James Watson Cronin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cronin.
James Watson Cronin
800px-James Watson Cronin 2006 -cropped.jpg

James Watson Cronin en 2006.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
Saint PaulVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Nombre d'Erdős
6Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Prix Nobel de physique ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Médaille John Price Wetherill (en)
National Medal of Science
Prix Nobel de physique ()
Docteur honoris causa de l'université Pierre-et-Marie-Curie (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

James Watson Cronin (né le à Chicago (Illinois) et mort le [1]) est un physicien américain. Il est co-lauréat avec Val Logsdon Fitch du prix Nobel de physique 1980[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

James Watson Cronin étudie à la Southern Methodist University de Dallas et obtient son Ph.D. à l'université de Chicago en 1955. Il rejoint le laboratoire national de Brookhaven et devient en 1958 professeur à l'université de Princeton.

En 1964, Cronin et son collègue Val Logsdon Fitch conduisent une série d'expériences montrant une violation de la symétrie CP dans le cas de la désintégration du kaon. Dans un premier temps, quelques doutes sont émis sur la validité des résultats ou leur interprétation concernant la violation de la symétrie CP. Mais l'expérience est reproduite assez rapidement et un consensus se dégage sur la validité de cette interprétation. Cette découverte vaut à Cronin et Fitch le prix Nobel de physique en 1980 « pour la découverte de la violation d'un principe fondamental de symétrie lors de la désintégration de K-mésons neutres[2] ».

Il est docteur honoris causa de l'université Pierre-et-Marie-Curie (UPMC) en 1994. Il assure en 1999-2000 un cours au Collège de France sur « Le développement de la physique des particules et des grandes expériences ».

En 2010, Cronin est professeur émérite à l'université de Chicago. Il est aussi porte-parole, avec Alan Watson (en), de l'observatoire Pierre Auger de détection de rayons cosmiques à hautes énergies, à la conception duquel il a largement contribué.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Nobel laureate James Cronin dies at 84 », sur le site de Physics World. Consulté le 26 août 2016.
  2. a et b (en) « for the discovery of violations of fundamental symmetry principles in the decay of neutral K-mesons » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1980 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 21 juin 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]