Ivar Giaever

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant  un physicien
Cet article est une ébauche concernant un physicien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ivar Giaever
Ivar Giaever.jpg

Ivar Giaever

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (87 ans)
BergenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Institut polytechnique Rensselaer
Norges tekniske høgskole (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Membre de
Nombre d'Erdős
7Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Prix Nobel de physique ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Bourse Guggenheim
Prix Oliver E. Buckley ()
Prix Nobel de physique ()
Médaille Gunnerus (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Ivar Giaever (né Ivar Giæver le à Bergen, Norvège) est un physicien norvégien. Leo Esaki et lui sont colauréats de la moitié du prix Nobel de physique de 1973[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ivar Giaever sort diplômé en ingénierie mécanique de l'institut norvégien de technologie en 1952 et émigre au Canada en 1954, où il est employé par la division canadienne de General Electric et transféré aux États-Unis. Il vit à Niskayuna, État de New York, depuis. Alors qu'il travaillait pour General Electric, Giaever a soutenu sa thèse de doctorat au Rensselaer Polytechnic Institute en 1964. En 1969, il passe un an à étudier la biophysique à l'université de Cambridge en Angleterre, pendant lequel il développe une méthode d'étude des réactions immunitaires.

En 1973, Leo Esaki et lui sont colauréats de la moitié du prix Nobel de physique (l'autre moitié a été remise à Brian David Josephson) « pour leurs découvertes expérimentales de l'effet tunnel dans les semi-conducteurs et les supraconducteurs, respectivement[1] ». Son rôle fut plus spécifiquement l'étude de l'effet tunnel pour les électrons dans les semiconducteurs et les supraconducteurs. Il a reçu le prix Oliver E. Buckley décerné par l'American Physical Society en 1965 et le Zworykin Award de la National Academy of Engineering en 1974.

En 2010, Giaever est professeur émérite au Rensselaer Polytechnic Institute et professeur honoraire à l'université d'Oslo.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for their experimental discoveries regarding tunneling phenomena in semiconductors and superconductors, respectively » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1973 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 19 juin 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]