John M. Kosterlitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
John Michael Kosterlitz
Jkosterl.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (75 ans)
AberdeenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
John Michael KosterlitzVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Hans Kosterlitz (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Distinctions

John Michael Kosterlitz, né le à Aberdeen (Écosse)[1], est un universitaire et physicien britannique naturalisé américain, co-lauréat du prix Nobel de physique 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du biochimiste Hans Walter Kosterlitz[2] et neveu du réalisateur Henry Koster, il naît en Écosse de parents immigrés allemands juifs. John Kosterlitz est diplômé de l'université de Cambridge et effectue son doctorat à Oxford qu'il obtient en 1969. Il devient professeur de physique à l'université Brown, aux États-Unis, en 1982[3].

Recherches[modifier | modifier le code]

Ses recherches portent sur la physique de la matière condensée, la physique uni- et bi-dimensionelle, les transitions de phase, les systèmes aléatoires, la localisation d'électrons, les verres de spin et la dynamique critique : fusion et congélation.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Il est lauréat du prix Nobel 2016 avec Duncan Haldane et David J. Thouless pour leurs « découvertes théoriques des transitions de phase topologiques et des phases topologiques dans la matière »[4],[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « J. Michael Kosterlitz - Facts », sur nobelprize.org (consulté le 24 janvier 2018)
  2. (en) « Two former Birmingham scientists awarded Nobel Prize for Physics », Université de Birmingham, (consulté le 24 janvier 2018)
  3. (en)« J Michael Kosterlitze », sur vivo.brown.edu (consulté le 4 octobre 2016)
  4. « Un bretzel pour expliquer le Nobel de physique 2016 », France Culture,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « The Nobel Prize in Physics 2016 », sur nobelprize.org,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :