Gerd Binnig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gerd Binnig
Gerd Binnig sw.jpg

Gerd Binnig.

Naissance
Nationalité
Activités
Employeurs
Distinctions
grand commandeur de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne (d)
Ordre bavarois du Mérite
IBM Fellow (en)
prix Nobel de physique ()
médaille Elliott Cresson (en) () +

Gerd Binnig (né le à Francfort-sur-le-Main) est un physicien allemand. Il est colauréat avec Heinrich Rohrer d'une moitié du prix Nobel de physique de 1986[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu le diplôme en 1978 de la chaire Werner Martienssen sous la supervision du professeur Eckardt Hoenig - en même temps où Horst Störmer a travaillé dans l'équipe - il a préparé sa thèse de doctorat dans le groupe de Heinrich Rohrer, Christoph Gerber et Edmund Weibel dans le laboratoire de recherche d'IBM à Zürich sur la spectroscopie à effet tunnel en (SN)x supraconducteur.

En 1982, il a développé avec Heinrich Rohrer le microscope à effet tunnel. Lui et Heinrich Rohrer sont colauréats d'une moitié du prix Nobel de physique de 1986 (l'autre moitié a été remise à Ernst Ruska) « pour leur conception du microscope à effet tunnel[1] ». Il est également lauréat des prix Otto-Klung et Gustav-Hertz de 1983, du prix Hewlett Packard et du King Faisal International Prize.

Il a également développé le microscope à force atomique.

En 1994, il a fondé l'entreprise Delphi2 Creative Technologies GmbH à Munich (aujourd'hui Definiens AG), dont une filiale est Definiens Imaging GmbH vendant le logiciel eCognition servant à la classification d'images selon le paradigme orientée objet. Il travaille depuis 1987 comme professeur honoraire à l'Université Louis-et-Maximilien de Munich.

Il est marié avec la psychologue Lore Wangler depuis 1969 avec qui il a deux enfants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for their design of the scanning tunneling microscope » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1986 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 24 juin 2010

Lien externe[modifier | modifier le code]