Pierre Sabbagh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sabbagh.
Pierre Sabbagh
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Pierre Sabbagh, né le à Lannion et mort le à Paris, est une personnalité de la télévision française, ayant exercé successivement les métiers de journaliste, réalisateur, producteur et animateur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Sabbagh est le fils du peintre Georges Sabbagh (1887-1951), Alexandrin d'origine syro-libanaise, et d'Agnès Humbert, résistante du réseau Musée de l'Homme.

Renvoyé de plusieurs lycées, il ne rêve alors que de théâtre. Il devient l'élève de Charles Dullin et celui-ci le fait engager pour jouer dans Volpone (1940), où lui-même interprète Corbaccio, le rôle d'un page vénitien ; lors du tournage il lui dit "Décidément, tu n'as aucun talent de comédien. Depuis trois jours, je te regarde : tu t'intéresses à la caméra, aux lumières, au son, au maquillage. Tu sais, le métier est aussi noble derrière la caméra que devant, et je crois que derrière, tu pourras faire quelque chose.[1]"

Pierre Sabbagh renonce à devenir comédien et commence, en 1945, une carrière de radio-reporter. Il fait un enregistrement sonore, sans autorisation, de l'exécution de Pierre Laval le 15 octobre 1945 à la Prison de Fresnes, son reportage est diffusé à la radio le soir même[2]. Il entre ensuite en 1946 à la télévision française.

Il invente et présente le le premier journal télévisé français[3]. Il a été animateur populaire à la télévision pendant 14 ans pour avoir animé des jeux télévisés le Gros Lot, Télé-Pok, L'Homme du XXe siècle, et de l’émission documentaire Le Magazine des explorateurs.

Le 10 décembre 1954, il épouse la présentatrice de télévision Catherine Langeais.

La création, en 1966, de l'émission Au théâtre ce soir à la suite d'une grève à la télévision française qui s'éternisait, sera son plus grand succès.

Dans le cadre du programme minimum, La Bonne Planque est diffusée pendant cette période, ce qui provoque l'engouement du public pour ce genre d'émission.

À son actif aussi, le premier grand jeu audiovisuel qui réunissait la France des années 1960 devant l'écran en noir et blanc : L'Homme du XXe siècle, jeu de questions de culture générale qui a duré un peu plus de deux années avec deux célèbres finales du Super homme du XXe siècle, réunissant les anciens meilleurs vainqueurs de l'année (dont le comédien Robert Manuel la 1re année) et gagnée en 1963 par un professeur de « cours complémentaire », Georges Rivault, et en 1964 par un professeur d'histoire, Francis Pichon. Le visage de Pierre Sabbagh apparut sur le jeu de société (ancêtre du Trivial Poursuit) qui fut édité avec cette émission.

Il confie en 1970, à Marc Gilbert la direction de l'émission Volume et en 1971, celle d'Italiques.

En septembre 1971, il est nommé Directeur général de la Deuxième chaîne couleur de l'ORTF. Il parvient en trois ans à en faire la première chaîne de l'ORTF, tant en audience qu'en indices de satisfaction[4]. Après l’éclatement de l’ORTF en 1974, le conseil des ministres du 18 septembre 1974, nommant les présidents des chaînes de télévision, ne le reconduit pas dans ses fonctions[5].

En 1981, il est nommé PDG de Technisonor, société de production filiale de la Sofirad, ayant notamment produit La Chambre des dames, et "Thérèse Humbert", puis il est nommé membre de la CNCL (Commission nationale de la communication et des libertés) en 1986.

Il meurt en 1994, il est enterré dans le cimetière de Valmondois où il habitait avec son épouse.

Présentateur de télévision[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Sabbagh, Les perles de la Téléculture, Paris, éditions Hachette,
  • Pierre Sabbagh, Fanina, éditions Pan, (réimpr. 1966, 1969), 285 p. (ISBN 0330020404)
  • Pierre Sabbagh, Le guide de la Pipe et du Tabac, Paris, éditions Stock, 1973 p.
  • Pierre Sabbagh, Le guide Marabout de la pipe et du tabac, Paris, éditions Marabout,
  • Pierre Sabbagh, Encore vous, Sabbagh!, Paris, éditions Stock, , 165 p. (ISBN 2234017750)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Présentateur de téléfilms[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Télé 7 Jours n°896, semaine du 30 juillet au 5 août 1977, page 35. Article rédigé à l'occasion de la diffusion du film Volpone dans l'émission Cinéma de minuit, le dimanche 31 juillet 1977, à partir de 22h 30 sur FR3.
  2. Télé 7 Jours n°1167, semaine du 9 au 15 octobre 1982, page 120, article de Carole Sandrel. Son enregistrement sonore fut rediffusé à la télévision le 23 septembre 1982, lors de l'émission d'Alain Decaux consacrée à la fin de Pierre Laval.
  3. (fr) Mélanie Rostagnat, « Aujourd'hui, le JT fête ses 60 ans ! » sur Ozap.com,
  4. Télé 7 Jours n°754, semaine du 5 au 11 octobre 1974, page 114.
  5. Télé 7 Jours n°754, semaine du 5 au 11 octobre 1974, page 114 et 115, article de Michel Lis : "Il incarnait la Télévision depuis 25 ans. Il est sacrifié aujourd'hui à la mode du changement. Sabbagh congédié."

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Sabbagh, Georges Sabbagh, Paris, éditions Jean Sabbagh, , 128 p. (ISBN 2903640009)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]