Guglielmo Marconi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marconi.
Guglielmo Marconi
Guglielmo Marconi.jpg
Fonction
Lieutenant
à partir de
Titre de noblesse
Margrave
Biographie
Naissance
Décès
(à 63 ans)
Rome
Sépulture
Nom de naissance
Guglielmo Giovanni Maria MarconiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Conjoints
Beatrice O'Brien (d) (de à )
Maria Cristina Bezzi-Scali (d) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Membre de
Arme
Conflit
Distinctions
signature de Guglielmo Marconi
signature

Guglielmo Marconi, né le à Bologne et mort le à Rome, est un physicien, inventeur et homme d'affaires italien. Il est considéré comme l’un des inventeurs de la radio et de la télégraphie sans fil.

Il est, avec Ferdinand Braun, colauréat du prix Nobel de physique de 1909 « en reconnaissance de ses contributions au développement de la télégraphie sans fil ». Il est le fondateur de la première compagnie internationale de radiodiffusion.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guglielmo Giovanni Maria Marconi[1] naît près de Bologne dans une famille aisée, second fils de Giuseppe Marconi, un propriétaire italien, et d'Annie Jameson, Irlandaise, petite-fille du fondateur de la Distillerie Jameson Whiskey[2]. Il fait ses études à Bologne dans le laboratoire d'Augusto Righi à Florence, à l'Institut Cavallero et plus tard, à Livourne. Enfant, il ne travaille pas bien à l'école[3]. Baptisé selon le rite de l'Église catholique romaine, il est aussi membre de l'Église anglicane, au sein de laquelle il se marie, bien qu'il ait obtenu une annulation catholique de son mariage.

En 1895, il fait des expériences sur les ondes découvertes par Heinrich Rudolf Hertz sept ans auparavant. Il reproduit le matériel utilisé par Hertz en l'améliorant avec un cohéreur de Branly pour augmenter la sensibilité et l'antenne d'Alexandre Popov. Après ses toutes premières expériences en Italie, il réalise dans les Alpes suisses à Salvan une liaison télégraphique de 2,4 km (1,5 mille)[4] durant l'été 1895[5]. Cette expérimentation avait toutefois été remise en doute du côté italien[6] avant d'être officiellement reconnue par l'Union internationale des télécommunications (« Patrimoine des télécommunications » UIT[7]) en septembre 2008[8],[9].

À l'automne 1895, Marconi vient proposer ses services à l'État italien, le ministre italien des Postes et Télégraphes, Salvatore Sineo refuse, aussi c'est en Grande-Bretagne que l'inventeur trouve les soutiens qui vont lui permettre de mener à bien ses expériences et de fonder la compagnie Marconi[10].

Un des premiers récepteurs cohéreurs de Marconi (1896) dans sa boîte de démonstration au musée de l'Histoire de la science à Londres.

En 1896, faute d'être suivi par ses compatriotes, il part pour l'Angleterre, poursuit ses expériences et dépose un premier brevet.

Plaque commémorative sur la façade du siège de British Telecom à Londres, commémorant la première transmission sans fil publique réalisée par Marconi le .

À partir de 1897, l'Office américain des brevets lui délivre une trentaine de brevets sur la télégraphie sans fil (wireless telegraphy) et la radio. Nikola Tesla entreprend une action en justice envers lui, lui reprochant d'avoir illégalement utilisé 17 de ses brevets[11].

Le 12 décembre 1901, Guglielmo Marconi réalise la première transmission radio transatlantique entre Signal Hill à Saint-Jean de Terre-Neuve (Canada) et Poldhu dans le sud du comté des Cornouailles (Angleterre)[12], ce qui lui valut le prix Nobel en 1909, partagé avec Karl Ferdinand Braun[13]. Outre son caractère spectaculaire, cette expérience d'émission radio a permis de mettre en évidence les phénomènes de propagation à longue distance en basse et en moyenne fréquences par réflexion sur l’ionosphère.

En 1930, il est nommé à la tête de l'Académie royale d'Italie par Mussolini, dont, membre du Grand Conseil du fascisme, il est un fidèle soutien[10]. Il déclara par ailleurs : « Je revendique l'honneur d'avoir été le premier fasciste en radiotélégraphie, le premier à reconnaître l'utilité de réunir en faisceau les rayons électriques, comme Mussolini a reconnu le premier dans le domaine politique la nécessité de réunir en faisceau les énergies saines du pays pour la grandeur de l'Italie »[14].

Marconi réalisa en 1931 la première transmission radiophonique d'un pape, Pie XI, annonçant personnellement au microphone : « Avec l'aide de Dieu, qui met à disposition de l'humanité tant de forces mystérieuses, j'ai réussi à préparer cet instrument qui donnera aux fidèles du monde entier la consolation d'entendre la voix du Saint-Père. »

Le Marconi meurt à Rome d'une attaque cardiaque.

Le 21 juin 1943, la Cour suprême des États-Unis invalide l'un des brevets sur la radio de Guglielmo Marconi[15]. Elle annule le brevet US 763772 accordé le 28 juin 1904 à Marconi pour « des améliorations apportées à une structure quadruple de récepteurs à haute-fréquence auto-accordables »[16] pour des raisons d’antériorité de travaux ou de brevets de Tesla, Lodge et de Stone, notamment le brevet no 645.576 de Nikola Tesla (déposé en 1897 et homologué le 20 mars 1900[17]) et indique que le brevet de 1904 n’apportait aucune invention par rapport aux brevets précédents sur ce sujet[18],[19].

Chronologie[modifier | modifier le code]

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez pour voir d'autres modèles.
Cette section contient une ou plusieurs listes et gagnerait à être introduite par une partie rédigée et sourcée, de façon à bien resituer les différents items  (mai 2012).
La station « Marconi », au Phare de Pointe-à-la-Renommée, près de l'Anse à Valleau en Gaspésie au Québec.

Brevets[modifier | modifier le code]

Brevets britanniques[modifier | modifier le code]

  • Brevet britannique No 12039 (1897) "Improvements in Transmitting Electrical impulses and Signals, and in Apparatus therefor". Date d'application : 2 juin 1896 ; Complete Specification Left, 2 mars 1897 ; accepté, 2 juillet 1897
  • Brevet britannique No 7777 (1900) "Improvements in Apparatus for Wireless Telegraphy". Date d'application : 26 avril 1900 ; Complete Specification Left, 25 février 1901 ; accepté, 13 avril 1901[22] .
  • Brevet britannique No 5113 (1904) "Improvements in Transmitters suitable for Wireless Telegraphy". Date d'application : 1er mars 1904 ; Complete Specification Left, 30 novembre 1904 ; accepté, 19 janvier août 1905.
  • Brevet britannique No 21640 (1904) "Improvements in Apparatus for Wireless Telegraphy". Date d'application : 8 octobre 1904 ; Complete Specification Left, 6 juillet 1905 ; accepté, 10 août 1905.
  • Brevet britannique No 14788 (1904) "Improvements in or relating to Wireless Telegraphy". Date d'application : 18 juillet 1905 ; Complete Specification Left, 23 janvier 1906 ; accepté, 10 mai 1906.

Brevets américains[modifier | modifier le code]

  • (en) Brevet U.S. 586193 "Transmitting electrical signals", (using Ruhmkorff coil and Morse code key). Date de dépôt : 16 décembre 1896, date de publication : 13 juillet 1897 ;
  • (en) Brevet U.S. 624516 "Apparatus employed in wireless telegraphy". Date de dépôt : 5 janvier 1899 ;
  • (en) Brevet U.S. 627650 "Apparatus employed in wireless telegraphy". Date de dépôt : 5 janvier 1899 ;
  • (en) Brevet U.S. 647007 "Apparatus employed in wireless telegraphy". Date de dépôt : 13 juin 1899 ;
  • (en) Brevet U.S. 647008 "Apparatus employed in wireless telegraphy". Date de dépôt : 26 décembre 1899 ;
  • (en) Brevet U.S. 647009 "Apparatus employed in wireless telegraphy". Date de dépôt : 26 décembre 1899 ;
  • (en) Brevet U.S. 650109 "Apparatus employed in wireless telegraphy". Date de dépôt : 12 octobre 1899 ;
  • (en) Brevet U.S. 650110 "Apparatus employed in wireless telegraphy". Date de dépôt : 28 décembre 1899 ;
  • (en) Brevet U.S. 668315 "Receiver for electrical oscillations". Date de dépôt : 17 juillet 1900 ;
  • (en) Brevet U.S. 676332 "Apparatus for wireless telegraphy". Date de dépôt : 23 février 1901 ;
  • (en) Brevet U.S. RE11913 "Transmitting electrical impulses and signals and apparatus therefor". Date de dépôt : 1er avril 1901, date de publication : 4 juin 1901 ;
  • (en) Brevet U.S. 757559 "Wireless telegraphy system". Date de dépôt : 19 novembre 1901 ;
  • (en) Brevet U.S. 760463 "Wireless signaling system". Date de dépôt : 10 septembre 1903 ;
  • (en) Brevet U.S. 763772 "Apparatus for wireless telegraphy" (quatre circuits haute-fréquence tuned ; cette innovation fut précédée par N. Tesla, O. Lodge et J. S. Stone). Date de dépôt : 10 novembre 1900, publié le 28 juin 1904 ;
  • (en) Brevet U.S. 786132 "Wireless telegraphy". Date de dépôt : 13 octobre 1903 ;
  • (en) Brevet U.S. 792528 "Wireless telegraphy". Date de dépôt : 13 octobre 1903 ;
  • (en) Brevet U.S. 884986 "Wireless telegraphy". Date de dépôt : 28 novembre 1902 ;
  • (en) Brevet U.S. 884987 "Wireless telegraphy". Date de dépôt : 2 février 1903 ;
  • (en) Brevet U.S. 884988 "Detecting electrical oscillations". Date de dépôt : 2 février 1903 ;
  • (en) Brevet U.S. 884989 "Wireless telegraphy". Date de dépôt : 2 février 1903 ;
  • (en) Brevet U.S. 924560 "Wireless signaling system". Date de dépôt : 9 août 1906 ;
  • (en) Brevet U.S. 935381 "Transmitting apparatus for wireless telegraphy". Date de dépôt : 10 avril 1908 ;
  • (en) Brevet U.S. 935382 "Apparatus for wireless telegraphy". Date de dépôt : 10 avril 1908 ;
  • (en) Brevet U.S. 935383 "Apparatus for wireless telegraphy". Date de dépôt : 10 avril 1908 ;
  • (en) Brevet U.S. 954640 "Apparatus for wireless telegraphy". Date de dépôt : 31 mars 1909 ;
  • (en) Brevet U.S. 997308 "Transmitting apparatus for wireless telegraphy". Date de dépôt : 15 juillet 1910 ;
  • (en) Brevet U.S. 1102990 "Means for generating alternating electric currents". Date de dépôt : 27 janvier 1914 ;
  • (en) Brevet U.S. 1226099 "Transmitting apparatus for use in wireless telegraphy and telephony". Date de dépôt : 31 décembre 1913 ;
  • (en) Brevet U.S. 1271190 "Wireless telegraph transmitter". Date de dépôt : 30 avril 1914 ;
  • (en) Brevet U.S. 1377722 "Electric accumulator". Date de dépôt : 9 mars 1918 ;
  • (en) Brevet U.S. 1148521 "Transmitter for wireless telegraphy". Date de dépôt : 20 juillet 1908; Date de publication : 3 août 1915 ;
  • (en) Brevet U.S. 1981058 "Thermionic valve". Date de dépôt : 14 octobre 1926. Date de publication : 20 novembre 1934.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Atti della Accademia di scienze, lettere e arti di Palermo: Scienze, Presso l'accademia, 1974, p. 11.
  2. (en) « Guglielmo Marconi: The Nobel Prize in Physics 1909 »
  3. Robert McHenry, Guglielmo Marconi, in Encyclopaedia Britannica, 1993.
  4. (en) http://www.nobelprize.org/nobel_prizes/physics/laureates/1909/marconi-bio.html
  5. Freddy Gardiol, Yves Fournier, Salvan, berceau de la Télégraphie Sans Fil, Revue de l'électricité et de l'électronique REE, avril 2008
  6. Guglielmo Marconi : duel italo-suisse, SwissInfo, septembre 2008
  7. (en) « The International Telecommunications Union celebrates Marconi in Salvan, Switzerland », IEEE Antennas and Propagation Magazine, vol. 50, no 50,‎ (lire en ligne)
  8. (en) Speech from ITU Secretary-General
  9. Exposition « Le Titanic et Marconi »
  10. a et b https://www.lesechos.fr/08/08/2011/LesEchos/20990-053-ECH_guglielmo-marconi.htm#QVvqzbT2mcYRLcUU.99
  11. Tesla: L'éclair de génie - L'histoire et les découvertes du plus grand..., Massimo Teodorani, Macro éditions, 2011
  12. (en) Fessenden and Marconi: Their Differing Technologies and Transatlantic Experiments During the First Decade of this Century - Marconi's antenna system at Poldhu (Cornouailles), december 1901 ieee.ca, septembre 1995
  13. (en) Tesla Biography, Ljubo Vujovic, Tesla Memorial Society of New York, 1998.
  14. Franco Monteleone, La radio italiana nel periodo fascista: studio e documenti, 1922-1945, Padoue, Marsilio Editori, , p. 44 : « Rivendico l'onore di essere stato in radiotelegrafia il primo fascista, il primo a riconoscere l'utilità di riunire in fascio i raggi elettrici, come Mussolini ha riconosciuto per primo in campo politico la necessità di riunire in fascio le energie sane del Paese per la maggiore grandezza d'Italia. »
  15. (en) Thomas H. White, « Nikola Tesla: The Guy Who DIDN'T "Invent Radio" », earlyradiohistory.us, (consulté le 26 novembre 2014)
  16. Brevet US763772 (A) ― 1904-06-28, Apparatus for Wireless Telegraphy - G. Marconi worldwide.espacenet.com, consulté en novembre 2017
  17. (en) Tesla patent no 645,576, applied in september 2, 1897: System of transmission of electrical energy google.com/patents, consulté en novembre 2017
  18. http://www.drgoulu.com/2012/08/19/nikola-tesla-genie-mais-connu/
  19. (en) Marconi Wireless Tel. Co. v. United States, 320 U.S. 1 (1943) Supreme.justia.com, le 21 juin 1943
  20. Ivan Chupin, Nicolas Hubé et Nicolas Kaciaf, Histoire politique et économique des médias en France, La Découverte, , 126 p. (ISBN 978-2-7071-5465-1), p. 50
  21. (en) « in recognition of their contributions to the development of wireless telegraphy » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1909 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 13 juin 2010
  22. (en) The 7777 Wireless Patent - 1900 sparkmuseum.com, consulté en mars 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]