John M. Kosterlitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

John Michael Kosterlitz, né le à Aberdeen (Écosse)[1], est un universitaire et physicien britannique naturalisé américain, co-lauréat du prix Nobel de physique 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du biochimiste Hans Walter Kosterlitz[2] et neveu du réalisateur Henry Koster, il naît en Écosse de parents immigrés allemands juifs. John Kosterlitz est diplômé de l'université de Cambridge et effectue son doctorat à Oxford qu'il obtient en 1969. Il devient professeur de physique à l'université Brown, aux États-Unis, en 1982[3].

Recherches[modifier | modifier le code]

Ses recherches portent sur la physique de la matière condensée, la physique uni- et bi-dimensionelle, les transitions de phase, les systèmes aléatoires, la localisation d'électrons, les verres de spin et la dynamique critique : fusion et congélation.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Il est lauréat du prix Nobel 2016 avec Duncan Haldane et David J. Thouless pour leurs « découvertes théoriques des transitions de phase topologiques et des phases topologiques dans la matière »[4],[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « J. Michael Kosterlitz - Facts », sur nobelprize.org (consulté le 24 janvier 2018)
  2. (en) « Two former Birmingham scientists awarded Nobel Prize for Physics », Université de Birmingham, (consulté le 24 janvier 2018)
  3. (en)« J Michael Kosterlitze », sur vivo.brown.edu (consulté le 4 octobre 2016)
  4. « Un bretzel pour expliquer le Nobel de physique 2016 », France Culture,‎ (lire en ligne, consulté le 6 décembre 2016)
  5. (en) « The Nobel Prize in Physics 2016 », sur nobelprize.org,

Liens externes[modifier | modifier le code]