Bertram Brockhouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bertram Neville Brockhouse CC, Ph.D, D.Sc, FRSC ( à Lethbridge en Alberta, Canada) était un physicien canadien. Il est colauréat du prix Nobel de physique 1994[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Brockhouse est né à Lethbridge en Alberta. En 1920, sa famille déménage à Vancouver, et il est diplômé de l'Université de la Colombie-Britannique (BA (1947) et de l'Université de Toronto (MA, (1948), où il a obtenu son ; Ph.D en 1950). De 1950 à 1962, il mène des recherches aux laboratoires nucléaires de Chalk river.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1962, il devient professeur à l'Université McMaster au Canada, où il enseignera jusqu'à sa retraite en 1984.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Son grand-père était un mineur anglais ayant émigré au Etats-Unis. Il s'est engagé dans des syndicats et a organisé des grèves pour protester contre les conditions de travail des mines américaines. Il a alors dû quitter les Etats-Unis pour rejoindre une petite ferme dans le sud de l'Alberta, avec son fils, Israël Bertram Brockhouse, le père de Bertram.

Israël a épousé Mabel Emily Brockhouse (née Neville), qui avait grandi dans l'Illinois et appartenait à une famille d'Anglais américains. Ils ont fondé une famille avec quatre enfants, dont l'aîné était Bertram, une fille Alice, et deux autres jeunes frères, Robert, mort pendant son enfance, et Gordon, qui devint ingénieur dans le civil.

Bertram s'est marié à Doris Miller, une monteuse de cinéma qui travaillait au National Film Board, et a eu 6 enfants avec elle : Anne, Gordon, Ian, James, Beth, et Charles.

Travaux[modifier | modifier le code]

Brockhouse a effectué des expériences dans le domaine de la physique des solides comme les métaux et les cristaux. Ce genre de physique est appelé physique des états solides. Il utilise comme outil le spectromètre à neutrons qu'il a développé à Chalk River, et qui lui permet de regarder directement dans la structure cristalline des solides afin de découvrir comment des choses solides comme des roches ou des gemmes sont structurées de l’intérieur et comment elles tiennent ensemble.

Mais au niveau atomique la longueur d’onde du rayon de lumière est « trop grande ». La longueur d’ondes (ou la « taille ») de la lumière en provenance d’une lampe de poche est d’environ 7,000 Angstroms (un Angstrom possède en gros la largeur d’un atome d’hydrogène, ou 10-10 mètre), tandis que la longueur d’onde d’un faisceau de neutrons n'est que de un à quatre Angstroms. Autrement dit, si vous pouviez utiliser un rayon de « lumière » neutron, vous pourriez voir des détails plusieurs milliers de fois plus petits que ceux qu’on peut voir à la lumière ordinaire. Et au fait, c’est par exemple la longueur d’onde plus courte des rayons X qui leur donne le pouvoir de pénétrer au cœur des choses et de révéler des détails invisibles à la lumière normale.

D’après Brockhouse, la vertu des neutrons, c’est qu’ils nous permettent d’en savoir beaucoup sur un matériau en utilisant un faisceau de neutrons. Il est possible de calculer la distance entre les atomes et l’angle des liens entre eux, la force et l’énergie de ces liens atomiques, et de nombreuses autres choses encore. » Toutes ces informations sont très utiles et peuvent être utilisées lors du travail avec le métal, les roches, les gemmes et autres matériaux solides. Mais au bout du compte, Brockhouse essayait juste de satisfaire sa curiosité humaine naturelle; il voulait savoir de quoi sont faites les choses et à quoi ressemble l’intérieur d’une roche.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il partage avec Clifford Shull le prix Nobel de physique de 1994 « pour des contributions pionnières aux techniques de diffusion des neutrons servant à l'étude de la matière condensée [...] pour le développement de la spectroscopie des neutrons[1] ».

Décorations[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Sociétés savantes[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for pioneering contributions to the development of neutron scattering techniques for studies of condensed matter [...] for the development of neutron spectroscopy » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1994 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 25 juin 2010
  2. a b et c (en) « Bertram Neville Brockhouse », sur Sciences (consulté le 19 mars 2020)
  3. « Past Award Winners », sur Société royale du Canada (consulté le 19 mars 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]