Samuel Benchetrit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Samuel Benchetrit
Description de cette image, également commentée ci-après

Samuel Benchetrit au déjeuner des nommés des César du cinéma 2016.

Naissance (43 ans)
Champigny-sur-Marne
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur, scénariste, réalisateur, écrivain
Films notables Janis et John
J'ai toujours rêvé d'être un gangster
Asphalte
Site internet Page sur le site de Agents Associés

Samuel Benchetrit, né le à Champigny-sur-Marne, est un écrivain, acteur, scénariste, réalisateur, peintre[1] et metteur en scène français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Samuel Benchetrit nait en 1973 à Champigny-sur-Marne, dans un milieu modeste. Son père, d'origine juive marocaine, est serrurier et sa mère, coiffeuse. Il met un terme à sa scolarité à 15 ans pour se lancer dans la vie professionnelle[2]. Accumulant les petits emplois, il travaille par exemple comme assistant photographe ou comme ouvreur de cinéma[2].

En 2000, il publie son premier roman, Récit d’un branleur et réalise Nouvelles de la tour L[3], un court-métrage de neuf minutes avec Sami Bouajila.

En 2003, il passe au long métrage en réalisant la comédie Janis et John, où il dirige sa compagne de l'époque Marie Trintignant.

Samuel garde un souvenir douloureux de son adolescence, un thème souvent abordé dans ses romans, de plus en plus personnels. À 33 ans, il entame ainsi sa biographie en cinq tomes sous le titre Les Chroniques de l'asphalte, dont le premier tome est paru en 2005 et le deuxième en 2007. Le troisième tome de la série sort en 2010.

En 2007, il signe l'« appel des intellectuels » appelant à voter pour Ségolène Royal[4].

En 2008, il revient au cinéma avec J'ai toujours rêvé d'être un gangster, qui reçoit notamment le prix du meilleur scénario au Festival du film de Sundance 2008[5].

En 2009, il publie un nouveau roman, Le Cœur en dehors, qui obtient le prix populiste 2009[6].

En 2011 sort son troisième long métrage, Chez Gino, avec José Garcia.

En 2014, il débute le tournage d'Asphalte, adapté de ses romans autobiographiques Les Chroniques de l'asphalte. Il y dirige notamment Michael Pitt, Isabelle Huppert, Valeria Bruni Tedeschi et Gustave Kervern. Le film sort en 2015.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Samuel Benchetrit a été l'époux de Marie Trintignant, il est le père de Jules[2]. Il a une fille d'Anna Mouglalis prénommée Saül[2], née le . Elles apparaissent sur l’affiche du film J'ai toujours rêvé d'être un gangster.

Son fils Jules apparaît dans son film Chez Gino et tient un des rôles principaux dans Asphalte.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Samuel Benchetrit photographié en 2008 par le Studio Harcourt.
Littérature
  • 2000 : Récit d’un branleur, roman
  • 2005 : Les Chroniques de l’Asphalte, roman (tome I)
  • 2007 : Les Chroniques de l’Asphalte, roman (tome II)
  • 2009 : Le Cœur en dehors, roman
  • 2010 : Les Chroniques de l’Asphalte, roman (tome III)
  • 2015 : Chien, roman
Théâtre
  • 2001 : Comédie sur un quai de gare
  • 2005 : Moins deux

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur
Scénariste
Acteur

Distinctions[modifier | modifier le code]

Meilleur scénario au festival de Sundance 2008 pour J'ai toujours rêvé d'être un gangster. Prix Lumière du Scénario en 2008 pour J'ai toujours rêvé d'être un gangster.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :