Nevill Mott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mott.
image illustrant  un physicien
Cet article est une ébauche concernant un physicien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nevill Mott
Mott,Nevill Francis 1952 London.jpg

Nevill Francis Mott, London 1952

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
Milton KeynesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Clifton College (en)
St John's CollegeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Directeur de thèse
Nombre d'Erdős
6Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Prix Nobel de physique ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Membre de la Royal Society (d)
Médaille royale
Médaille Hughes ()
Prix des trois physiciens (en) ()
Médaille Copley ()
Médaille Faraday (en) ()
Prix Nobel de physique ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Sir Nevill Francis Mott (, Leeds, Angleterre - , Milton Keynes, Angleterre) est un physicien britannique. Il est colauréat avec Philip Warren Anderson et John Hasbrouck van Vleck du prix Nobel de physique de 1977[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît à Leeds. C'est sa mère, qui avait été étudiante en mathématiques à Cambridge qui l'éduque. À dix ans, il entre au collège à Bristol, puis au St John's College de l'Université de Cambridge.

En 1929, Mott donne des lectures à l'université de Manchester, il retourne à Cambridge l'année suivante au Gonville and Caius College. En 1933, il devient professeur Melville Wills de physique théorique à l'université de Bristol. En 1936, il est élu membre de la Royal Society.

En 1948, toujours à Bristol, il prend la direction du laboratoire Henry Herbert Wills de physique, poste qu'il détient jusqu'en 1971.

Il est fait Chevalier en 1961 et membre de l'Ordre des compagnons d'honneur (CH) en 1995[2] .

Il est marié avec Ruth Eleanor Horder (1906-2000) et ont deux enfants. Mott meurt en 1996 à Milton Keynes et son épouse quatre ans plus tard.

Recherches[modifier | modifier le code]

Mott travaille sur la théorie des effets de la lumière sur les émulsions photographiques et sur la transition de certains matériaux d'un état métallique à un état non métallique (transition de Mott).

Il partage le prix Nobel de physique de 1977 avec Philip Warren Anderson et John Hasbrouck van Vleck, qui ont travaillé indépendamment, « pour leurs recherches théoriques fondamentales sur la structure électronique des systèmes magnétiques et désordonnés[1] ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for their fundamental theoretical investigations of the electronic structure of magnetic and disordered systems » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1977 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 20 juin 2010
  2. London Gazette : no 54066, p. 5, 17-06-1995

Liens externes[modifier | modifier le code]