Arthur Compton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Compton.
Arthur Compton
Description de cette image, également commentée ci-après

Arthur Compton en 1927

Naissance
Wooster (Ohio) (USA)
Décès (à 69 ans)
Berkeley (USA)
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Champs physicien
Diplôme Université Washington à Saint-Louis
Université de Chicago
Université du Minnesota
Renommé pour Diffusion Compton
Longueur d'onde de Compton
Distinctions Prix Nobel de physique, Médaille Hughes, Médaille Franklin
St. Louis Walk of Fame

Arthur Holly Compton ( à Wooster, Ohio, États-Unis - à Berkeley, Californie) est un physicien américain. Il est lauréat de la moitié du prix Nobel de physique de 1927 (l'autre moitié a été remise à Charles Wilson) « pour la découverte de l'effet nommé en son nom[1] », qui apporte en 1922 la preuve de l'aspect corpusculaire du rayonnement électromagnétique introduit par Planck (1900) et Einstein (1905).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est récompensé en 1927 (avec Charles Thomson Rees Wilson) par le prix Nobel de physique pour sa découverte de l'effet Compton qui permet de valider la notion de dualité onde-corpuscule de la lumière.

Il reçoit le prix Rumford en 1926. Il est également lauréat de la Médaille Hughes et de la Médaille Franklin en 1940.

Arthur Holly Compton.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il dirige le Metallurgical Laboratory, qui participe au Projet Manhattan[2], et fait partie du comité scientifique en 1945 chargé de réfléchir aux effets de la bombe atomique.

Co-chairman de la National conference of christians and jews (NCCJ, devenue plus tard la National Conference for Community and Justice) de 1938 à 1947 puis membre de son "board of directors" jusqu'en 1958, il appuie la formation de Fraternité mondiale et préside son congrès fondateur à Paris en juin 1950. Il est membre du conseil de l'Atlantic Union committee, constitué en mars 1949, et qui préconise une fédération Atlantique organisée sur une base démocratique pour promouvoir la paix, à l'instigation de Clarence Streit[3].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Compton, Arthur (1918). "American Physical Society address (Dec 1917)", Physical Review, Series II.
  • Compton, Arthur (1923). "A Quantum Theory of the Scattering of X-Rays by Light Elements", Physical Review, 21(5), 483 - 502.
  • Compton, Arthur (1935). The Freedom of Man, New Haven: Yale University Press.
  • Compton, Arthur (1940). The Human Meaning of Science, Chapel Hill: University of North Carolina Press.
  • Compton, Arthur (1956). Atomic Quest, New York: Oxford University Press.
  • Compton, Arthur (1967). The Cosmos of Arthur Holly Compton, New York: Alfred A. Knopf; edited by Marjorie Johnston
  • Compton, Arthur (1973). Scientific Papers of Arthur Holly Compton, Chicago: University of Chicago Press; edited by Robert S. Shankland.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « for his discovery of the effect named after him » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1927 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 15 juin 2010
  2. Le Monde, 25/7/2005, "Et Roosevelt lança le projet Manhattan"
  3. Le Monde, 13/5/1949, Atlantic union resolution et liste des membres du conseil en 1951

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]