l'ABC pendant l'occupation photographie de l'ABC sous l'occupation
  2. Terme consacré pour désigner alors dans un spectacle de music-hall, la dernière attraction avant l'entrée en scène de l'artiste vedette.
  3. C'est-à-dire sans aucune première partie, alors qu'il était d'usage d'en avoir une au music-hall.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]