Maurice Barrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maurice Barrier
Description de l'image Defaut.svg.
Nom de naissance Maurice-Jean-Étienne Barrier
Naissance
Malicorne-sur-Sarthe (Sarthe)
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 87 ans)
Montbard (Côte-d'Or)
Profession Acteur
Chanteur
Films notables Deux hommes dans la ville
Le Gitan
La Vie et rien d'autre

Maurice Barrier est un acteur et chanteur français né le à Malicorne-sur-Sarthe (Sarthe) et mort le à Montbard (Côte-d'Or)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un ébéniste, Maurice-Jean-Étienne Barrier commence à travailler dans l'atelier de son père. Alors qu'il se trouve à Rennes, âgé de 28 ans, il rencontre des pensionnaires de la Comédie de l'Ouest et fait ses débuts sur scène dans Caligula d'Albert Camus.

Il interprète l'un de ses premiers rôles marquants à la télévision dans La Prise de pouvoir par Louis XIV de Roberto Rossellini en 1966. Par la suite, il incarne notamment Paul Gauguin dans une série consacrée au peintre, réalisée par Roger Pigaut en 1975, et Joseph Staline dans le téléfilm Staline-Trotsky : Le Pouvoir et la Révolution d'Yves Ciampi en 1979.

Fameux « second couteau » du cinéma français, notamment dans Le Grand Blond avec une chaussure noire, Deux hommes dans la ville, Flic Story, La Victoire en chantant, Coup de tête ou Le Retour de Martin Guerre, il joue entre autres aux côtés de Jean-Paul Belmondo, Jean Gabin, Alain Delon, Pierre Richard, Gérard Depardieu et Gérard Jugnot. Après avoir enchaîné grosses productions et films d'auteur comme Rue du départ dans les années 1980, il se fait depuis plus rare au cinéma.

En 1980, il crée le rôle de Jean Valjean dans la comédie musicale d'Alain Boublil et Claude-Michel Schönberg, Les Misérables. En 1984, il incarne Jean-Édouard Vialhe, un des rôles principaux de la mini-série télévisée Des grives aux loups, saga familiale retraçant sur plus d'un-demi-siècle l'impact des guerres et l'arrivée du modernisme dans la campagne corrézienne.

Résidant depuis 1962 à Montréal dans l'Yonne, Maurice Barrier meurt le à l'hôpital de Montbard (Côte-d'Or), à l'âge de 87 ans, après avoir contracté le coronavirus[2].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Marié à la comédienne Hélène Manesse[1],[2], Maurice Barrier est le beau-frère du peintre Claude Manesse et du comédien Philippe Manesse.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Maurice Barrier sur Les Gens du cinéma
  2. a et b Sébastien Kerroux, « Le comédien Maurice Barrier est mort des suites du coronavirus », France 3 Bourgogne Franche-Comté,

Liens externes[modifier | modifier le code]