Wolfgang Ketterle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wolfgang Ketterle
Ketterle.jpg

Wolfgang Ketterle.

Informations générales
Naissance
Nationalité
Activités
A travaillé pour
Membre de
Leopoldina, Académie nationale des sciences, Académie des sciences et des humanités de Heidelberg (en) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeur de thèse
Herbert Walther (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès
Distinctions
prix Nobel de physique ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
ordre du mérite de Bade-Wurtemberg (en)
grand commandeur de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne (d)
médaille Benjamin Franklin (en)
prix Nobel de physique ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Wolfgang Ketterle (21 octobre 1957 à Heidelberg, Allemagne) est un physicien allemand. Il est colauréat avec Eric Cornell et Carl Wieman du prix Nobel de physique de 2001[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est diplômé en 1986 de l'université Ludwig-Maximilian de Munich et de l'Institut Max-Planck d'optique quantique à Garching près de Munich. Il est professeur de physique au Massachusetts Institute of Technology (MIT). En 2001, il a reçu avec Eric Cornell et Carl Wieman le prix Nobel de physique « pour avoir réussi à créer une condensation de Bose-Einstein dans des gaz dilués d'atomes alcalins, et pour les premières études fondamentales des propriétés des condensats[1] ».

Ses activités de recherches sont centrées sur le refroidissement par laser et le piègeage des atomes froids. Il a aussi découvert la superfluidité dans les gaz à « haute température » (relativement aux températures habituelles d'obtention de la superfluidité, très basses).

Au début des années 2000, il est parvenu à observer une signature de la superfluidité dans un gaz ultrafroid d'atomes de lithium. Ainsi, dans certaines situations, des atomes fermioniques acquièrent un comportement bosonique, contrairement à ce que prédit le principe de Pauli.

En 2010, il enseigne au Massachusetts Institute of Technology.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for the achievement of Bose-Einstein condensation in dilute gases of alkali atoms, and for early fundamental studies of the properties of the condensates » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 2001 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 29 juin 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]