Hiroshi Amano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hiroshi Amano
Hiroshi Amano 20141211.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Université de Nagoya (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Directeur de thèse
Distinctions

Hiroshi Amano (天野 浩, Amano Hiroshi?), est un physicien japonais né le à Hamamatsu[1] dans la préfecture de Shizuoka, co-lauréat du prix Nobel de physique 2014 avec Isamu Akasaki et Shuji Nakamura, pour l'invention de diodes électroluminescentes bleues efficaces[2]. Il est embre de Académie nationale d'ingénierie des États-Unis[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1988 à 1992, il était associé de recherche à l'université de Nagoya. En 1992, il a déménagé à l'université Meijo, où il était professeur adjoint. De 1998 à 2002, il était professeur agrégé. En 2002, il est devenu professeur. En 2010, il a rejoint la Graduate School of Engineering de l'université de Nagoya, où il est actuellement professeur.

Il a rejoint le groupe du professeur Isamu Akasaki en 1982 en tant qu'étudiant de premier cycle. Depuis, il a fait des recherches sur la croissance, la caractérisation et les applications de dispositifs de semi-conducteurs de nitrure du groupe III, qui sont bien connus comme matériaux utilisés dans les diodes électroluminescentes bleues. En 1985, il développe des couches tampons déposées à basse température pour la croissance de films semi-conducteurs de nitrures du groupe III sur un substrat de saphir, ce qui conduit à la réalisation de diodes électroluminescentes et de diodes laser à base de semi-conducteurs. En 1989, il a réussi à développer du GaN de type p et à fabriquer pour la première fois au monde une diode électroluminescente UV / bleue à base de GaN de type p-n-jonction.

Connu pour être passionné par la recherche, le laboratoire d'Amano était toujours allumé tard le soir, comme les jours de semaine, les jours fériés, le jour de l'an, et était appelé "no night castle"[4]. Selon ses étudiants dans le laboratoire, Amano avec une personnalité optimiste et tempérée, les gens ne l'ont jamais vu être en colère[5],[6].

Il travaille avec l'entreprise française Aledia basée à Minatec lorsqu'il apprend sa nomination comme lauréat du prix Nobel[7].

Publications sélectionnées[modifier | modifier le code]

  • H. Amano, N. Sawaki, I. Akasaki & Y. Toyoda, Appl. Phys. Lett. 48, 353 (1986).
  • H. Amano, I. Akasaki, T. Kozawa, K. Hiramatsu, N. Sawaki, K. Ikeda & Y. Ishii, J. Lumin. 40 &41, 121 (1988).
  • H. Amano, M. Kito, K. Hiramatsu, & I. Akasaki, Jpn. J. Appl. Phys. 28, L2112 (1989).
  • H. Murakami, T. Asahi, H. Amano, K. Hiramatsu, N. Sawaki & I. Akasaki, J. Crystal Growth 115, 648 (1991).
  • K. Itoh, T. Kawamoto, H. Amano, K. Hiramatsu & I. Akasaki, Jpn. J. Appl. Phys. 30, 1924 (1991).
  • I. Akasaki, H. Amano, K. Itoh, N. Koide & K. Manabe, Int. Phys. Conf. Ser. 129, 851 (1992).
  • I. Akasaki, H. Amano, S. Sota, H. Sakai, T. Tanaka & M. Koike, Jpn. J. Appl. Phys. 34, L1517 (1995).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]